Mes derniers avis


mercredi 22 mars 2017

La Faucheuse, tome 1

Auteur : Neal Shusterman
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Science-fiction, Jeunesse/YA
Sortie : 2017
Pages : 493








Mon avis en bref :
Une excellente dystopie que j'ai adoré du début à la fin, les pages se tournent toutes seules et les personnages sont géniaux !





Quatrième de couverture

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.




Mon avis

Ce livre a fait pas mal parler de lui à sa sortie, je me suis donc rapidement jeté sur lui aussitôt après l'avoir reçu, et j'ai bien fait puisque j'ai passé un excellent moment de lecture !

Il y avait un petit moment que je n'avais pas autant apprécié une dystopie, je suis donc d'autant plus ravie d'avoir autant apprécié cette histoire, qui nous parle d'un sujet assez original je trouve, et qui réunis tous les éléments qui font qu'on a très envie de savoir la suite de l'histoire et de suivre les personnages tout au long de leur périple.

Ici, on va donc suivre Citra et Rowan. Deux jeunes gens qui vivent dans un monde très particulier, puisque plus personne ne meurt comme c'est le cas maintenant, de causes naturelles ou non. Mais pour éviter qu'il y ait trop de monde sur terre, certains sont nommés faucheurs. Ils ont pour mission, suivant certaines statistiques précises, de choisir un peu au hasard, certaines personnes qu'ils vont devoir glaner.

Citra et Rowan sont choisis par le faucheur Maître Faraday, pour suivre un entraînement sur le glanage, à la suite duquel, celui-ci choisira lequel des deux sera élu Faucheur. Citra et Rowan auront beaucoup à surmonter, car au départ bien sûr ils sont dégoûtés par l'idée d'être faucheurs, et de devoir tuer des gens. Et puis, le glanage est un art et ils devront effectuer un long apprentissage pour être un faucheur exemplaire, comme Maître Faraday, et savoir tout ce qu'il faut sur les différentes armes, les nombreuses façons de donner la mort, sur les lois qui obligent les faucheurs à tuer rapidement les gens choisis, sur la fameuse bague qui permet d'immuniser les personnes qui le méritent, etc...

L'histoire se découpe en différents chapitres ou l'on suivra tour à tour Citra, Rowan, mais également certains anciens faucheurs, car à la fin de chaque chapitre, il y a une page de journal d'autres faucheurs. Ce journal nous permet d'en savoir un peu plus sur le monde d'avant, sur les lois des faucheurs, le ressenti qu'ils peuvent avoir quand au glanage des gens, etc...

On découvre également qu'il y a de très bons faucheurs, qui tuent rapidement et sans souffrance, comme c'est le cas de Maître Faraday. Mais il y a également des faucheurs qui font abstraction des lois et qui tuent en choisissant la méthode la plus horrible, par pure plaisir, ce qui fait que l'on a parfois droit à des scènes assez sombres.

J'ai adoré les différents personnages que l'on suit dès les premières pages, tant Citra que Rowan, qui sont en compétition donc essayent de garder des distances l'un par rapport à l'autre, même s'ils s'apprécient beaucoup au final. J'ai adoré leur évolution tout au long de l'histoire, leur façon de prendre les choses qu'ils vont devoir faire ou ce qui va leur arriver, leur intelligence, leur force. Et puis j'ai beaucoup aimé aussi Maitre Faraday. Au départ on lui en veut un peu de glaner les gens, et puis petit à petit on se prend d'affection pour lui et on le respecte beaucoup. 

L'histoire des faucheurs est vraiment géniale, c'est quelque chose que je n'avais encore jamais vraiment lu, et j'ai plus qu'adoré l'idée de l'auteur, le monde qu'il a créé, toutes ses idées autour de la mort et des différentes réactions des gens face à la fameuse faucheuse justement.

Une lecture qui se lit extrêmement vite, on ne voit pas du tout le temps passer, malgré un ou deux passages un peu plus longuets. Il y a beaucoup de surprises, d'événements qui nous énervent, et la fin donne tellement envie de lire la suite que je vais me jeter dessus sans hésiter à sa sortie !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

dimanche 5 mars 2017

Les chroniques de Dani Mega O'Malley, tome 3 : Fièvre Née

Auteur : Karen Marie Moning
Editions : J'ai Lu
Genre : Fantastique
Sortie : 2017
Pages : 447

 






Mon avis en bref :

Encore une fois un plaisir énorme de retrouver l'univers et les personnages de cette saga dont je ne me lasserai jamais...






Quatrième de couverture

"Elle-Qui-Vint-d'Abord n'était pas plus éternelle que les soleils, les lunes et les étoiles, aussi donna-t-elle le Chant pour les temps de grande nécessité. Elle mit en garde son Elue de ne jamais perdre la mélodie, car il faudrait de nouveau la retrouver dans tous les plus lointains de toutes les galaxies. Bien sûr, elle fut perdue. Avec le temps, tout se perd."
Depuis la chute des murs, la Terre meurt à petit feu.
Seul le Chant-qui-Forme, une mélodie dangereuse à la source de toute vie depuis longtemps oubliée, pourrait sauver la planète. Mais ceux qui recherchent cette musique mythique devront composer avec leurs propres blessures et leurs ennemis.



Mon avis

Enfin, après une attente tellement longue que j'ai cru ne jamais avoir cette suite entre mes mains, enfin j'ai pu lire ce 3ème tome des Chroniques de Dani Mega O'Malley, ou, comme je préfère l'appeler, le tome 8 de la saga Fièvre. D'autant plus que dans ce tome, on va plus suivre Mac que Dani même si tous les personnages sont très présents ce qui n'est pas pour me déplaire.

L'histoire de ce tome va donc être dans la continuité de Burned, on va retrouver les personnages directement après les événements précédents. Mac et Ryodan ont toujours de la peine à se faire à l'idée que Dani est revenue changée après avoir passé 5 ans dans les miroirs, mais chacun va devoir mettre cette histoire de côté et apprendre à travailler ensemble car le monde court à sa perte. Des trous noirs se forment un peu partout dans Dublin, et le risque de voir la terre disparaître dans peu de temps est bien réel. Mac, Barrons, Ryodan, Jada, Dancer, et Christian, vont devoir tous s'unir pour protéger leur monde, et remettre leurs querelles respectives à plus tard.

Ce tome va donc se concentrer sur cette enquête, mais pas seulement, puisque l'on va suivre Mac durant une grande partie de l'histoire, afin de comprendre comment le fameux livre évolue à travers elle, ce qu'elle peut en faire ou pas, ce qu'il contrôle ou pas. Il y a énormément de points d'interrogations quand à toute cette histoire, en tout cas pour ma part, car je n'arrive pas du tout à démêler le vrai du faux et je me pose un million de questions sur ce livre et sur son lien avec Mac.

L'histoire des trous noirs n'avance pas très rapidement, je pensais que ce serait l'histoire d'un tome, ou en tout cas qu'on aurait la plupart des réponses dans celui-ci, mais en fait pas vraiment. C'est vraiment un thème de fond et l'essentiel de ce livre va reposer sur les différents liens entre les personnages, par exemple la relation de chacun avec Jada, ce qu'elle a bien pu vivre dans les miroirs, est-ce qu'elle est vraiment aussi différente qu'elle le dit ou alors est-ce qu'une partie de Dani subsiste,etc...

L'évolution toujours grandissante de Mac et de ses pouvoirs est également très présent, c'est un personnage qui ne cesse jamais de me surprendre depuis le début, ce qui en fait l'une des grandes forces de la saga. Et puis, on apprendra également toujours un peu plus de choses sur les fameux 9 dont font partie Ryodan et Barrons.

Dès les premières pages, j'ai retrouvé l'écriture de KMM que j'aime tant, sa manière de nous plonger dans les rues de Dublin, de nous faire découvrir les pensées de chacun, car ici on se retrouve à nouveau avec un chapitre différent suivant plusieurs personnages. J'ai savouré ce tome le plus longtemps possible, car je sais que l'attente entre chaque suite est tellement longue, mais les pages se sont quand même tournées toutes seules, sans que je ne puisse pas m'arrêter de lire un chapitre, et encore un autre.

Les relations entre les personnages sont toujours aussi parfaites. Dois-je préciser que j'ai adoré retrouver Mac et Barrons ensemble, et il en va de même pour Ry-O et Jada. Ils m'ont fait sourire et même parfois rire franchement au risque de passer pour une malade mentale. Ils m'ont donné des papillons dans le ventre, ils m'ont rendue triste parfois aussi. Ce sont vraiment le genre de personnage qui nous font aimer profondément un livre, une saga, qui nous font vibrer, vivre l'histoire à 2000%, comme si un bout de leur vie était liée à la notre.

La fin est encore une fois à vouloir s'en arracher les cheveux de frustration, tant on a envie de s'avoir la suite, car évidemment, l'auteur nous laisse, nous et nos personnages, dans une situations des plus horrible. Je suis d'autant plus tombée sous le choc que je lisais ce tome sur ma liseuse, et que j'avais complètement oublié que les 50 pages du livre qu'il me restait à lire, étaient en fait les pages du glossaire qui se trouve à chaque fin de tome. J'ai cru hurler en voyant que le chapitre que je venais de finir, et qui donnait terriblement envie de savoir la suite, était en fait le dernier du livre :(

Je ne suis peut-être pas très objective avec cette saga, car elle a une place particulière dans mon coeur qu'aucune autre encore n'a réussi à dépasser, en terme d'univers, de personnage, d'écriture, de contenu, etc... Mais pour moi c'est encore une fois un énorme coup de coeur ! J'ai hâte de me relire toute la saga en entier pour la énième fois, en attendant la sortie du tome 9 : Feversong (je me demande comment ils vont traduire le titre de ce tome en vf d'ailleurs).




D'autres avis sur
Logo Livraddict