Mes derniers avis


vendredi 31 mai 2013

Une aventure d'Alexia Tarabotti, Le protectorat de l'ombrelle, tome 5 : Sans âge

Auteur : Gail Carriger
Editions : Orbit
Genre : Bit-lit, Fantastique
Sortie : 2013
Pages : 333







Mon avis en bref :
Toujours un énorme plaisir de retrouver Alexia, Maccon et tous les autres, tous plus drôles les uns que les autres. Juste un seul regret, ça se lit trop vite, et surtout, c'est le dernier tome snif :(





Quatrième de couverture

Lady Maccon est en pleine béatitude domestique. Une béatitude à peine troublée par la fréquentation de quelques loups-garous de la haute société et celle du second placard préféré d'un vampire, sans oublier un bambin précoce ayant des dispositions incontrôlables au surnaturel..

Mais Alexia vient de recevoir un ordre qu'elle ne peut ignorer. Avec mari, enfant et famille Tunstell au complet, elle embarque à bord d'un bateau à vapeur pour traverser la Méditerranée. Direction l'Egypte, une terre qui pourrait  bien tenir en échec l'indomptable Alexia. Que lui veut la Reine vampire de la ruche d'Alexandrie ? Pourquoi un ancien fléau s'abat-il de nouveau sur le pays ? Et comment diable Ivy est-elle devenue du jour au lendemain  l'actrice la plus populaire de tout l'Empire britannique ?




Mon avis

Sortie très attendue du mois dernier, c'est bien sûre le 5ème et dernier tome d'une saga que j'adore, Le protectorat de l'ombrelle, et les fameuses aventures d'Alexia Tarabotti, la sans âme.

Il me tardait d'avoir la suite entre mes mains,d'autant plus que comme toujours, le 4ème tome s'était terminé avec des révélations surprenantes, et sur un début de nouvelles aventures qui donnent très envie d'en savoir plus et de découvrir comment tout se termine.

Ce tome est aussi bon que les autres ! L'humour est toujours bien présente, d'ailleurs dès les premières pages j'avais le gros sourire aux lèvres, et je me disais : haaaa, je reconnais bien là Gail Carriger, j'avais oublié qu'il y avait tout le temps plein de petits passages très drôles dans cette saga. Mais ce tome comporte également une grosse partie d'histoire un peu plus sérieuse, puisqu'étant le dernier tome, on s'attend bien sûre à avoir certaines révélations sur différents personnages, et à avoir une avancée dans leur vie propre à chacun.

L'histoire de ce dernier tome se porte sur la Reine des vampires, qui ordonne à Alexia de se rendre en Egypte, mais pour notre plus grand plaisir, Alexia ne fera pas le voyage seule, elle sera bien sûre accompagné de Maccon, de sa fille, et de Tunstell et Ivy. Une deuxième partie se porte sur la vie à Londres puisqu'on y retrouve ce cher Biffy :-)

Un énorme plaisir de découvrir ce 5ème tome, qui se dévore très rapidement, bien que j'aurais aimé le faire durer un peu plus, car c'est une page qui se ferme (c'est le cas de le dire oui oui), avec cette saga que j'ai vraiment adoré et que je conseille à tout le monde !!!


Les avis de Phooka, Mycoton32, et d'autres sur
Logo Livraddict

Challenge Week-end à mille du 31 mai au 2 juin





Un petit billet pour vous annoncer ma participation au Challenge Week-end à Mille, de chez Lili Bouquine.

Le but du Challenge, Lire 1000 pages en un week-end (vous ne vous étiez pas douté non?).

Le Challenge début le vendredi 31 mai à 19h pour se terminer le dimanche 2 juin à minuit. Alors bien sûr, on peut faire un peu comme on veut, si on a un truc de prévu un soir, ben tant pi, on lira plus le jour avant ou le lendemain, et si on ne lit pas forcément 1000 pages c'est pas la mort non plus ;-) Le principale est surtout d'avoir un nouveau challenge super sympa, de consacrer un week-end et le maximum de temps possible à la lecture, et surtout de partager son avancée avec tous les autres participants du Challenge, et je peux vous dire qu'il y en a pas mal ! :-)


Les livres que je pense lire pour ce week-end ? J'espère qu'on peut faire des changements, je suis assez d'humeur à choisir mes lectures sur un coup de tête depuis quelque temps, mais je pense qu'il y aura :

- Maeve Regan, tome 3, de Marika Gallman (480 pages)
- Une île, de Tracey Garvis-Graves (352 pages)
- Le plus petit baiser jamais recensé, de Mathias Malzieu (158 pages)
- Une guitare pour deux, de Mary Amato ( 288 pages)


Si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à vous inscrire pour y participer sur le blog de Lili par ICI.




LE CHALLENGE


19h05 : début de mon challenge, je commence avec Cat & Bones, 3 nouvelles qui devraient être lues assez vite, et j'ai hâte de retrouver mes deux chouchous :-)

23h35 : J'ai terminé mon livre avec les 3 nouvelles sur Cat & Bones, et je n'ai pratiquement pas fait de pause (enfin si, quand même un ou deux passages sur facebook^^)

23h45 : Nouvelle lecture, Maeve Regan tome 3, que j'attendaiss avec énorme impatienceeee :))) Mais ça sera pour demain, pour l'heure c'est dodo !!

10h : L'heure ou je vais reprendre mon challenge, et j'espère bien avancer car ce soir je serais absente ^^

11h30 : petite pause, histoire d'aller faire à manger pour moi et mon homme, parce que parfois on ne se nourrit pas que de livre :P

12h30 : reprise de la lecture, un vrai plaisir de retrouver Maeve Regan que j'adore toujours autant !!

15h15 : Bientôt fini ce 3ème tome de Maeve Regan, j'en profite pour faire une petite pause, mais j'aimerais le terminer avant de devoir partir ce soir :)

mardi 28 mai 2013

La confrérie de la dague noire, tome 7 : L'amant vengeur

Auteur : J.R. Ward
Editions : Milady
Genre : Bit-lit
Sortie : 2012
Pages : 835







Mon avis en bref :
Toujours un plaisir de retrouver les guerriers de La confrérie, même si j'ai un petit peu moins aimé ce tome que les autres, malgré des personnages très intéressants, comme Vhengeance.




Quatrième de couverture

Quand Vhengeance est approché pour tuer le roi des vampires, son mauvais côté meurt d'envie de sauter sur l'occasion. Mais son identité secrète de sympathe est menacée, et il va devoir se tourner vers l'unique lumière de son univers toujours plus sombre : une femelle vampire que la corruption n'a pas atteinte, l'unique chose qui se tienne entre lui et la destruction éternelle.



Mon avis

J'avais pour habitude d'acheter les tomes de La confrérie dès leur sortie et de me jeter dessus. Mais contrairement aux autres, celui-ci est resté un bon moment dans ma pal, je ne sais pas vraiment pourquoi j'étais un peu moins pressée de le lire que les autres. Mais avec la sortie du tome 8, je me suis dit qu'il était enfin temps de lire ce 7ème tome, pour ne pas prendre de retard dans la saga (j'en ai déjà bien assez avec d'autres sagas...).

Et j'ai bien fait de le sortir de ma pal, puisque j'ai vraiment passé un très bon moment avec Vhengeance et que j'ai adoré retrouver tous les guerriers des précédents tomes.

J'ai peut-être un peu moins apprécié ce tome, justement parce qu'il porte sur Vhengeance en priorité, mais également sur pas mal d'autres couples personnages, et d'autres histoires avec les méchants. On y retrouve quelques passages de la vie de Kholer, le premier des guerriers, que j'ai un peu moins apprécié dans ce tome, j'avais parfois envie de lui mettre une claque, et à d'autres moments j'avais de la peine pour lui car son état de santé se dégrade toujours un peu plus par rapport au 1er tome, et il aura également quelques perturbations avec sa shellane.

Pour en revenir au personnage de Vhengeance, je n'étais pas vraiment attirée par ce personnage à la base, mais je dois dire que j'ai été surprise d'apprécier son histoire dès le départ. Il faut dire que J.R. Ward à le don de nous faire apprécié tous les personnages qui font partie de sa saga, c'était déjà pareil avec Butch, qui ne m'intéressait pas vraiment au départ mais que j'ai finalement apprécié également. L'histoire de Vhengeance m'a bien plu, j'ai aimé découvrir un guerrier du "mauvais" côté, avec son club, son milieu de dealer de drogue, son identité de sympathe, etc...

J'ai adoré sa rencontre avec Ehlena, et leur rapprochement petit à petit (oui, même dans la confrérie ça ne se fait pas toujours en moins de deux :P). J'ai apprécié également que la femelle semble être le côté fort du couple, et elle aidera Vhengeance à se découvrir un peu, à devenir un nouveau guerrier...

Et puis, il y a un autre couple que j'ai adoré également et qui m'a donné trèèèèsss envie de lire le tome qui portera sur eux, je parle bien sûr de John et Xhex :-)

Comme je l'ai dit plus haut, le tome 8 se trouve d'ores et déjà dans ma pal, évidemment, et je pense que cette fois j'attendrais moins longtemps avant de le lire.


Les avis de Candyshy, Simi, et d'autres sur
Logo Livraddict

3 / 35

mardi 21 mai 2013

Tu me plais tout simplement

Auteur : Marie-Claude Bérot
Editions : Flammarion
Genre : Jeunesse/Drame
Sortie : 2010
Pages : 113








Mon avis en bref :
Une très courte lecture agréable mais sans plus. Ici on parle de maladie physique et psychique, personnellement je m'attendais à autre chose.




Quatrième de couverture

"Je le trouve tellement beau, là, à cet instant. Il se penche encore jusqu'à toucher mon oreille. Ses cheveux bouclés caressent mon front nu. Il murmure que je lui plais depuis le premier jour. Il prétend qu'il aime tout en moi, même les choses qui l'agacent. Je me sens devenir belle à grande vitesse. Il me dit qu'il m'aime. Je ne rêve pas."
Manon est amoureuse. De Quentin, de la vie, de la vie surtout. Cet amour de la vie qui manque si cruellement à Eva, sa fragile amie.



Mon avis

Envie d'une courte histoire pour vider un peu ma pal, j'ai sorti ce livre avec ce titre et cette couverture qui m'attiraient beaucoup.

Et même si j'ai passé un moment plus ou moins agréable, je pense que j'oublierais très rapidement cette lecture que j'ai aimé mais sans plus.

En lisant le résumé, et avec le titre, je m'attendais à un livre jeunesse sur une belle histoire d'amour entre deux jeunes ados, à découvrir les premiers sentiments, les premiers instants entre deux personnes, bref... Finalement ça n'a pas vraiment été le cas. Enfin si, on suit le début d'une histoire d'amour entre Manon et Quentin, qui lui avoue du jour au lendemain qu'il l'aime, qu'il l'a toujours aimé, et ça fait un bout de temps qu'ils se connaissent. Mais leur histoire n'est pas vraiment le principal sujet de ce livre, puisqu'on y parle surtout de maladie. Manon est atteinte d'un cancer, qu'elle tente de surmonter, et elle fera la connaissance d'une fille qui n'avait à priori rien pour lui plaire, rien en commun avec elle. Mais Manon finira par vouloir l'aider après que celle-ci lui a avoué qu'elle est dépressive, une maladie psychique que Manon ne connaissait pas trop, elle qui est plutôt dans les maladies physiques, comme son cancer...

Certes, une belle histoire d'amour entre Manon et Quentin, mais l'on passe très rapidement au-dessus. Il faut dire qu'en un peu plus de 100 pages l'auteur n'a pas vraiment le temps de nous dire grand chose. Une belle histoire d'amitié également, qui prend un peu plus le dessus sur le reste. J'ai eu du plaisir à suivre Manon qui tente de mettre un peu d'ordre dans sa vie et dans celle des autres.

J'ai apprécié également le fait qu'on parlait de dépression et du fait qu'une ado dépressive peut tout autant souffrir qu'une autre qui a une maladie physique plus "importante", c'est assez bien retranscrit dans le roman. 

Un livre qui se lit très vite, avec lequel j'ai passé un moment sympathique, mais je n'en garderais pas une trace mémorable, je m'attendais vraiment à autre chose comme histoire.


Les avis de Lecume-des-mots, Myu01, et d'autres sur
Logo Livraddict


21/60

lundi 20 mai 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? N°60




Petit récap de mes lectures de la semaine, pour voir les autres participants, c'est chez Galleane :)



Qu'est-ce que j'ai lu durant la semaine ?




La 5e Vague, de Rick Yancey : Il ne me restait plus grand chose, donc j'ai terminé La 5e Vague, et j'ai vraiment adoré ce livre, presque un coup de coeur :)

Tu me plais tout simplement, de Marie-Claude Bérot : Un tout petit livre lu très rapidement, j'ai aimé sans plus. Avec ce titre, je m'attendais plus à un livre sur l'amour, alors qu'on a surtout une grande partie de l'histoire au sujet de la maladie (physique, psychique...) et de la famille.

La confrérie de la dague noire, tome 7 : L'amant Vengeur, de J.R. Ward : Un très bon moment en compagnie de mes chers guerriers de la Confrérie, même si j'ai peut-être un peu moins aimé ce tome que les autres, il y a pas mal d'histoires différentes que l'on suit, c'est peut-être pour ça.

Le protectorat de l'ombrelle, tome 5 : Sans Âge, de Gail Carriger : Un 5ème et dernier tome toujours aussi bon, je suis vraiment triste de quitter cette saga géniale, les personnages vont me manquer, et l'humour tout au long des livres également.



Qu'est-ce que je suis en train de lire ?



La quête des livres-mondes, tome 1 : Le livre des âmes, de Carina Rozenfeld : Moi qui adore cet auteur, je me réjouissais de la découvrir dans un autre style de roman avec ce petit livre de 200 et quelques pages. Je l'ai presque terminé, pour le coup, et même si j'ai eu beaucouupp de peine à accrocher au début, surtout avec les personnages, par la suite ça s'est beaucoup mieux passé et j'apprécie beaucoup ! :)



Qu'est-ce que je vais lire ensuite ?

Bon, est-ce que je vous remets une 100ème fois Sans orgueil ni préjugés ? Lol. Mais sinon comme je choisis mes lectures au feeling du moment, je ne sais pas trop sur quoi je vais me lancer après La quête des livres-mondes, donc ce soir.



Et vous, que lisez-vous ? Bonne lecture à tous :)




jeudi 16 mai 2013

La 5e vague

Auteur : Rick Yancey
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Science-Fiction, Jeunesse
Sortie : 2013
Pages : 592






Mon avis en bref :
Une histoire de science-fiction/jeunesse géniale, j'ai dévoré les presque 600 pages de ce roman, et je ne voulais plus m'arrêter ! Très proche du coup de coeur :-)





Quatrième de couverture

1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir...

A l'auve de la 5e Vague, sur une bretelle d'autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper... Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés...
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle.même. Du moins, si Evan est bien celui qu'il présent... Mais la jeune fille doit d'abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter sont triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tu epas vous rend plus fort.



Mon avis

"Les extraterrestres sont stupides. Attention, je ne parle pas des véritables extraterrestres. Les Autres ne sont pas stupides. Les Autres ont tellement d'avance sur nous que cela revient à comparer l'humain le plus idiot au chien le plus intelligent. C'est à ce point."


Depuis le temps que j'entendais parler de ce livre, et rien que de voir sa couverture, il me tardait vraiment de l'avoir entre mes mains.

Le monde bascule du jour au lendemain alors que des extraterrestres se décident à anéantir la race humaine. Nous suivons Cassie, une jeune fille de 16 ans qui se retrouve seule à survivre. Sa mère est décédée de la peste rouge lors de la 3ème Vague, son père s'est fait tuer devant ses yeux, et son petit frère a été emmené dans un bus avec tous les autres enfants de son âge. Cassie lui a fait une promesse, celle de le retrouver et d'aller le chercher coûte que coûte. Avec pour seul compagnon son sac à dos, la peluche de son frère, et son M16 qui fait désormais partie d'elle-même, Cassie tente de survivre dans ce nouveau monde où plus de la moitié des humains ont été tués, et où personne ne peut plus faire confiance à personne depuis que les extraterrestres à l'apparence humaine, les Silencieux comme ils se font appeler, se dispersent un peu partout sur terre à la recherche des derniers survivants... C'est alors que Cassie pensait avoir perdu presque tout espoir qu'elle rencontre sur son chemin Evan, un jeune garçon qui va lui sauver la vie et l'aider dans sa quête. Mais comment réussir à survivre à deux alors que vous ne faites confiance en personne. D'autant plus que Cassie découvre des choses étranges à propos d'Evan qui vont la troubler encore d'avantage...

Une histoire que j'ai adoré du début à la fin ! Je me suis totalement laissée séduire par l'écriture de l'auteur, qui arrive à nous emporter dans cet univers peuplé d'extraterrestres où les derniers humains tentent de survivre tant bien que mal. Cassie est une jeune fille qui m'a beaucoup plu, j'ai beaucoup apprécié de la suivre tout au long du roman. C'est le personnage principale, mais nous suivons également d'autres personnages, les points de vue sont alternés à chaque chapitre entre les différentes personnes que nous suivons, mais c'est bien au départ à travers les yeux de Cassie et de sa famille que nous découvrons ces différentes personnes et le début de l'invasion.

L'auteur nous mène par le bout du nez, comme Cassie on se demande sans cesse sur qui on peut avoir confiance, qui est humain, qui ne l'est pas. Sans compter que comme dans toute bonne histoire du genre, les humains seront également dangereux pour eux-mêmes, tentant de survivre par tous les moyens, parfois au dépend des autres.

J'ai adoré le découpage des chapitres, car même si j'adorais ceux concernant Cassie, les autres ne sont pas en reste et on se laisse doucement bercé par leur histoire également, tentant de faire des liens entre les différents personnages, amassant des informations dispersées par-ci par-la par l'auteur, juste au bon moment, juste comme il faut pour nous donner toujours envie de lire la suite et d'en savoir plus.

L'histoire manque peut-être parfois un tout petit peu d'action, surtout au départ, mais j'ai vraiment apprécié le temps que l'auteur prenait pour nous amener dans son univers, pour nous faire découvrir l'avènement des différentes Vagues, la réaction des humains, différentes, certains voient les extraterrestres comme des amis, d'autres comme des ennemis. Et lorsque tout est mis en place, l'action devient vraiment très prenante sans nous laisser reprendre notre souffle.

Je ne m'attendais pas du tout à cette 5ème Vague, je me suis laissé berner comme beaucoup et j'ai eu du coup plein de surprises tout au long du livre. C'est également un récit bouleversant, rempli d'émotions, avec lequel on peut passer des rires aux larmes en passant par la peur, l'incompréhension...

Un presque coup de coeur pour ce roman, un livre unique dont j'ai dévoré les 592 pages, voulant toujours en savoir plus, et surtout, je n'avais vraiment pas envie que ce 1er tome se termine, pas envie de quitter cet univers, ses personnages dont je me suis très vite attachée... J'ai vraiment hâte de lire la suite, de retrouver Cassie et les autres, de retrouver le monde là où on l'a laissé, d'autant plus que cette saga se déroulera en trois tomes.


Les avis de Mycoton32, Atermissia, et d'autres sur
Logo Livraddict

20 / 60

mercredi 15 mai 2013

Ce qui nous lie

Auteur : Samantha Bailly
Editions : Milady
Genre : Romance
Sortie : 2013
Pages : 282








Mon avis en bref :

Une très belle écriture, une histoire particulière qui nous emporte du début à la fin, j'ai particulièrement apprécié les personnages et les liens qui les entourent.





Quatrième de couverture

"L'héroïne, Alice, a un don. Elle a la capacité de voir les liens se tisser et se rompre entre les individus. Les attaches lui apparaissent sous forme de fils lumineux, déployant une cartographie des relations affectives. Les questions restent entières quant à l'origine de ce phénomène. Manifestation surnaturelle ? Hallucination provenant d'un choc psychologique ? Sans réponse médicale, la jeune femme a appris à vivre avec dans le plus grand secret. Durant plus d'un an, Alice s'est servie de son pouvoir dans une optique de vengeance : dénoncer les hommes ayant des relations multiples. Elle décide finalement de briser ce schéma et de sortir de ce besoin maladif de vérité. Le roman commence lorsqu'elle reprend une vie plus balisée et normée, en démarrant un nouveau travail comme chargée de Ressources Humaines.
C'est alors qu'elle rencontre Raphaël, son manager.
Un homme dont elle ne peut voir les liens.
L'exception à la règle.
Le roman dessine deux temporalités : le passé d'Alice, la découverte de son don, ce qui l'a conduit à devenir une chasseuse de trompeurs, ainsi que le présent, où elle est face au seul être humain pour lequel elle n'a pas de carte."



Mon avis

"Cassure. Tout en morceaux. C'est ce qui se produira lorsqu'elle recevra cette lettre. Y aura-t-il un silence choqué ? Des cris ? Des larmes ? Je l'ignore. Je ne suis jamais là pour le voir."

Ce livre me faisait très très envie, et quand j'ai appris que l'auteur serait présente au Salon du livre de Genève, je n'ai plus attendu avant de me le procurer pour le lire avant la rencontre avec Samantha Bailly.

C'est une romance assez originale que l'on découvre. La vie d'Alice est un peu particulière, puisque le jour où tout bascule dans sa vie et où elle apprend la mort de sa grand-mère, elle se découvre tout à coup le don de voir les liens qui uni les personnes entre elles, représentés par des faisceaux de lumière qui partent de ces personnes, de différentes tailles selon le lien. Mais lorsqu'Alice commence un nouveau travail dans une société et découvre que son boss ne possède aucun lien, elle commence à se poser des questions, elle qui a apprit à vivre avec ses fils de lumière partant de toutes les personnes qu'elle croise. Petit à petit, elle voudra en savoir plus sur cet homme étrange...

Une histoire très originale qui m'a bien plu, j'adore les romances avec un petit soupçon de fantastique, ou quelque chose qui sorte un peu de l'ordinaire. J'ai tout de suite beaucoup apprécié le personnage d'Alice et découvrir sa vie : présente lorsqu'elle commence son nouveau job, tente de se faire sa place parmi ses collègues, passé lorsqu'on en apprend plus sur les événements qu'elle a du surmonter, comment les faisceau lumineux lui sont apparus, etc...

J'ai eu parfois un peu de peine justement avec ces changements de temps, parfois je ne faisais pas vraiment attention à la date, passée, présente, future, et du coup quand on commençait un chapitre au futur, je me suis quelque fois sentie un peu perdue après quelques phrases, devant relire le titre du chapitre pour comprendre que j'étais dans le futur. J'ai d'ailleurs apprécié de découvrir les événements passé et présent, mais j'avoue que j'ai eu un peu plus de mal avec le présent, quand on nous donne des indices sur la situation à venir et qu'on sait déjà un peu où ça va nous mener.

L'écriture de Samantha Bailly est vraiment particulière, très agréable à lire, elle sait nous transporter dans son histoire dès les premières lignes, on avance très vite sans même s'en rendre compte, elle arrive à nous mener un peu par le bout du nez pour nous surprendre au final.

Parlons de la fin du livre, justement, sans trop en dire bien sûr, je dois avouer que ça a été en même temps une déception, et en même temps avec du recul je me disais que ça ne pouvait pas en être autrement, mais vous en saurez plus en lisant cette très belle histoire d'amour et d'amitié où l'on vit à 200% l'histoire avec Alice, pleine de joie, de tristesse également, bref, tout ce qui fait partie de la vie.


Les avis de Moody, Ptitelfe, et d'autres sur
Logo Livraddict

12/35

mardi 14 mai 2013

L'âge des miracles

Auteur : Karen Thompson Walker
Editions : Presses de la Cité
Genre : Science-Fiction, Jeunesse
Sortie : 2012
Pages : 329






Mon avis en bref :
Une histoire post-apocalyptique que j'ai apprécié, l'histoire est assez originale et c'est intéressant de découvrir les réactions d'une jeune fille de douze ans face à toute cette histoire.





Quatrième de couverture

Et si nos journées commençaient à s'allonger, d'abord de quelques minutes, puis de plusieurs heures, jusqu'à ce que le jour devienne la nuit et la nuit le jour ?

Une journée d'octobre apparemment comme les autres, l'humanité découvre avec stupeur que la rotation de la Terre a ralenti. Les jours atteignent progressivement 26, 28 puis 30 heures. Tandis que certains voient dans ce changement inexpliqué un signe que la fin est proche et cèdent à la panique, d'autres, au contraire, s'accrochent coûte que coûte à leur routine, comme pour nier l'évidence.
Bientôt, la gravité est modifiée et certaines personnes sont touchées par un syndrome provoquant des malaises à répétition, les oiseaux sont désorientés et s'écrasent, les marées se dérèglent et les baleines s'échouent...
En Californie, Julia est le témoin de ce bouleversement, et de ses conséquences sur la communauté, sa famille, et elle-même. Adolescente à fleur de peau, elle entre dans l'âge ou son corps, son rapport aux autres et sa vision du monde changent : l'âge des miracles.

Entre roman d'anticipation et d'apprentissage, L'Age des miracles est un livre visionnaire  sur la capacité d'adaptation de l'Homme, poussée ici à son paroxysme.



Mon avis

"On ne l'a pas remarqué tout de suite. On ne pouvait pas le sentir. Au début, ce temps supplémentaire qui faisait une boursouflure à la frontière de chaque journée est passé inaperçu, telle une tumeur grossissant imperceptiblement sous la peau."

Encore une nouvelle histoire après l'apocalypse, mais c'est un genre que j'affectionne particulièrement, le résumé et le titre me donnaient vraiment très envie d'en savoir plus sur L'âge des miracles.

Sans vraiment savoir pourquoi, la terre se met à tourner au ralenti. Les hommes ne le remarquent pas tout de suite, c'est après quelque jours déjà que Julia, une jeune fille de douze ans, se rend compte que le jour se lève plus tard, qu'il y a quelque chose de bizarre. En lisant les informations, elle et sa famille découvrent avec stupeur que la terre tourne au ralenti, personne ne sait pourquoi, les gens tentent de minimiser la situation, mais très vite ils se rendent compte que le monde dans lequel ils vivaient n'existent plus, que les choses ne seront jamais plus comme avant...

Dans ce livre, nous suivons donc ces événements apocalyptiques à travers les yeux de Julia, et j'ai trouvé très intéressant de découvrir comment une fille de douze ans pouvait vivre ce genre d'événement, alors qu'à cet âge on ne pense qu'à avoir des amis, un petit ami,... Je l'ai trouvé vraiment très mature pour son âge, peut-être un peu trop même, à tel point que parfois j'avais totalement oublié l'âge qu'avait Julia, je pensais qu'elle avait quinze ou seize ans, au vu de ses réactions, pour me rendre compte par la suite que non, elle est plus jeune que cela. Parfois, elle prend même les événements un peu mieux que ses propres parents, elle gère mieux la situation. Il faut dire qu'avec cette histoire de terre qui tourne au ralenti, tout a commencé à changer dans sa propre famille et entre ses parents. Son père est très souvent absent, laissant sa mère seule avec elle, ce qui n'est pas du tout facile pour Julia, car sa mère craint toujours le pire, elle panique, pense que c'est la fin du monde, ne voit rien de positif à la situation, tandis que son père est un peu là pour tenter de remonter le moral des troupes.

L'histoire se déroule donc durant plusieurs mois ou nous découvrons l'ampleur des dégâts après ce fameux changement de temps. Les hommes découvrent à quel point leur corps était habitué à avoir des journées et des nuits d'heures à peu près fixes, et à quel point nous dépendons de la lumière du soleil, de la gravité, non seulement nous, mais également les animaux et les plantes. Petit à petit les hommes sont obligés de s'imaginer le pire, ils attendent tous l'apocalypse, certains déménagement, des changements vont être fait par l'état pour la sécurité des humains, et surtout pour tenter de garder une vie normale malgré la longueur des jours, alors que ça n'est pas du tout le cas... C'est un peu ce qui m'a choqué dans ce livre, parce que je me dis que même dans un cas aussi grave, l'important serait de continuer à travailler, à aller à l'école, à produire etc... En faisant un peu comme si tout allait s'arranger.

J'ai parfois trouvé quelques longueurs à l'histoire, j'avais vite envie d'en savoir plus, que les choses bougent un peu, même si j'aime les descriptions des humains surmontant certaines situations, j'avais envie que la situation avance, qu'on en reste pas tout le temps comme au point de départ du livre.


J'ai quand même passé un bon moment, malgré les longueurs. J'ai apprécié Julia et les personnages qui l'entourent, sa famille, ses amis, ses voisins également. Même si je regrette un peu qu'on n'en sache pas plus sur le commencement et la fin de l'histoire, c'est un peu comme si on prenait un petit morceau de cet apocalypse pour le raconter dans un livre mais qu'on n'en sait pas plus, comme si on ne faisait que regarder un bout d'histoire...


Les avis de Cajou, Belledenuit, et d'autres sur
Logo Livraddict

19/60

lundi 13 mai 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? N°59



Petit récap de mes lectures de la semaine (et des différentes semaines passées vu mon niveau de lecture des dernières semaines)


Qu'est-ce que j'ai lu durant les dernières semaines ?



Le prince d'été, de Alaya Dawn Johnson : Une magnifique couverture, un roman très original qui m'a bien plu, même si je m'attendais à autre chose.

La liste, de Siobhan Vivian : Encore une fois j'ai craqué pour la couverture, et j'avais envie de retrouver l'univers particulier des lycées américains. Je m'attendais à avoir un livre centré sur une personne en particulier, au contraire on nous parler des 8 filles de la liste et du coup, on en sait très peu de choses sur chacune. J'ai apprécié même si je m'attendais à mieux, et surtout à une autre fin.

Phaenix, tome 2 : Le brasier des souvenirs, de Carina Rozenfeld : J'ai adoré encore une fois me retrouver dans cet univers, un coup de coeur comme pour le 1er tome, j'adore l'ambiance musicale de l'univers, j'adore les personnages, surtout Eidan ^^

L'âge des miracles, de Karen Thompson Walker : Un univers apocalyptique qui m'a beaucoup plu, vu au travers des yeux d'une jeune fille de 12 ans, il ne se passe rien de particulier mais j'adore toujours découvrir les nouveautés d'un monde à moitié détruit, le comportement des humains pour gérer l'apocalypse etc.. (charmant lol)

Ce qui nous lie, de Samanthan Bailly : Une belle romance avec une touche de fantastique, j'ai trouvé cette lecture très agréable, différente aussi. Par contre j'ai moins apprécié la fin, les choses ne se sont pas vraiment passées comme je me l'imaginais...


Qu'est-ce que je suis en train de lire ?



Toujours deux lectures en cours cette semaine, j'ai commencé La 5e Vague, de Rick Yancey, à nouveau un univers apocalyptique (mais vous commencez à savoir que j'adooooreeee ce genre de livre), la couverture est magnifique, et pour l'instant ça me plaît beaucoup de découvrir le monde "d'après", même si il ne se passe pas énormément de choses, mais après 70 pages sur 592 j'ai encore le temps ^^ 

Je continue également ma lecture secondaire, l'Intégrale 1 du Trône de Fer, de George R. R. Martin, et même si je connais un peu tout ce qu'il se passe puisque j'en suis à la 3ème saison de la série, j'adore découvrir l'univers écrit par l'auteur et retrouver la première saison, en plus tout est un peu plus fouillé, j'apprécie beaucoup !! :-)


Qu'est-ce que je pense lire ensuite ?

Vu mon rythme de lecture façon escargot, je ne sais pas si j'aurais terminé mes lectures, mais j'espère en tout cas pour La 5e vague. Par la suite, j'avais déjà envie de lire 150 trucs avant, mais là vu que ma pal se remplit 100x plus que ce que je lis, c'est encore pire ^^ Je prévois quand même de lire :




Et voilà, et vous que lisez-vous ? Bonne semaine à tous :-)

vendredi 3 mai 2013

Le tag démoniaque




Je ne me souviens même plus la dernière fois où j'ai répondu à un tag, mais comme celui-ci vient de ma binômette Ptitelfe, et que les questions sont sympas, il m'intéresse bien :-)


Les règles sont simples :
Poster les règles sur son blog
Répondre aux questions
Inventer 11 nouvelles questions
Partager le tag avec 11 personnes en mettant leur lien dans l'article et leur annoncer la nouvelle.


Questions - Réponses

1. Ton méchant préféré ?
Bizarrement je n'arrive pas vraiment à me souvenir des méchants que j'adore, celui qui me vient en premier c'est le Joker dans Batman, que j'ai adoooréééé dans The Dark Night :-)

2. Le genre que tu détestes le plus ?
Alors ça c'est une question un peu difficile puisque j'aime vraiment tous les genres, j'aime peut-être un peu moins la poésie et le classique. Pour les film j'aime tous les genres.

3. Avec quel auteur aimerais-tu partager un repas ?
Il y en a pas mal, mais je dirais Karen Marie Moning pour discuter de Barrons pendant des heures, et pour qu'elle me raconte la suite de Iced avec Ryodan :P Et sinon j'aimerais bien manger aussi avec George R. R. Martin pour parler de ses talents dans la fantasy ^^

4. Dans quel film aimerais-tu jouer ?
Dans The Avengers, pour incarner une super-héroïne, et histoire aussi de tourner quelques scènes avec plein d'acteurs que j'adore dont Robert Downey Jr :P

5. Si tu devais ne garder qu'un livre, ce serait lequel (vous pouvez aussi choisir une saga) ?
Sans hésiter la saga Fever (Chroniques de MacKayla Lane) de Karen Marie Moning :-)

6. Quel est ton dessert préféré ?
Je suis trèèèèèèsss dessert, et tant qu'il y a plein de crème moi ça me va xD Mais bon, si je dois en choisir un je dirais peut-être heuuu.... arghhhhh je peux passss !!! Bon, le gâteau aux framboises :-)

7. Le personnage qui t'a le plus fait pleurer ?
Je ne pleure pas souvent en regardant un film ou lisant un livre, c'est vraiment rare (sauf les films avec des animaux lol mais non non, je ne suis pas insensible à la douleur humaine je vous rassure :P) Du coup je dirais Mufasa dans Le roi lion ^^

8. Le Walt Disney que tu n'as pas du tout aimé, pourquoi ?
Je n'ai pas trop aimé Hercule, c'est le Disney que j'aime le moins, l'histoire et les personnages ne m'intéressent pas trop

9. Quelle histoire romanesque aimerais-tu vivre en vrai ?
Hou la, il y en a tellement... Une histoire qui se passe à l'époque Victorienne, avec un côté fantastique comme dans Le protectorat de l'ombrelle, ou alors une romance à la Orgueil et préjugés pour les belles robes, les bals, être courtisée etc... Et puis sinon j'aimerais vivre des histoires plus dans la fantasy, me promener dans une forêt à dos de cheval et conquérir le monde :D

10. Ton personnage masculin préféré ?
Barrons dans les Chroniques de MacKayla Lane, et puis aussi Vlad dans le spin-off de Chasseuse de la nuit :P (mais bon rendez-vous compte à quelle point cette question n'est pas à prendre à la légère ? je suis fiancée avec au moins une cinquantaine de personnages masculins que j'adore xD)

11. Ton personnage masculin qui t'a le plus énervé ?
Sans hésiter ce con de Joffrey Baratheon, le roi dans Game of Thrones. Je le haï au plus haut point... 


A mon tour de poser des questions ^^


1. Depuis quel âge la lecture prend-elle une grande place dans ta vie ?
2. Quel est ton genre littéraire préféré ?
3. Si tu pouvais passer une semaine dans la peau d'un personnage, lequel serait-il ?
4. Quel livre ou film t'a le plus marqué ?
5. Ton héro préféré ?
6. Le film que tu attends le plus de voir au cinéma ?
7. Si tu devais citer un livre ou une saga que tu déconseilles ?
8. Quelle est ta série préférée ?
9. Le genre littéraire que tu ne lis jamais
10. Un auteur incontournable selon toi ?
11. Un livre que vous aimeriez voir adapté en film ?


Je ne tag personne en particulier (je ne sais pas du tout qui aurait envie de faire ce tag ni qui ne l'a pas déjà fait), mais ceux qui passent par ici et qui veulent répondre aux questions, n'hésitez pas !! :-)

jeudi 2 mai 2013

Phaenix, tome 2 : Le brasier des souvenirs

Auteur : Carina Rozenfeld
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse, Fantastique
Sortie : 2013
Pages : 411








Mon avis en bref :

Ce 2ème tome est encore une fois une totale réussite pour moi, je me suis laissé emporter par l'histoire dès les premières pages, le phaenix a eu raison de moi ;-)




Quatrième de couverture

Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant. Depuis l'origine des temps, ils se retrouvent pour former le Phaenix et faire perdurer la légende.
Mais pour que l'oiseau mythique renaisse de ses cendres, pour qu'ils puissent se rejoindre, elle doit regagner la mémoire, et le chemin qui la mènera à sa moitié.
Anaïa a découvert qu'elle était détentrice d'un secret oublié depuis longtemps. Deux garçons qu'elle a rencontrés à la fac, Eidan et Enry, attendent d'elle qu'elle se souvienne, qu'elle recouvre sa véritable identité.
Pour y parvenir, Anaïa doit explorer les recoins les plus sombres de son inconscient et emprunter un chemin où musique et sentiments se mêlent étroitement.
Prise dans le brasier des souvenirs, il lui faudra affronter bien plus que sa mémoire oubliée, et faire face aux démons de son passé.
Mais l'amour pourra-t-il suffire à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui la guette ?



Mon avis

"Demain... J'aurais dû retrouver ma force et retrouver Eidan. J'aurais dû lui dire que je savais depuis qu'il m'avait serrée contre lui, oui, je savais maintenant qu'il était l'homme qui hantait mes rêves, que je reconnaissais les battements de son coeur..."

Après mon énorme coup de coeur pour le 1er tome de la saga, il me tardait de lire la suite, même si j'avais une petite appréhension, comme il n'est jamais facile de lire un deuxième et dernier tome d'une saga lorsqu'on a autant adoré le 1er. Mais heureusement, j'ai pu compter sur le talent de Carina Rozenfeld pour me faire vivre à nouveau son histoire à 200%, me donner des palpitations et me faire voir des papillons un peu partout ;-)

Ce tome reprend donc les évènements directement à la suite du premier, on retrouve Anaïa toujours à la recherche des fameuses réponses qu'elle attend au sujet de l'histoire du phaenix et son rôle autour de ce mythe. Mais elle n'est pas la seule à attendre, puisqu'Eidan et Enry ont également une grande importance dans l'histoire, même si on ne sait pas forcément bien quoi. Pour le découvrir, il faudra faire preuve d'encore un peu de patience et suivre les énigmes qu'Anaïa doit découvrir, sans compter les épreuves qui se mettent sur son chemin.

J'attendais beaucoup de ce dernier tome, mais ça se confirme... cette saga est sans conteste l'une de mes préférées de toutes les sagas jeunesses que j'ai pu lire ! L'univers est vraiment particulier, bien décrit, avec une histoire intéressante, des personnages adorables qu'on a envie de suivre et qu'on adore suivre justement. Et puis, Eidan reste à la hauteur de mes attentes, impossible de ne pas succomber à son charme. Toutes les réponses que l'on attend sont données, tout est clair, et du début à la fin on se laisse embarquer par ce mythe du phaenix non seulement à travers la vie quotidienne d'Anaïa, mais également à travers les rêves qu'elle fait chaque nuit.

Comme dans le 1er tome, on retrouve évidemment l'univers musical qui entoure le livre, puisque Anaïa est violoncelliste et sa relation avec Eidan est également entourée de musique. Le livre est donc rempli de plusieurs titres que le lecteur peut écouter à sa guise, et bien que je n'apprécie pas vraiment écouter de la musique en lisant, ici j'ai au contraire adoré ce concept, et c'était chaque fois un énorme plaisir d'écouter les musiques citées en même temps qu'Anaïa. Les chansons sont à chaque fois bien choisies, et elles amplifiaient les émotions que je ressentais tout au long de l'histoire, j'avais vraiment l'impression d'être aux côtés d'Anaïa.

Un coup de coeur pour cette saga qui se confirme donc avec ce 2ème et dernier tome, et je me dis que même si ça fait plaisir d'avoir une saga courte, j'aurais bien apprécié qu'il y ait encore quelques tomes parce que je suis déjà en manque d'Anaïa et surtout d'Eidan :(

Un très grand merci à la Collection R pour m'avoir permis de découvrir ce 2ème tome que j'attendais tant :)




Pour ceux qui n'ont pas encore découvert la saga ou qui ont lu juste le 1er tome, n'hésitez pas à participer au jeu-concours Phaenix sur facebook pour tenter de gagner les tomes 1 et 2, ou uniquement le 2ème, c'est par ICI que ça se passe.


Les avis de Mycoton32, Chouppye, et d'autres sur
Logo Livraddict

18 / 60


Mon avis sur le tome précédent

Phaenix, tome 1 : Les cendres de l'oubli