Mes derniers avis


vendredi 28 novembre 2014

Si loin de toi

Auteur : Tess Sharpe
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse/YA, Drame
Sortie : 2014
Pages : 480








Mon avis en bref :
Un coup de coeur pour ce livre, j'ai totalement adhéré à cette histoire prenante et aux personnages.








Quatrième de couverture

Sophie Winters a failli mourir. Deux fois.

La première fois, elle est âgée de quatorze ans et réchappe à un terrible accident de voiture qui la laisse avec de multiples cicatrices, une jambe qui boite et une dépendance à l'oxycodone, un puissance antidouleurs dont il lui faudra plusieurs années pour se désintoxiquer.

La seconde fois, elle a dix-sept ans, et ce n'est plus un accident. Sophie et sa meilleure amie Mina se font attaquer dans les bois par un homme masqué. Sophie survit, mais Mina n'a pas cette chance. Lorsque les policiers concluent à un deal de drogue qui a mal tourné, rejetant partiellement la faute sur Sophie, personne ne veut croire ce qui est pourtant la vérité : cela fait plusieurs mois que Sophie est clean, et c'est Mina qui l'a conduite dans les bois lors de cette nuit fatale pour un rendez-vous auréolé de mystère.

Après un séjour forcé en cure de désintoxication, Sophie revient chez elle se confronter à une nouvelle réalité plus que glaçante. Le frère de Mina ne veut plus lui adresser la parole, ses parents craignent qu'elle ne fasse une rechute, ses anciens amis sont devenus des ennemis, et Sophie doit réapprendre à vivre sans celle qui était sa moitié. Pire encore, personne ne se pose les bonnes questions et Sophie va devoir démasquer le meurtrier par ses propres moyens. Mais à chaque petit pas qu'elle fait, Sophie s'approche davantage d'une révélation totale, sur elle-même, sur Mina... et sur le secret que les deux amies partageaient. 




Mon avis

Tout d'abord, comme souvent, je n'avais pas lu le résumé avant de me plonger dans ce livre, j'ai eu la surprise totale au niveau de l'histoire et du coup, dès les premières pages j'ai été totalement emportée par ce qu'on me racontait...

J'ai adoré suivre Sophie, une jeune fille qui n'a pas été épargné par la vie après un grave accident, un problème de drogue, une situation amoureuse tumultueuse, alors qu'elle mène l'enquête sur le soir où tout a basculé, le soir où sa meilleure amie a été assassinée alors qu'elles se trouvaient ensemble.

J'ai totalement succombé à la magie de la plume de Tess Sharpe, qui arrive à trouver les mots justes tout le temps, dans toutes les situations que l'on nous présente. J'ai trouvé les sentiments de Sophie parfaitements réalistes après tout ce qu'elle a vécu, la relation qu'elle entretien avec Mina très intrigante et émouvante, on ressent vraiment son mal-être, le fait qu'elle ne sait pas où est sa place avant comme après ce fameux soir, que cela soit auprès de sa famille où de ses amis.

L'histoire est construire de telle manière que l'on s'attache très vite aux personnages, et que l'on a également très vite envie de découvrir la vérité sur ce fameux soir, de savoir ce qu'il s'est passé, qui a fait quoi et pourquoi. Les chapitres nous amènent tour à tour dans le passé où nous découvrons certains passages très forts de l'amitié entre Sophie et Mina, l'accident qui a failli coûter la vie à Sophie, comment elle bascule dans la drogue... Et nous évoluons bien sûre également dans le présent avec l'enquête que tente de mener Sophie alors que tout le monde se bat contre elle, la pensant à nouveau droguée et fautive de la mort de Mina.

Pas une seule fois je me suis dit que quelque chose ne collait pas, ou que les réactions des personnages n'étaient pas assez réalistes. Il y a vraiment des auteurs qui arrivent à nous transporter dans leur histoire, à nous faire ressentir tout un tas d'émotions, et on ne ressort jamais du livre avant de l'avoir terminé, et encore, même quelques heures après il nous reste encore en tête...

Je ne peux que vous conseiller ce livre, si vous aussi vous avez craqué pour la couverture de Si loin de toi, n'hésitez pas à vous plonger, vous aussi dans cette histoire qui vous fera perdre la tête!






Un grand merci à la Collection R pour cette belle découverte !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

mardi 25 novembre 2014

Fils-des-brumes, tome 1 : L'empire ultime

Auteur : Brandon Sanderson
Editions : Le livre de poche
Genre : Fantasy
Sortie : 2011
Pages : 906








Mon avis en bref :
Un univers original que j'ai adoré, des personnages intéressants, mais un gros manque d'action à mon goût...






Quatrième de couverture

Les brumes règnent sur la nuit,
Le Seigneur Maître sur le monde.

La jeune Vin ne connait de l'Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d'acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l'allomancie, la précieuse magie des métaux.
Mais Vin n'est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l'Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l'enfer, nourrit un projet fou : renverser l'Empire.




Mon avis

Tout d'abord un grand merci à Yumiko avec qui j'ai lu ce livre en lecture commune. J'ai passé un très bon moment avec elle, même si, peut-être à cause des énormes attentes que l'on avait sur ce livre, on a été, il faut bien le dire, un peu déçues...

Fils-des-brumes, c'est d'abord l'histoire d'un petit groupe d'aventuriers qui décident de suivre leur chef Kelsier, dans une aventure extraordinaire, afin de renverser l'Empire Ultime et pour ce faire, de tuer le Seigneur Maître.

Mais c'est également une histoire très intéressante de magie des métaux, et c'est vraiment ce que j'ai le plus aimé dans ce 1er tome. Découvrir l'allomancie, les différentes sortes de métaux et leur utilité, les différents pouvoirs des allomanciens et des fils-des-brumes, dont font partie Kelsier et Vin.

J'ai adoré également la relation entre ces deux personnages. Vin semble une jeune fille perdue au départ, malgré les pouvoirs qu'elle possède, elle se fait un peu marcher dessus par son maître, répondant aux moindres de ses besoins. Jusqu'au jour ou elle rencontre Kelsier, qui va devenir son mentor et l'embarquer dans sa mission plus qu'impossible qu'est celle de détruire l'empire, alors que tout est contre eux.

On aurait vraiment dit par moment la relation entre un père et sa fille, petit à petit, ces deux personnages vont s'attacher l'un à l'autre, Kelsier va faire ressortir la force de Vin au plus profond d'elle, et très vite les deux deviendront chacun la force dont l'autre à besoin.

Il y a également tout un tas de personnages à leur côté, certains que j'ai beaucoup aimé, d'autres moins, et surtout, beaucoup d'interrogations tout au long de l'histoire, doutant de la sincérité de la plupart des personnages.

Dès le début, on se rend compte qu'on va vivre vraiment une grande aventure, et je m'attendais à avoir un 1er tome avec plus d'action, tant le début nous promettais une énorme bataille, qui n'arrivera finalement qu'à la toute fin du livre (je pensais même qu'en fait ça se passerait à la fin de la saga vu comme on attendait). Alors, certes, on m'a dit que c'était normal, que c'était un genre de fantasy comme cela, mais je trouve quand même que sur 900 pages, il aurait pu y avoir un peu plus que 2-3 chapitres intéressants au niveau des combats. Et j'ai déjà lu des livres de Fantasy faisant dans les 1000 pages sans ressentir ce manque même si l'action n'était pas présente tout le temps donc je comprends le fait qu'au début il faut prendre le temps de découvrir l'univers mais ici c'était différent.

Le reste est aussi intéressant, je ne dis pas, mais il m'a manqué quelque chose de ce côté-ci de l'histoire, et parfois j'ai trouvé certains chapitres un peu longs du coup.

Je m'attendais à beaucoup de mystères aussi, en fait je pense que j'avais tellement entendu de bien de ce livre que je m'imaginais mille choses au départ, les plus extravagantes, et finalement j'ai été un peu déçue que c'était juste quelque chose de beaucoup plus simple.

J'ai été par contre très surprises à de nombreuses reprises, l'auteur arrive vraiment bien à nous faire partir dans des tas de scénarios, on soupçonne tout et tout le monde, et on se laisse avoir comme des débutants sur pas mal de choses ! J'ai quand même eu très peur pour certains personnages à plusieurs reprises !

Un 1er tome qui m'aura finalement plu, peut-être moins que prévu mais c'est le risque lorsque l'on attend sans doute trop d'un livre. Je lirai la suite, même si ce n'est pas prévu pour tout de suite :)


L'avis de Yumiko, et d'autres avis sur

Logo Livraddict

mardi 18 novembre 2014

Boys Out !

Auteur : Rawia Arroum
Editions : Hachette (Black Moon)
Genre : Science-Fiction, Jeunesse/YA
Sortie : 2014
Pages : 320








Mon avis en bref :
Presque un coup de coeur pour cette dystopie ! On y retrouve in univers original et des personnages vraiment très attachants. 





Quatrième de couverture

Depuis l'Eradication, le monde est gouverné par les femmes et pour les femmes uniquement. Les hommes n'ont plus le droit de cité. Tous sont bannis, ou bien traqués et placés en détention pour assurer leur seule fonction : la reproduction. Ensuite, systématiquement, ils sont éliminés. Comme toutes les jeunes filles de son âge, Lyra s'entraîne dur pour être capable d'affronter et de maîtriser les mâles qui rôdent encore. Jusque''au jour où elle doit rencontrer un homme pour procréer à son tour...




Mon avis


J'ai vraiment passé un moment plus que génial avec ce livre !

On découvre un univers dans lequel les femmes ont décidé de se monter contre les hommes pour les éradiquer de la terre, ceux-ci sont désormais le mal incarné, pire que la peste ! Ce nouveau monde est régi par pas mal de règles, et tout est très bien organisé. Les femmes doivent apprendre à se battre pour chasser les hommes qui se cachent, elles vivent seules dans leur propre appartement à partir de 16 ans, et à 18 ans, elles doivent se rendre dans un grand bâtiment afin de procréer avec des hommes capturés qui ne serviront qu'à cela avant d'être tués.

Lyra redoute ce moment plus que tout, car pour elle, un homme c'est une créature abominable, ignoble, et elle craint plus que tout d'être enfermée avec l'un de ces monstres pour procréer. Ce n'est même pas la chose en elle-même qui la fait peur, mais juste d'être proche d'un homme seule à seule dans une pièce. Elle décide d'être totalement consciente lorsque cela arrivera, et s'attendait à beaucoup de choses, mais sûrement pas à apprécier ce fameux garçon plus que prévu...

Dès les premières pages, j'ai complètement adhéré à l'univers ! C'est fou comme on peut essayer d'imaginer comment les choses ont pu tourner à partir du vrai monde dans lequel on vit, pour en arriver à celui dans lequel vit Lyra. Parfois il y a tellement de choses horribles qui se produisent que l'on arrive facilement à imaginer le pire, comme ce qu'il se passe dans Boys Out.

Lyra est une jeune fille que j'ai doré, même si par moment elle prend des décisions qui m'ont énervée, mais le monde est différent pour elle depuis tellement d'années que ses réactions sont finalement compréhensibles, elle a vécu un véritable lavage de cerveau comme la plupart des autres femmes.

Et puis il y a Loan, le fameux garçon qui a été choisi pour repeupler la planète avec Lyra (je ne sais vraiment pas comment le dire autrement, mais c'est vraiment le cas). Difficile de rester de marbre face aux réactions de Loan, dès les premières secondes j'étais sous son charme, exactement comme Lyra. Je m'imaginais son regard pour elle, mais surtout, j'ai adoré sa façon de penser, de réfléchir. Il ne suit pas bêtement ce qu'on lui dit, c'est une personne qui s'interroge sur beaucoup de choses, et il sait se battre pour ce qu'il pense être juste. Dans certaines paroles qu'il a, dans certains actes qu'il fait pour Lyra, j'avais vraiment le coeur qui fondait...

L'écriture de l'auteur est des plus envoûtante, je m'attendais à une histoire assez simple, une dystopie comme j'en lis beaucoup, mais non, l'auteur a réussi à me donner envie de toujours vouloir en savoir plus, je me suis attachée comme rarement aux personnages que j'ai rencontré, pas seulement à Lyra et Loan.

Je n'ai pas pu m'ennuyer une seule seconde puisque tout se passe assez rapidement, au contraire de certains livres où dès le début on sait que quelque chose va se passer, on attend ce moment avec impatience mais il faut une centaine de pages avant que cela arrive. Ici non, et les fins de chapitres donnent toujours envie d'en lire encore un, et encore un autre parce qu'il est très court, ainsi de suite...

J'ai adoré la relation entre Lyra et Loan, les changements dans cette nouvelle société, les moments où Lyra ouvre les yeux sur certaines choses, ou au contraire les moments où elle paraît des plus ignorantes, etc...

Je vous recommande chaudement ce 1er tome (en fait je ne sais pas s'il y aura une suite, mais vu la fin je ne peux même pas me dire que ça se termine comme cela). Je suis sûre que vous passerez vraiment un très bon moment dans cet univers, où les hommes n'ont plus leur place, tout en sachant que réellement, on ne pourrait pas vivre sans eux il faut bien l'avouer ;-)


D'autres avis sur
Logo Livraddict

jeudi 6 novembre 2014

La 5e vague, tome 2 : La mer infinie

Auteur : Rick Yancey
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse/YA, Science-Fiction
Sortie : 2014
Pages : 401









Mon avis en bref :
Une suite détonnante où l'on ne s'ennuie pas, j'ai adoré retrouver l'univers de La 5e vague.






Quatrième de couverture

Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d'habitants ? Retirez aux hommes leur humanité.

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.

Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer...




Mon avis

"Le monde est une horloge dont les aiguilles ralentissent. Je l'entends dans les doigts glacés du vent qui griffent la fenêtre. Je le sens dans la moquette moisie et le papier peint pourri du vieil hôtel. Et je le sens dans la poitrine de Teacup pendant qu'elle dort. Les bruits sourds de son coeur, le rythme de son souffle, chaud dans l'air froid, l'horloge qui ralentit."


Après mon coup de coeur pour La 5e vague, La mer infinie était le livre que j'attendais le plus de toute cette année ! Inutile de dire qu'il ne sera même pas passé par la case PAL...


Nous retrouvons Cassie ainsi que ses compagnons sauvés du 1er tome, alors qu'ils sont cachés dans un vieil hôtel, tentant d'affronter le froid, et de rester invisible aux yeux des Silencieux, mais pour combien de temps...?

J'ai eu beaucoup de peine à me remettre dans l'histoire, malgré mon engouement pour le 1er tome. Je ne sais pas si c'est un choix particulier de l'auteur de ne nous rappeler aucun événement précédent, et de ne même pas nous donner un seul indice, mais j'ai vraiment eu de la difficulté à m'y retrouver. Je ne savais plus ce qui s'était passé précédemment (mis à part les gros événements), qui était qui (ils ont tous des surnoms), qui avait fait quoi, comment le livre s'était terminé. J'y ai rapidement retrouvé l'écriture de l'auteur et l'univers que j'adorais, mais je me demandais vraiment si mon souci me poserait problème durant tout le livre où pas, d'autant plus qu'au début il y a également des flashbacks qui ne sont pas très bien séparés de l'histoire du présent et il me fallait un moment avant de comprendre.

Heureusement, après environ cent pages, tout est rentré dans l'ordre et j'étais totalement plongée dans l'histoire, et je n'ai plus pu lâcher le livre avant d'en avoir lu le dernier mot.

J'ai eu l'impression que l'auteur avait beaucoup évolué, ce qui nous donne un tome avec des personnages différents, et un univers différent également. Tout au long du livre, on découvre un peu plus de choses sur ces fameux ennemis, pourquoi ont-ils procédés d'une manière et pas d'une autre, pourquoi ont-ils décidés de tuer la plupart des humains sur terre, que cherchent-ils, etc... On reste avec un paquet de questions, forcément, mais je n'ai pas eu l'impression de stagner dans mon "enquête", comme c'est souvent le cas avec un second tome dans une trilogie.

Ce tome est également différent car nous ne suivons pas autant Cassie que dans le premier, puisque de nombreuses pages sont consacrées à Ringer. Un autre personnage féminin aussi forte que Cassie, mais avec un caractère sensiblement différent. Au départ, j'ai eu un peu de peine avec ce personnage, surtout parce que j'adore tellement Cassie que je n'avais jamais envie de la quitter et j'étais tout d'abord déçue que l'auteur décide de nous parler moins d'elle et plus de Ringer. Mais au fil des pages, on apprend à connaître cette fille, et j'ai finalement réussi à m'attacher à elle et à beaucoup l'apprécier, j'ai même hâte de la retrouver !

Je pense que si je ne m'étais pas retrouvée si perdue durant les 100 premières pages de ce livre, je l'aurais lu en une journée tellement les événements finissent par s'enchaîner, tellement j'angoissais parfois (souvent) pour les personnages, et tellement j'avais envie de savoir la suite.

Après avoir refermé ce livre, je me suis sentie soulagée ! Soulagée d'avoir à nouveau adoré cet univers, adoré l'écriture de l'auteur, et soulagée également de rester sur le sentiment que cette saga fait partie de mes préférées !

Il me tarde tellement de voir l'adaptation du 1er tome au cinéma, et d'avoir le 3ème et dernier tome entre les mains, même s'il faudra faire preuve de patience...

Un grand merci à la Collection R pour m'avoir permis de passer un aussi bon moment aux côtés de Cassie et des autres personnages de la saga.


mardi 4 novembre 2014

L'écorchée

Auteur : Donato Carrisi
Editions : Calmann-Lévy
Genre : Thriller
Sortie : 2013
Pages : 430








Mon avis en bref :
Une histoire prenante, mais avec pas mal de longueurs et de tournures un peu trop irréalistes à mon goût.






Quatrième de couverture

Avez-vous jamais eu envie de disparaître ? On a tous ressenti un jour ou l'autre l'envie de disparaître. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi. Mais il y en a pour qui cette sensation n'est pas que passagère. Elle les obsède, les dévore, les engloutit. Ces individus se volatilisent corps et bien. Nul ne sait pourquoi. Nul ne sait où. Et bientôt, tout le monde les oublie. Ou presque. Chaque fois que Mila Vasquez entre dans "Les Limbes", le bureau des personnes disparues aux murs tapissés de leurs portraits, leurs yeux se braquent sur elle. Elle les garde toujours à l'esprit, elle, l'enquêtrice qui porte dans sa chair les marques des ténèbres, comme autant de fleurs rouge sang. Peut-être est-ce pour cela, d'ailleurs, qu'elle excelle dans son domaine. Peut-être est-ce pour cela aussi, que sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, elle refuse d'éprouver la moindre émotion. Et si, soudain, ces disparus réapparaissaient pour tuer ? Comme le ressac, les ténèbres recrachent d'abord les indices d'une existence passée. Puis les êtres. A première vue ils semblent identiques, mais dans l'intervalle, le mal les a transformés. Où étaient-ils pendant tout ce temps ? Pourquoi sont-ils revenus ? Pour arrêter cette armée d'ombres, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour la mettre à l'épreuve, il lui faudra à son tour basculer dans l'abîme.




Mon avis

"La salle n°13 de la morgue était le cercle des dormeurs.
Elle se trouvait au quatrième et dernier sous-sol, l'enfer glacé des salles frigorifiques. L'étage était réservé aux cadavres sans identité. Les visites y étaient rares.
Pourtant, cette nuit-là, un hôte était annoncé."



J'ai lu ce livre en lecture commune avec Yumiko, que je remercie, grâce à elle j'ai sorti et lu un livre de ma PAL un peu (beaucoup) plus vite qu'à mon habitude des dernières semaines. En plus c'est toujours un plaisir de lire un livre avec quelqu'un avec qui on peut partager notre ressenti et nos théories :P Je vous invite à aller visiter son blog ICI.

J'avais lu Le Chuchoteur il y a un peu plus de 3 ans, et ça avait été une très grosse surprise, un coup de coeur ! Il me tardait donc vraiment de lire cette suite et de retrouver la plume de cet auteur qui m'avait tant tenu en haleine...

L'écorchée se passe 7 ans après les événements du Chuchoteur, et nous retrouvons Mila Vasquez, encore plus perdue et troublée depuis cette dernière enquête. Malgré son état, elle est réquisitionnée pour mener l'enquête au sujet de personnes disparues depuis de nombreuses années qui font leur réapparition. Mila est vraiment un personnage que j'apprécie beaucoup, elle semble tellement perdue dans son monde plein de noirceur, avec sa capacité à voir un peu ce que les gens normaux ne voient pas qui lui est très utile pour résoudre les enquêtes. Elle ne va pas être seule, puisqu'un ancien agent, que j'ai trouvé tout aussi tourmenté par les événements du passé que Mila, va se joindre à elle.

J'attendais énormément de cette lecture, mais au final, j'ai été un peu déçue de cette suite. Certes l'enquête principale m'a beaucoup plu et je me suis laissé embarquer par cette histoire de disparus qui font leur réapparition, surtout durant la première moitié du livre. L'auteur dispersent plutôt bien les éléments qu'il faut pour nous laisser supposer tout un tas de choses et au final on se rend compte qu'on n'y était pas du tout et j'ai été surprise tout au long des révélations de l'histoire, mais pas autant que je ne l'aurai voulu.

Je me souviens encore de la fin du chuchoteur, j'avais été tellement surprise que j'étais restée un peu ébahie quelques minutes après avoir refermé le livre, et j'avais gardé la fin en tête très longtemps. Alors qu'en ayant fini L'écorchée, je me suis un peu dit : ha je l'avais pas vu venir, bon ok. Et quelques minutes plus tard mon ressenti était pratiquement oublié.

J'ai trouvé également qu'il y avait pas mal de moments un peu longs et inutiles qui ne servent pas à grand chose dans l'histoire. Alors qu'à d'autres moments, je levais presque les yeux au ciel car certaines choses paraissent vraiment un peu trop tirées par les cheveux et simples, ce que je n'avais pas ressenti du tout dans Le Chuchoteur.

Au final, j'ai passé un bon moment, mais je n'ai pas retrouvé autant de suspense et de tension que je ne l'espérais. Mais il me tarde de lire un nouveau livre de l'auteur pour voir si je retrouverais mon engouement d'avant cette lecture.


L'avis de Yumiko est par ici :-)


D'autres avis sur
Logo Livraddict

dimanche 2 novembre 2014

Endgame, tome 1 : L'appel

Auteur : James Frey & Nils Johnson-Shelton
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Genre : Jeunesse, Science-Fiction
Sortie : 2014
Pages : 477








Mon avis en bref :
Une histoire originale avec laquelle j'ai passé un bon moment, même si j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs par moment.







Quatrième de couverture

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Enigme.

L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Endgame n'a ni règles ni limites.
Il n'y aura qu'un seul vainqueur.

Une quête survoltée aux quatre coins du globe, menée par la plume nerveuse d'un grand auteur. Addictif !




Mon avis

Gallimard avait tellement fait de promotion pour la sortie mondiale de ce livre, qu'il me tardait vraiment de le lire. J'avais entendu des gens dire que ça ressemblait à Hunger Games, mais personnellement à part quelques petits rares points communs, j'ai été plutôt rassurée de ce côté.

Dès les premières pages, j'ai été immergée dans l'histoire. On fait brièvement connaissance avec les différents personnages avant Endgame, tous venant d'un peuple très ancien, et tous vont devoir se battre pour sauver le monde d'une catastrophe majeure.

Il y a beaucoup de personnages que nous suivons tout au long de ce livre, 12 participants aux Endgame, avec un chapitre par personnage environ, ou plusieurs si ceux-ci sont proche les uns des autres. Personnellement, je n'ai pas eu l'impression de suivre autant de personnages, car il y en a vraiment 3 ou 4 qui sortent du lot et qui sont plus approfondis, tandis que les autres ne sont finalement pas très utiles à l'histoire.

J'ai adoré le fait que tous les personnages viennent de différents endroits de la terre, chacun avec ses atouts venant de son peuple afin de gagner la bataille contre les autres participants. Ce qui m'a également beaucoup plu, c'est que l'histoire ne se déroule pas que dans un petit endroit, mais la terre entière est le terrain de jeu des participants. Même si j'avoue que cela nous donne tout de même des événements pas très crédibles, et j'ai trouvé que parfois les participants se trouvaient un peu trop facilement même s'ils peuvent user de technologie diverse pour se retrouver les uns les autres.

La plume de l'auteur est plutôt addictive, il y a de l'action tout au long du livre et on ne fait de cadeau à personne, certains personnages subissent des choses plus où moins horribles.

Contrairement à beaucoup de personnes, j'ai dévoré les 100 premières pages et j'ai adoré, alors que c'est au fil du livre que mon engouement s'amenuisait un peu. Je me suis un peu lassée de suivre ces personnages faisant un peu toujours la même chose. Même si la quête qu'ils mènent est intéressante et qu'on participe également à l'énigme d'Endgame, pour moi il y a trop de passages assez inintéressants, longs, et à certains moments je n'avais pas très envie de reprendre le livre, même si une fois commencé, les chapitres se lisent tellement vite qu'on avance assez rapidement.

Il me tarde d'avoir la suite entre les mains, même si après avoir reposé le livre, j'ai eu l'impression qu'il s'était passé beaucoup moins de choses que je ne le pensais, et qu'une grande partie de l'énigme reste à découvrir.

Au final, c'est une lecture sympathique avec laquelle j'ai passé un bon moment, mais le livre aurait mérité une bonne centaine de pages en moins pour moi.



D'autres avis sur
Logo Livraddict