Mes derniers avis


mardi 30 juillet 2013

Les aventures d'Aliette Renoir, tome 1 : La secte d'Abaddon

Auteur : Cécilia Correia
Editions : Rebelle
Genre : Fantastique, Humoristique
Sortie : 2012
Pages : 301








Mon avis en bref :
Une petite déception, je m'attendais vraiment à adorer mais finalement j'ai eu beaucoup de mal à apprécier le personnage d'Aliette Renoir...




Quatrième de couverture

En arrivant à Paname, les Allemands s'étaient rendu compte qu'une menace plus dangereuse qu'eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j'avais dû zigouiller des rongeurs et encore... j'en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu'importe l'espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l'honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j'avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.



Mon avis

"Ma montre affichait dix heures du soir, mon père et mon frère étaient sacrément en retard. Je bouillonnais de rage. Comment avaient-ils osé m'abandonner dans cette ruelle inquiétante ? Je frissonnai, boutonnai mon manteau jusqu'au cou et vérifiai pour la énième fois mon armement."


J'ai du patienter un bon moment avant de pouvoir m'acheter ce livre, car les livre des éditions Rebelle ne sont pas disponibles immédiatement en Suisse. Il me tardait vraiment de découvrir cette Aliette Renoir, d'autant plus que les avis étaient vraiment positifs. Tellement que je pense que j'ai été du coup un peu voir pas mal déçue...

Dès les premières pages, mon enthousiasme est assez vite retombé. Malheureusement, je n'accrochais pas au personnage d'Aliette Renoir, et même par la suite avec l'avancée de l'histoire, impossible d'arriver à ressentir quelque chose pour elle, la moindre émotion, elle ne me faisait pas rire, et pourtant elle en sort de ces blagues ! Mais je n'arrivais pas à les trouver drôle, au contraire, je me disais : hou la... Malheureusement parfois, c'est comme ça, on accroche pas vraiment à un certain style de l'auteur, et pourtant j'aurais vraiment voulu adorer ce livre, car au premier abord il était vraiment fait pour me plaire !

Une histoire de vampire, dans une époque particulière que j'aime beaucoup, une chasseuse qui a du cran, et qui me faisait souvent penser à Buffy d'ailleurs dans son côté chasseuse. Mais ensuite, j'ai plutôt ressenti son côté emmerdeuse et qui sort des répliques parfois hors contexte, qui ne pense qu'à sa personne, un personnage haut en couleur un peu comme Betsy dans Queen Betsy, avec lequel ça passe ou ça casse.

Mais rien n'était perdu pour moi, puisque j'ai tout de même beaucoup beaucoup apprécié deux personnages du livre, le mignon Lawrence, vampire américain très charmant, et Sytry, un vampire puissant également. Deux personnages qui m'ont fait vraiment apprécier certains passages, des vampires à l'ancienne que j'ai adoré, et qui ont réussi à me faire oublier ma déception quand au personnage d'Aliette :-)

Et puis, je ne m'attendais pas à cela en ouvrant le livre, mais l'histoire principale tourne autour d'une belle et sympathique enquête qu'Aliette et ses amis aux dents longues vont tenter de résoudre, et je me suis souvent laissée prendre par le jeu, tentant de découvrir par moi-même qui était le coupable, jouant à la détective tout au long du livre ^^

L'époque du livre m'intéressait beaucoup également, malheureusement je n'ai rien de spécial à en dire, car il est vrai qu'à part une ou deux descriptions de la situation, et de certains vêtements de l'époque, je n'ai pas retrouvé ce que j'aurais aimé comme description, je pense que le choix de l'époque aurait du coup mérité plus de détails tout au long du livre.

Au final, une petite déception, même si j'ai passé un agréable moment en compagnie de certains personnages. Le tome 2 est déjà dans ma PaL, et j'espère que j'accrocherais un peu plus avec le personnage d'Aliette Renoir.


D'autres avis sur
Logo Livraddict


vendredi 19 juillet 2013

Rayon de lune

Auteur : Frédérique de Keyser
Editions : La Bourdonnaye 
Genre : Bit-lit
Sortie : 2013
Pages : 354








Mon avis en bref :
Une lecture divertissante parfaite pour ce temps de vacances, j'ai passé un moment agréable en compagnie de Sélène et des loups-garous.





Quatrième de couverture

Le petit accident dont Sélène est victime alors qu'elle sillonne la région du Morvan pour son travail aurait pu s'avérer sans aucune conséquence. Ce contretemps va pourtant la conduire à faire la connaissance de Tristan, loup-garou, lié par un pacte ancestral avec un démon. Pour valider cette alliance qui fait de lui un Meneur de Loup, ce dernier a dû consentir un sacrifice, la vie de son frère aîné. Hanté par cette perte et persuadé que tous les malheures qui ont frappé sa famille trouvent leur racine dans ce sentiment honni qu'est l'amour, Tristan a formulé le voeu de ne jamais y succomber. Pourtant sa meute a désespérément besoin de nouvelles naissances. Aucune des femelles n'étant en mesure de fournir ce sang neuf, c'est à Sélène que Tristan impose ce rôle. Au risque de tomber dans son propre piège.



Mon avis

"Comme toutes les nuits depuis maintenant presque deux cents ans, Tristan se réveilla en sursaut. Couvert de sueur, les jambes empêtrées dans ses draps tirebouchonnés, il poussa un rugissement sauvage qui se mua en un hurlement si chargé de détresse que quiconque l'eût entendu en aurait eu le coeur brisé. Ce cauchemar revenait chaque nuit, toujours le même, systématiquement identique au précédent, et à celui d'avant, comme si une malédiction l'obligeait à revivre le sacrifice de son frère Gaïlen pour l'éternité. Pourtant Tristan ne croyait pas aux malédictions. Sans doute l'aurait-il dû."


Ma première découverte avec Frédérique de Keyser ne s'est pas très bien passé, j'avais décidé de lire Luxuria et je dois bien l'avouer, je n'ai pas vraiment apprécier cette lecture voir même détesté par moment. Mais j'avais tout de même bien envie de découvrir Rayon de lune, le synopsis et les quelques avis positifs que j'avais pu lire me donnant très envie d'en savoir plus. Et j'ai bien fait de ne pas totalement laisser tomber cet auteur, puisque j'ai vraiment passé un bon moment avec ce livre, d'autant plus que cela faisait un bon moment que je n'avais pas lu d'histoire de loups-garous, je ne m'étais pas rendue compte comme ça m'avait manqué.

Rayon de lune, c'est l'histoire de Sélène, une jeune femme tout ce qu'il y a de plus banale qui tombe en panne alors qu'elle voyageait pour son boulot. Elle découvre l'unique maison proche de son accident, entourée d'un immense parc. L'homme qu'elle rencontre lui est fort sympathique et décide de l'aider, et même de lui proposer de dormir une nuit avec eux car vu l'heure, les réparations ne seront pas pour le soir même. Sélène est ravie, mais les choses ne se passent pas vraiment comme prévu lorsqu'elle rencontre le maître des lieux, Tristan, qui ne la porte pas, mais alors pas du tout dans son coeur, sans qu'elle le sache pourquoi. Sélène découvrira petit à petit qu'elle n'est pas tombé dans une famille tout ce qu'il y a de plus banale, et elle sera un peu prise au piège dans cette maison, car Tristan ne veut pas la laisser repartir avant d'avoir obtenu un énorme sacrifice de sa part, un sacrifice qui le sauvera lui et sa famille...

Une histoire que je ne m'attendais pas à apprécier autant, dès les premières pages j'ai été prise par l'intrigue et je me suis attachée aux personnages qu'on rencontre. Sélène est vraiment une femme agréable, intelligente, et même Tristan, qui se montre plus que détestable aux premiers abords, je n'ai même pas réussi à le détester mais au contraire, j'avais envie d'en savoir plus sur lui, sur son passé...

Le roman est vraiment assez surprenant, pas mal de rebondissements sont à découvrir, la mythologie des loups-garous n'a rien de très différent de ce qu'on a déjà pu découvrir mais moi j'ai aimé, même si je regrette un peu de ne pas avoir eu plus de détails sur la vie des loups-garous et leur meute.

Certes, il y a quelques passages où j'ai un peu levé les yeux au ciel, trouvant certaines réactions un peu trop irréalistes, et aussi parce que la partie ou Sélène et Tristan se déteste commençait à prendre un peu trop de place, j'avais bien envie qu'ils passent à autre chose, qu'ils arrêtent de faire semblant etc...

Une lecture détente que je peux vous conseiller pour l'été, et même après, le livre se lit très vite, et on a toujours envie d'en savoir plus !


Une grand merci aux éditions La Bourdonnaye pour leur confiance et pour cette agréable découverte.



D'autres avis sur
Logo Livraddict

2 / 

jeudi 18 juillet 2013

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Auteur : Ruta Sepetys
Editions : Gallimard (Scripto)
Genre : Jeunesse, Historique
Sortie : 2011
Pages : 412









Mon avis en bref :
Une histoire poignante et émouvante qui m'a remplie d'émotions diverses, allant du rire aux larmes.







Quatrième de couverture

Une nuit de juin 1941, Lina, quinze ans, sa mère, Elena et son petit frère, Jonas, dix ans sont brutalement arrêtés par la police secrète soviétique.
Au bout d'un voyage épouvantable de six semaines, presque sans eau et sans nourriture, entassés dans des wagons à bestiaux, ils débarquent au fin fond de la Sibérie, dans un camp de travail soviétique. Logés dans des huttes, sous alimentés, brutalisés, les déportés tentent de survivre et de garder espoir. Dans le kolkhoze, le travail de la terre est éreintant. Mais malgré la mort, la maladie, le froid, la faim et la terreur, Lina tient bon, soutenue par une mère exemplaire, son amour pour un jeune déporté de dix-sept ans, Andrius, et portée par sa volonté de témoigner au nom de tous et de transmettre un signe de vie à son père (condamné à mort dans un autre camp) grâce à son art du dessin et à l'écriture.




Mon avis

"Ils m'ont arrêtée en chemise de nuit.
Quand je repense à cette terrible nuit, je suis bien obligée d'admettre que les signes avant-coureurs n'avaient pas manqué : on avait brûlé des photos de famille dans la cheminée ; tard dans la soirée, j'avais surpris Mère à coudre à l'intérieur de la doublure de son manteau ses plus beaux bijoux et ses plus belles pièces d'argenterie ; Père n'était pas rentré de son travail. Mon petit frère, Jonas, posait des questions. J'en posais, moi aussi, mais peut-être refusais-je à reconnaître les présages de la catastrophe. En réalité, mes parents avaient l'intention de prendre la fuite, ce que je ne compris que plus tard.
Ils n'ont pas prit la fuite. Nous avons été arrêtés."


Quel livre choc, bouleversant, émouvant, mais dont on n'arrive pas à décoller les yeux tellement l'histoire est prenante, tellement on a envie de savoir comment tout se terminera, que se passera-t-il dans la vie de cette Lina...

J'ai toujours été très intéressées par les livres de fiction ou les témoignages retraçant l'histoire de la guerre de 39-45, mais c'était la première fois que je lisais un livre retraçant l'histoire plutôt à travers le pouvoir de Staline, du côté de la Lituanie, et des déportés vers la Sibérie, pour aller travailler dans les camps du Goulag tout comme des dizaines de millions de personnes.

Ici, c'est un récit de fiction, mais j'ai bien eu du mal à m'en rendre compte tant les éléments semblent réels, je veux dire, je sais que ça c'est passé, mais j'avais vraiment l'impression de lire le journal de la jeune Lina, et d'être auprès d'elle dans ce camp soviétique. L'auteur semble avoir énormément travaillé le sujet, et sa grand-mère ayant vécu la situation comme Lina aidant, les descriptions sont vraiment bien faite, j'ai ressenti toutes les émotions qu'elle voulait nous transmettre, j'ai eu peur, j'ai eu une boule au ventre, mais j'ai également réussi à avoir le sourire aux lèvres parfois, comme si même à travers ces événements horrible, le lecteur arrive parfois à se contenter de petits événements et à sourire à certains événements de la vie, en essayant de faire abstraction de tout le reste. Aussi, je me suis souvent imaginée à la place de ces déportés, me demandant si j'aurais pu survivre à tous les événements qu'ils endurent ou pas.

J'ai adoré tous les personnages de ce roman, sans exception ! Chacun à sa propre personnalité, exactement comme on trouve de tout dans la vraie vie, la femme un peu énervante, le vieux grincheux qui fait peur aux enfants, la jeune mère qui s'occupe de tout le monde comme si tous étaient ses propres enfants, les liens qui se créent, l'amour qui naît parfois...

C'est au moment ou j'ai refermé le livre que je me suis rendue compte de la force du titre et que la couverture du livre a pris tout son sens par rapport à l'histoire. Il n'aurait pas pu y avoir plus belle couverture et plus beau titre pour résumer l'histoire de ce roman.

Un livre que je recommande à tous, bien que difficile, il mérite d'être lu. Un livre que j'aurais beaucoup apprécié lire durant mes cours d'histoires à l'école également.



D'autres avis sur
Logo Livraddict

28 / 60

mardi 16 juillet 2013

Inferno

Auteur : Dan Brown
Editions : JC Lattès
Genre : Thriller
Sortie : 2013
Pages : 565







Mon avis en bref :
L'un des meilleurs livres de Dan Brown autour du personnage de Robert Langdon à mon goût. Enquête intéressante, suspense et rebondissements sont au rendez-vous !





Quatrième de couverture

C'est l'une des plus grandioses oeuvres de la littérature italienne, L'Enfer de Dante, qui est le fil conducteur de cette nouvelle aventure. En Italie, plongé dans une atmosphère aussi opaque que mystérieuse, le héros de Dan Brown, Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard va devoir affronter un adversaire diabolique sorti des limbes de l'Enfer et déchiffrer l'énigme la pus complexe de sa carrière. Elle le fait plonger dans un monde où l'art et la science de pointe tissent un écheveau qui exige de sa part toute son érudition et son courage pour le démêler. S'inspirant du poème épique de Dante, Langdon se lance dans une course contre la montre pour trouver des réponses et découvrir en traversant les Cercles de l'Enfer ceux qui détiennent la vérité... avant que le monde ne soit irrévocablement changé.



Mon avis

"Les souvenirs revinrent lentement... comme des bulles montant des ténèbres d'un puits sans fond. Une femme voilée... Robert Langdon la regardait. Elle se tenait sur la rive d'un fleuve charriant des eaux rouges de sang. Elle était face à lui, immobile, hiératique, le visage dissimulé par un tulle. Dans sa main, un tainia bleu, qu'elle levait à présent en l'honneur de la mer de cadavres à ses pieds. Et partout, l'odeur de la mort."


J'attendais avec énorme impatience la sortie d'un prochain Dan Brown avec mon cher Robert Langdon comme personnage principal, mon voeu a été exaucé ! Pour une fois j'ai donc fait un peu abstraction du prix, histoire de rajouter ce livre aux autres de l'auteur que je possède.

L'histoire commence sur les chapeaux de roues, puisque nous retrouvons Robert Langdon dans un hôpital de Florence, la tête dans les choux, et c'est le cas de le dire puisqu'il ne se souvient absolument pas de l'endroit où il est et de ce qu'il a fait durant les deux derniers jours ni pourquoi il est blessé et à l'hôpital. Très vite, Langdon se rendra compte que ceux qui ont tenté de le tuer ne s'arrêteront pas là, et que sa vie est toujours en danger. Avec l'aide de l'infirmière qui l'a pris en charge, il va donc tenter de dénouer les mystères de sa présence à Florence et des gens qui veulent sa peau. Mais bien sûre, comme toujours avec Dan Brown, tout ne sera pas si simple et de nombreux événements viendront s'ajouter aux précédents et une enquête attendra une nouvelle fois Langdon...

J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver mon cher Langdon dans une nouvelle histoire vraiment très réussie ! Je pense même que c'est l'un de mes préférés, peut-être même juste au-dessus de Ange et démons, que j'avais vraiment adoré. 

Un début de roman où l'action est présente dès le début, on est tout de suite dans l'histoire dès les premières pages, aucune lenteur, le lecteur est mis dans le bain de suite. Tout au long du livre, on retrouve la plume de l'auteur, ainsi que ses recherches et ses connaissances. J'ai eu l'impression de me trouver en plein milieu de Florence et de faire un voyage touristique et historique durant toute ma lecture, tellement les descriptions des lieux et des monuments sont biens faits.

Malgré le nombre de page que comporte cette petite brique, les pages se tournent super vite, on a toujours envie d'en savoir plus, et c'est avec beaucoup de peine que j'arrivais à m'arrêter réellement après un chapitre, tellement les fins donnent envie d'en savoir plus, et tellement les rebondissements sont nombreux également.

Alors, bien sûr, il n'y a rien de nouveau, le schéma reste un peu toujours le même que dans les précédents livres de l'auteur, mais si vous aimez ce genre de livre et que vous avez également été séduits par Ange et démons, Da Vinci Code, Le symbole perdu, etc... Je suis prête à parier que vous apprécierez Inferno.

J'ai adoré également le fait que l'histoire tourne autour de l'enfer et de Dante, et j'ai maintenant très très envie de lire "La divine Comédie", afin d'en savoir plus.

En revanche, j'ai tout de même ressenti quelques petites longueurs parfois, mais c'est surtout parce que l'auteur nous donne vraiment très envie d'en savoir toujours plus et lorsque les choses n'avancent pas aussi vite que l'on ne voudrait, on reste un peu trop impatient. Et puis, je note également une petite déception pour la fin, grosse surprise, mais j'aurais préféré peut-être autre chose :)

Je ne sais pas du tout si un film sera prévu pour cette suite des aventures de Robert Langdon, mais comme j'ai adoré les films Da Vinci Code et Anges et Démons, et que je trouve Tom Hanks parfait dans son rôle de Langdon, je souhaite de tout coeur avoir le plaisir d'une adaptation pour ce livre !



D'autres avis sur
Logo Livraddict

jeudi 11 juillet 2013

Ma vie toute pourrie

Auteur : Jenny Smith
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Sortie : 2013
Pages : 280








Mon avis en bref :
Un moment de détente agréable avec cette petite lecture jeunesse sympathique.






Quatrième de couverture

Je m'appelle Sam Wallis, j'ai 13 ans, et aujourd'hui, ma vie est... toute pourrie. Gemma, ma meilleure amie du monde entier, vient de déménager à des millions de kilomètres. Avec elle, je rigolais, je faisais des listes de "points positifs/ points négatifs", et j'assumais mes sweats roses avec des chevaux. Maintenant qu'elle est partie, tout ce que je faisais me semble nul et puéril et j'en arrive à me demander si ce n'est pas moi qui suis nulle et puérile. Surtout depuis que je me suis ridiculisée à vie devant David Matthieson, alors qu'il m'avait souri (!!!) Bref, je vous l'avais bien dit, ma vie est toute pourrie...



Mon avis

"Je m'appelle Sam Wallis, j'ai treize ans, et ma vie est officiellement fichue. Sérieux. Le problème, c'est que ma BFF (Best Friend Forever, ma meilleure amie pour la vie), Gemma, vient de déménager à des milliards de kilomètres et que je ne sais pas du tout ce que je vais devenir sans elle."


Une couverture jaune flashy, un titre qui donne envie d'en savoir plus, une lecture parfaite pour le début d'été, je n'ai pas attendu plus longtemps avant de le sortir de ma pal.

On se retrouve dans la vie de Sam, une jeune ado de treize ans, et l'on se remémore avec le sourire cet âge où tout ce qui comptait c'était nos meilleurs amis, de paraître bien aux yeux des autres à l'école, de ne pas se ridiculiser, etc... 

Lorsque la meilleure amie de Sam déménage, c'est donc la catastrophe, Sam se retrouve à recommencer la nouvelle année toute seule, et elle perd tous ses repaires, elle perd confiance en elle, elle commence à se trouver nulle... Heureusement, une ancienne amie d'enfance débarque à l'école, et Sam ne va plus se sentir toute seule, elle va retrouver une nouvelle amitié, et tenter d'attirer l'attention du nouveau garçon de l'école qui a posé les yeux sur elle.

Une lecture très sympathique, malgré le fait que j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. Je n'arrivais pas vraiment à accrocher aux personnages, Sam me faisait ni chaud ni froid, et j'avoue que j'avais tendance à comparer l'histoire avec celle du Journal d'Aurélie Laflamme, une ado que j'adore et dont je dévore les livres avec un énorme plaisir...

Mais finalement, après quelques pages où j'ai du me pousser un peu à avancer dans ce livre, je me suis surprise à bien rigoler, à apprécier l'histoire que l'on découvre, le changement de Sam suite à sa nouvelle amitié, et j'ai passé un moment très agréable.

L'écriture est très simple, c'est une lecture jeunesse qui plaira surtout aux ados je pense, mais une lecture de vacances détente qui se lit rapidement, parfaite entre deux autres livres plus "sérieux" ou plus imposants.




Un autre livre de l'auteur ? Le journal de Katie Sutton


D'autres avis sur
Logo Livraddict

27/60

mercredi 3 juillet 2013

Une île

Auteur : Tracey Garvis Graves
Editions : Milady (Grande Romance)
Genre : Romance
Sortie : 2013
Pages : 352








Mon avis en bref :
De la peine à trouver les mots pour décrire mon coup de coeur pour ce livre...




Quatrième de couverture

Anna Emerson n'hésite pas un instant lorsque les Callahan lui proposent de se rendre aux Maldives pour donner des cours à leur fils T.J., en rémission d'un cancer. Mais rien ne se passe comme prévu : le jet privé à bord duquel ils ont embarqué se crashe au beau milieu de l'océan Indien. Les voici naufragés sur une île déserte où ils vont devoir apprendre à survivre. Si l'adolescent rechute, rien ne pourra le sauver. Anna se sent malgré tout étrangement attirée par son compagnon d'infortune. Alors que chacun d'eux n'a plus que l'autre pour unique horizon, leur seule chance de s'en sortir est ce lien précieux qui ne cesse de grandir entre eux.



Mon avis

"ANNA

J'avais trente ans quand l'hydravion que nous avions pris, T.J. Callahan et moi, s'est écrasé dans l'océan Indien. T.J. avait seize ans, et était depuis trois mois en rémission d'un lymphome de Hodgkin. Notre pilote, Mike, était déjà mort au moment où l'appareil a percuté la surface de l'eau."


Attention, énorme coup de coeur à l'horizon !!!

Tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai failli passer à côté de ce livre. Comme beaucoup, le prix me rebutait un peu, j'hésitais à l'acheter, à attendre, je suis retournée plusieurs fois en librairie, la couverture me faisait vraiment envie, surtout en cette période... Et finalement j'ai craqué. Et je peux vous dire que je ne regrette pas une seule seconde.

Nous suivons donc l'histoire d'Anna et T.J. dans leur survie sur cette île déserte. Chaque chapitre est raconté à travers les yeux d'Anna, puis de T.J., et ainsi de suite.

Alors qu'ils se contentaient de subvenir aux besoins les plus importants histoire de survivre durant quelques jours, le temps que les secours arrivent, ils se rendent très vite compte que personne ne viendra les chercher aussi rapidement qu'ils le pensaient. Ils vont donc devoir s'entraider du mieux qu'ils peuvent histoire de survivre le plus longtemps sur cette île, eux qui n'y connaissaient pratiquement rien. Et c'est vraiment là toute la beauté de l'histoire, et là que l'auteur arrive à nous faire ressentir des tonnes d'émotions tout au long du livre, à nous faire adorer, et plus qu'aimer ses personnages. On se prend d'affection pour cette prof de 30 ans, qui ne sait plus trop où son couple la mène, elle qui rêve de mariage et de bébés et qui n'obtient rien de tout cela. A l'opposé, T.J. est un ado, il vient de surmonter un cancer, il a d'autant plus envie de s'amuser, de profiter de la vie.

La seule chose qui leur permet de survivre sur l'île, c'est le lien d'amitié qui se créé petit à petit entre eux. Ils se passent le temps comme ils peuvent, se racontent leur vie, essayent de créer des choses pour survivre un peu mieux, surmonter les événements qui pourraient faire flancher l'un ou l'autre.

Au fur et à mesure du temps, les choses se compliquent un peu plus dans leur relation, d'autant plus que T.J., du haut de ses 16 ans, à les hormones en ébullition. Pour Anna aussi, tout devient un peu moins facile.

J'ai vraiment eu un énorme énorme (énorme) coup de coeur pour ce livre, sans même que je m'en rende compte.. Je me suis juste laissé aller à suivre leur histoire, je me suis retrouvée sur cette île, en même temps qu'eux deux, appréciant la manière dont ils arrivent à survivre ensemble, perdus, appréciant les sentiments qui commencent à naître entre eux, le besoin d'avoir une personne humaine prochaine de soi et de ne pas vivre la situation seul, le besoin de se raccrocher à quelque chose en toute situation. L'auteur arrive parfaitement à nous faire vivre son histoire à 100%, et l'alternance de point de vue des deux personnages nous donne encore un peu plus l'impression de les connaître parfaitement, d'être un peu le confident de chacun d'eux.

J'ai rigolé avec eux, j'ai pleuré aussi, et quand je n'avais pas peur pour eux, j'avais le sourire aux lèvres tout le temps tellement j'appréciais cette histoire. A tel point que même mon homme s'en est rendu compte, me demandant : mais il est si bien que ça ce livre ?! Impossible de décrocher non plus, plus rien n'existait à part Anna, T.J., et moi ! 

J'étais tellement dans l'histoire que j'appréhendais énormément la fin, le moment où tout s'arrêterait, où je n'aurais plus rien à lire, que je devrais laisser de côté Anna et T.J. Et comme prévu, la fin a été très difficile. Je ne parle pas de l'histoire bien sûr, mais difficile de quitter ces deux personnages que j'aimais tellement. A tel point que j'aurais pu recommencer le livre juste après l'avoir terminé !

Un livre qui se classe directement parmi mes préférés, mes chouchous... Je pense même que si l'on me demandait tout de suite maintenant quel est mon livre préféré, sans réfléchir, le premier titre qui me viendrait à l'esprit serait sans conteste celui-ci.

C'est donc sans surprise que je vous le recommande TOTALEMENT, ceux qui hésite à cause du prix, n'hésitez plus, ou alors trouvez un moyen de l'emprunter, qu'on vous l'offre, ou même que vous le voliez (non j'abuse un peu là^^) !!





D'autres avis sur

Logo Livraddict

mardi 2 juillet 2013

Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige

Auteur : Sophie Jomain
Editions : Rebelle
Genre : Jeunesse, Fantastique
Sortie : 2012
Pages : 379






Mon avis en bref :
Totalement conquise par le 1er tome de cette saga. J'en entendais tellement parler mais j'avais peur de me lancer... Maintenant je n'ai qu'une envie, c'est de sortir les tomes suivantes de ma PaL !!





Quatrième de couverture

Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d'imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar... Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l'inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu'on croit.
Leith, le beau brun ténébreux, mystérieux, ne s'attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l'esprit a choisi : c'est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu'il n'est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours...



Mon avis

"La nuit et la pluie battante faisaient que je les distinguais mal, mais je savais que ce qui allait suivre serait d'une violence inouïe. Ils étaient debout, face à face, prêts à s'affronter. Pour moi. Ils soufflaient fort, comme des bêtes enragées."


Je me suis jeté sur ce 1er tome dès que j'ai pu le trouver en vente par chez moi, c'est à dire un peu beaucoup plus tard que sa sortie en France, étant donné qu'en Suisse, les livres des Editions Rebelles sortent plus tard, et encore, quand ils sortent... Du coup, l'attente avait déjà été très longue, j'entendais de plus en plus d'avis super positifs qui me donnaient très très envie de découvrir cette saga et de retrouver Sophie Jomain dans un livre jeunesse. Finalement, même après l'avoir acheté, je l'ai laissé des mois et des mois dans ma pal, trop peur d'être déçue par rapport à tous les avis positifs, et surtout, j'entendais dire que les fins étaient bien cruelles de la part de l'auteur, du coup je préférais attendre d'avoir quelques tomes d'avance avant de commencer la saga.

J'ai tout de suite beaucoup aimé le début de l'histoire, et le personnage d'Hannah. Bien que je trouvais ce début très ressemblant à Twilight dans différents domaines. Mais très rapidement, l'auteur arrive à s'approprier totalement son histoire et à nous faire oublier toutes ressemblances avec d'autres sagas, à nous plonger dans son propre univers. Et quel univers !

Je suis vraiment tombée amoureuse des personnages, même si j'ai trouvé Hannah un peu casse bonbons à certains moments. Mais j'ai tout de même apprécié son caractère, ses décisions, l'effet que produit Leith sur elle. Mais bon, je dois dire qu'il m'a fait le même effet qu'elle... Impossible de lui résister, j'ai vraiment eu des étoiles plein les yeux, des papillons dans le ventre... Mon côté fleur bleue n'a pu qu'adorer !

Il y a tout un tas de révélations durant ce tome, même si j'avais déjà découvert certaines choses à l'avance, il y a d'autres choses au contraire qui m'ont surprise, il y a aussi quelques passages ou l'amour est mis de côté pour faire un peu de place à l'action. Et surtout, j'avais très peur que Sophie Jomain ne réserve pas la fin dont je rêvais pour nos deux héros. D'ailleurs, vu le nombre de tomes à suivre, j'ai encore le temps de me faire du souci pour eux je pense...

Bref, une belle histoire d'amour toute mignonette qui ne peux que me faire craquer, un univers rempli de magie, et de loups-garous que j'adore toujours autant, d'autant plus qu'ici, j'ai adoré également le mythe qui a été revisité d'une manière qui m'a beaucoup plu. Un mec mignon qui se transforme en gros loups qu'on a juste envie de serrer comme une grosse peluche, moi je craque ;-)

J'ai vraiment hâte hâte hâte de retrouver Hannah et Leith dans le tome 2, l'écriture de Sophie Jomain, et surtout son évolution tout au long de cette saga.






D'autres avis sur
Logo Livraddict


26/60

lundi 1 juillet 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? N°61



Pas  de C'est lundi en juin, je me rattrape en ce 1er jour de juillet !!



Mes lectures de la semaine passée




Reviens-moi, de Rachel Ward : Un moment plutôt sympathique avec ce thriller jeunesse, j'ai bien aimé le thème de l'histoire et j'avoue que j'ai eu les frissons plus d'une fois durant cette lecture!

Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige, de Sophie jomain : Enfin je me suis décidée à sortir ce 1er tome de ma pal, et qu'est-ce que j'ai bien fait ! Un coup de coeur pour ce livre, j'ai adoré, et j'ai juste envie de lire la suite, pour retrouver Hannah et Leith :-)

Une île, de Tracey Garvis Graves : Que dire sur ce livre, les mots me manquent, un coup de coeur, ça ne serait même pas assez fort pour décrire mon ressenti suite à cette lecture. Je pense que je le relirais souvent et qu'il fera partie de mes livres doudou.



Ma lecture en cours



Ma vie toute pourrie, de Jenny Smith : Envie de changer de registre, d'une lecture légère d'été, j'ai choisi celui-ci. Pour le moment je ne suis pas trop dedans, j'ai un peu de peine... Mais j'espère que ça ira mieux et que j'apprécierais d'avantage la jeune Sam.      



Mes prochaines lectures


Cruelles, de Cat Clarke : Il me tarde de me faire mon propre avis sur ce livre, j'ai entendu pas mal de choses différentes. J'espère que j'apprécierais plus que Confusion, du même auteur.

Inferno, de Dan Brown : Dès que Dan Brown sort un nouveau livre, je ne peux pas m'empêcher de sauter dessus (et cela malgré le prix astronomique du dit livre...). D'autant plus lorsque j'y retrouve mon cher professeur Langdon !



Bonne semaine et bonne lecture à tous !