Mes derniers avis


lundi 17 octobre 2016

Gardiens des cités perdues, tome 1

Auteur : Shannon Messenger
Editions : Lumen
Genre : Fantasy, Jeunesse
Sortie : 2014
Pages : 510








Mon avis en bref :
Une excellente histoire de fantasy jeunesse, j'ai adoré découvrir cette histoire d'elfes et de cités perdues avec Sophie !






Quatrième de couverture

Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser es autres comme s'ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'Histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde. Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !



Mon avis

Après 2 ans dans ma PàL, je me suis enfin décidée à sortir ce livre de fantasy jeunesse qui faisait tant parler de lui à sa sortie. Je ne sais pas pourquoi j'ai autant attendu avant de le lire, puisque je n'avais vu que des avis positifs pratiquement, et que le sujet m'intriguait beaucoup ! Et je l'avoue, moi aussi j'ai adoré ce premier tome avec lequel j'ai passé un excellent moment du début à la fin.

C'est un univers vraiment magique que l'on découvre aux côtés de Sophie. C'est une jeune fille tout sauf normale, puisqu'elle est possède une mémoire photographique, mais surtout parce qu'elle peut entendre les pensées des gens depuis qu'elle s'est cogné la tête lorsqu'elle était petite. Mais Sophie est encore loin de s'imaginer à quel point elle est différente des humains qui l'entourent, puisqu'elle découvrira, grâce à un jeune garçon, qu'elle n'est en fait pas réellement humaine, mais qu'elle fait partie du monde des elfes.

Ce monde des elfes justement, c'est ce que j'ai adoré découvrir tout au long de cette histoire. L'auteur a parfaitement bien réussi à nous immerger dans son propre monde, même si au départ on ne peut s'empêcher de relever quelques similitudes avec d'autres grandes sagas de fantasy/fantastique jeunesse qui ont fait tant parler d'elles. Mais très vite, on se détache de tout ce qu'on a déjà vu dans d'autres livres pour être totalement prise par cette histoire d'elfes, de magie, d'endroits tous plus merveilleux les uns que les autres.

Dès les premières pages, on est embarqué dans l'histoire, et j'ai été heureuse de voir à quel point l'auteur nous surprend dès le début, avec de nombreux rebondissements, des moments émouvants, et également beaucoup de personnages rencontrés qui s'avèrent tous adorables et qui font qu'on apprécie encore plus cette histoire.

Certes, j'ai mis du temps à terminer ce premier tome, notamment car je ne lisais pas beaucoup, mais c'était à chaque fois un réel plaisir de rouvrir mon livre pour lire quelques pages et retourner dans ce monde qui nous fait tellement envie qu'on se verrait très bien à la place de Sophie.

Sophie est une elfe très spéciale, on le sait dès le début, mais on prend plaisir à obtenir les indices tout au long du livre pour nous démontrer à quel point elle est particulière et j'ai beaucoup aimé son évolution notamment grâce à Fitz, le garçon qui va lui faire découvrir ses origines en tout premier.

Il me tarde de lire le second tome de cette saga et de retrouver tous les personnages que l'on suit, et d'avoir quelques réponses aux nombreuses questions que l'on se pose !

D'autres avis sur

dimanche 16 octobre 2016

A la place du coeur

Auteur : Arnaud Cathrine
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Drame, Romance, Jeunesse/YA
Sortie : 2016
Pages :252








Mon avis en bref :
Une lecture que j'ai moins aimé que prévu malgré le thème abordé qui nous touche et qui ne laisse forcément pas indifférent.






Quatrième de couverture

Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.
Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther -sujet de tous ses fantasmes- se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un "plus si affinités"...

Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de la "première fois". Sauf que le lendemain, c'est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l'entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes...
A la place du coeur, c'est ça : une semaine, jour après jour, et quasiment heure par heure, à vivre une passion sauvageonne et exaltante ; mais une semaine également rivée sur les écrans à tenter de mesurer l'horreur à l'oeuvre, à tenter de ne pas confondre l'information en flux continu avec un thriller télé de plus. Comment l'amour (qui, par définition, postule que "le monde peut bien s'écrouler") cohabite-t-il avec la mort en marche ? Comment faire tenir ça dans un seul corps, dans une seule conscience ? Comment respirer à fond le parfum de la fille qu'on aime et comprendre, dans le même temps, que le monde qui nous attend est à terre ?



Mon avis

J'attendais avec impatience de pouvoir lire ce livre, car j'en entendais beaucoup parler, notamment grâce à sa couverture un peu particulière (le titre original ayant réellement été cousu à la main), mais surtout parce que ce livre aborde un sujet sensible que l'on n'oubliera jamais, celui des attentats de janvier 2015 en France. J'étais impatiente, mais également aussi un peu anxieuse de me replonger dans ces moments, à juste titre.

Je ne connaissais pas du tout cet auteur, et j'avoue avoir été charmée par sa manière d'aborder le sujet.

Bien sûr, c'était difficile de revivre presque minute par minute les événements qui se sont passés, au travers des yeux de Caumes, un jeune français, ainsi que de ses amis, car comme eux et comme beaucoup bien sûr, j'étais derrière ma télé en train de visionner et revisionner sans cesse ces images, ou de suive les informations sur mon téléphone. L'auteur nous propose donc une certaine réflexion sur le rôle des médias durant ce genre d'événements, même si pour moi, il n'aborde pas assez le sujet qui me paraissait vraiment important et intéressant.

Au-delà de ces événements tragiques, on suit également des moments plus heureux dans la vie de Caumes, qui vivra sa première véritable histoire d'amour, et qui va donc se sentir un peu coupable d'éprouver de la joie ou du bonheur alors que certaines personnes vivent l'inimaginable.

Malheureusement, ce livre ne m'aura pas autant plu que ce que j'espérais, non pas à cause de l'histoire étant donné que je savais dans quoi je m'embarquais, mais plutôt à  cause des personnages que je n'ai pas réussi à apprécier.

Je trouve que l'auteur en a trop fait de ce côté-ci. Il veut nous dépeindre les différentes classes sociales de la France, mais pour moi, on tombe du coup presque trop dans le cliché, avec l'arabe harcelé, la juive, le raciste, le riche ou le pauvre qui vit dans un quartier malfamé...

Je n'ai pas non plus vraiment apprécié le choix de l'auteur de donner à ses jeunes un langage trop caricatural, ils parlent le "verlan" (d'après mes souvenirs), sont souvent vulgaires, etc... Certes, je ne doute pas que pas mal de jeunes utilisent ce genre de langage, mais malheureusement pour moi, c'est un peu le truc qui m'empêche de rentrer totalement dans une histoire et de l'apprécier.

Cette lecture est donc un peu moyenne à mon goût, contrairement aux nombreux avis très positifs que j'ai pu lire.Mais malgré tout, j'ai aimé le choix de l'auteur de vouloir aborder un sujet si sensible, surtout pour un livre destiné à des jeunes, mais c'est important d'en parler. J'ai beaucoup aimé aussi les moments plus doux et beaux avec l'histoire d'amour entre Caumes et Esther, même si ça n'aura pas suffit à me faire vraiment adorer ce livre.



D'autres avis sur
Logo Livraddict

mardi 11 octobre 2016

Là-bas

Auteur : Leonardo Patrignani
Editions : Gallimard (Scripto)
Genre : Thriller, Jeunesse/YA
Sortie : 2016
Pages : 442









Mon avis en bref :

Un thriller jeunesse très prenant, j'ai vraiment adoré cette histoire de rêves éveillés, de sorties de corps, etc...






Quatrième de couverture

Les souvenirs nous lacèrent au-dedans. Ce sont des blessures qui continuent de saigner. Mais c'est ce que je désire, peut-être. Si elles cicatrisent définitivement, je risquerais d'oublier pour qui et pour quoi j'ai souffert.

Un thriller parapsychologique qui nous emmène aux limites de l'au-delà. Une héroïne aussi vulnérable que touchante, prête à tout pour entrer en contact avec sa mère assassinée sous ses yeux.




Mon avis

Je ne connaissais pas encore cet auteur, même si je possède les trois tomes de Multiversum dans ma PàL. Le sujet de ce livre me tentait beaucoup, mais c'est un peu par hasard que je me suis décidée à le lire. Et j'ai bien fait puisque j'ai passé un très bon moment !

Dans ce livre, on suit l'histoire de Veronica, une jeune fille qui va se retrouver prise dans un braquage de banque avec sa mère, et malheureusement celle-ci va y laisser la vie. On retrouve donc Veronica quelque temps plus tard, alors qu'elle vit seule et qu'elle tente de survivre sous le poids du chagrin de la perte de sa maman, et qui mène une vie plutôt misérable avec un appartement du genre pourri, et un travail lui permettant de gagner moins que rien.

Mais la vie de Veronica va changer alors qu'elle fait un rêve dans lequel elle voit une station essence prendre feu, et le soir au journal télé, elle voit les images de cette même station essence prendre feu alors qu'elle pensait l'avoir imaginé. Elle voit aussi un jeune homme étrange, mais celui-ci n'apparaît pas sur les images de surveillance de la station service, comme s'il n'existait pas. C'est ainsi que commence une longue quête à la découverte de la vérité pour Veronica.

J'ai vraiment adoré l'écriture de l'auteur tout au long de ce livre. D'habitude je n'apprécie pas vraiment les histoires trop sombres, limite déprimantes, trop moroses. Mais ici, j'ai adoré suivre Veronica malgré le fait que sa vie soit vraiment des plus tristes au départ du livre.

Dès les premières pages j'ai eu envie de l'écouter nous raconter son histoire, ses émotions, et lorsque le côté fantastique arrive, je n'ai plus pu refermer ce livre avant de l'avoir terminé tant j'étais très intriguée par le côté expérience de sorties de corps, par le côté fantastique de la chose, mais également scientifique, car Veronica va faire la connaissance d'un jeune médecin qui va l'aider à voir plus clair dans les expériences auxquelles elle doit faire face sans savoir pourquoi.

Il y a beaucoup de mystères dans ce livre, que ce soit par rapport à ce que vit Veronica, ou alors par rapport au garçon qu'elle voit, qui semble la prendre pour une autre personne, mais qui n'apparaît pas sur les caméras de surveillance comme si il apparaissait juste pour elle, et on est également amené à se poser pas mal de questions sur ce qui serait possible ou pas dans la vie réelle car tout est vraiment bien amené pour nous faire croire même en l'impossible.

C'est un thriller jeunesse qui se lit vraiment très vite et avec lequel on passe un super moment !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

vendredi 7 octobre 2016

Cadran

Auteur : Sébastien Bouchery
Editions : France Loisirs (Nouvelles plumes)
Genre : Thriller
Sortie : 2016
Pages : 342








Mon avis en bref :
J'ai passé un super moment avec ce thriller prenant du début à la fin, on n'a plus envie de le lâcher avant d'avoir le fin mot de l'histoire.






Quatrième de couverture

Imaginez : du jour au lendemain, votre femme, vos parents, vos collègues voient en vous un parfait inconnu... Et pourtant leur vie est entre vos mains. Bienvenue en enfer.
Alors qu'il assiste aux funérailles de son frère, Tony Stovac, assureur sans histoires, reçoit le coup de fil d'un client important qui lui réclame un dossier. Il accepte de faire un crochet jusqu'à son agence... Si ce n'est que sur place, aucun de ses collègues ne semble le reconnaître. Pire, il est violemment expulsé par la sécurité. Ses parents, son meilleur ami, sa femme... il n'existe plus pour personne. Chez lui, c'est un parfait inconnu qui répond au nom de George Lawrence.
Plongé dans ce cauchemar absurde, il reçoit l'appel d'un mystérieux interlocuteur. Tony a en sa possession quelque chose que celui-ci convoite. Il a 24 heures pour lui remettre cet objet dont il ne sait rien, avant que l'homme s'en prenne à ses proches.




Mon avis

Je ne connaissais pas du tout cet auteur auparavant, c'était donc une totale découverte pour ma part. 

L'histoire commence tranquillement, on suit Tony Stovac, un homme a la vie plutôt tranquille, alors qu'il se rend à l'enterrement de son frère mort dans un accident de voiture. Mais tout bascule lorsqu'il doit se rendre à son bureau pour envoyer un dossier à un client important, et que personne ne le reconnait ! Il est brutalement évacué des bureaux, et alors qu'il pensait à une blague, il s'aperçoit que sa propre famille et ses amis ne le reconnaissent pas non plus. Il reçoit un appel étrange d'un homme qui le prend pour un certain George Lawrence, et qui va lui ordonner de lui donner une clé USB qu'on lui a procuré la veille, sinon toute sa famille mourra...

C'est une course contre la montre que nous offre l'auteur, et l'on s'en aperçoit non seulement avec le titre et la couverture du livre, mais tout au long de l'histoire car la notion de temps revient extrêmement souvent, que ça soit au début des chapitres ou tout au long du récit, on sent que c'est quelque chose d'important.

Dès le moment ou l'on rentre dans cette histoire de changement de personnalité, il est vraiment très difficile de refermer le livre tant on a envie de savoir ce qui a bien pu se passer en l'espace de quelques heures, et d'avoir les réponses à toutes les questions que l'on se pose, tout comme Tony.

L'auteur joue avec nos nerfs du début à la fin, ce qui fait que j'ai imaginé mille et un scénarios tout au long de ma lecture, pour au final, être plutôt surprise par la fin.

Je n'ai absolument pas vu le temps passer durant ces 300 et quelques pages, les pages se tournent toutes seules, les chapitres sont plutôt courts ce qui fait qu'on avance vraiment rapidement dans l'histoire. Je n'ai pas ressenti de moment d'ennui, j'ai trouvé que l'auteur arrivait parfaitement bien à jouer entre les moments d'action, et les moments un peu plus calmes, mais avec des événements qui nous surprennent quand même, et c'est avec plaisir que l'on suit cet homme en quête de vérité qui tente le tout pour sauver ceux qu'il aime.

J'ai passé un très bon moment avec ce livre, même si je n'ai pas adoré non plus car j'ai trouvé que l'histoire était presque trop abracadabrantesque, il se passe quand même certaines choses que j'ai un peu moins cru possibles ou réalistes, même si la plupart du temps on y croit, comme un bon film qui nous surprend du début à la fin et qui nous laisse avec l'impression d'être comblés de n'avoir absolument rien vu venir.

Si le résumé vous intrigue, c'est sans hésiter que je vous recommande cette lecture qui vous fera sans conteste passer un bon moment.


D'autres avis sur
Logo Livraddict