Mes derniers avis




mardi 14 mai 2013

L'âge des miracles

Auteur : Karen Thompson Walker
Editions : Presses de la Cité
Genre : Science-Fiction, Jeunesse
Sortie : 2012
Pages : 329






Mon avis en bref :
Une histoire post-apocalyptique que j'ai apprécié, l'histoire est assez originale et c'est intéressant de découvrir les réactions d'une jeune fille de douze ans face à toute cette histoire.





Quatrième de couverture

Et si nos journées commençaient à s'allonger, d'abord de quelques minutes, puis de plusieurs heures, jusqu'à ce que le jour devienne la nuit et la nuit le jour ?

Une journée d'octobre apparemment comme les autres, l'humanité découvre avec stupeur que la rotation de la Terre a ralenti. Les jours atteignent progressivement 26, 28 puis 30 heures. Tandis que certains voient dans ce changement inexpliqué un signe que la fin est proche et cèdent à la panique, d'autres, au contraire, s'accrochent coûte que coûte à leur routine, comme pour nier l'évidence.
Bientôt, la gravité est modifiée et certaines personnes sont touchées par un syndrome provoquant des malaises à répétition, les oiseaux sont désorientés et s'écrasent, les marées se dérèglent et les baleines s'échouent...
En Californie, Julia est le témoin de ce bouleversement, et de ses conséquences sur la communauté, sa famille, et elle-même. Adolescente à fleur de peau, elle entre dans l'âge ou son corps, son rapport aux autres et sa vision du monde changent : l'âge des miracles.

Entre roman d'anticipation et d'apprentissage, L'Age des miracles est un livre visionnaire  sur la capacité d'adaptation de l'Homme, poussée ici à son paroxysme.



Mon avis

"On ne l'a pas remarqué tout de suite. On ne pouvait pas le sentir. Au début, ce temps supplémentaire qui faisait une boursouflure à la frontière de chaque journée est passé inaperçu, telle une tumeur grossissant imperceptiblement sous la peau."

Encore une nouvelle histoire après l'apocalypse, mais c'est un genre que j'affectionne particulièrement, le résumé et le titre me donnaient vraiment très envie d'en savoir plus sur L'âge des miracles.

Sans vraiment savoir pourquoi, la terre se met à tourner au ralenti. Les hommes ne le remarquent pas tout de suite, c'est après quelque jours déjà que Julia, une jeune fille de douze ans, se rend compte que le jour se lève plus tard, qu'il y a quelque chose de bizarre. En lisant les informations, elle et sa famille découvrent avec stupeur que la terre tourne au ralenti, personne ne sait pourquoi, les gens tentent de minimiser la situation, mais très vite ils se rendent compte que le monde dans lequel ils vivaient n'existent plus, que les choses ne seront jamais plus comme avant...

Dans ce livre, nous suivons donc ces événements apocalyptiques à travers les yeux de Julia, et j'ai trouvé très intéressant de découvrir comment une fille de douze ans pouvait vivre ce genre d'événement, alors qu'à cet âge on ne pense qu'à avoir des amis, un petit ami,... Je l'ai trouvé vraiment très mature pour son âge, peut-être un peu trop même, à tel point que parfois j'avais totalement oublié l'âge qu'avait Julia, je pensais qu'elle avait quinze ou seize ans, au vu de ses réactions, pour me rendre compte par la suite que non, elle est plus jeune que cela. Parfois, elle prend même les événements un peu mieux que ses propres parents, elle gère mieux la situation. Il faut dire qu'avec cette histoire de terre qui tourne au ralenti, tout a commencé à changer dans sa propre famille et entre ses parents. Son père est très souvent absent, laissant sa mère seule avec elle, ce qui n'est pas du tout facile pour Julia, car sa mère craint toujours le pire, elle panique, pense que c'est la fin du monde, ne voit rien de positif à la situation, tandis que son père est un peu là pour tenter de remonter le moral des troupes.

L'histoire se déroule donc durant plusieurs mois ou nous découvrons l'ampleur des dégâts après ce fameux changement de temps. Les hommes découvrent à quel point leur corps était habitué à avoir des journées et des nuits d'heures à peu près fixes, et à quel point nous dépendons de la lumière du soleil, de la gravité, non seulement nous, mais également les animaux et les plantes. Petit à petit les hommes sont obligés de s'imaginer le pire, ils attendent tous l'apocalypse, certains déménagement, des changements vont être fait par l'état pour la sécurité des humains, et surtout pour tenter de garder une vie normale malgré la longueur des jours, alors que ça n'est pas du tout le cas... C'est un peu ce qui m'a choqué dans ce livre, parce que je me dis que même dans un cas aussi grave, l'important serait de continuer à travailler, à aller à l'école, à produire etc... En faisant un peu comme si tout allait s'arranger.

J'ai parfois trouvé quelques longueurs à l'histoire, j'avais vite envie d'en savoir plus, que les choses bougent un peu, même si j'aime les descriptions des humains surmontant certaines situations, j'avais envie que la situation avance, qu'on en reste pas tout le temps comme au point de départ du livre.


J'ai quand même passé un bon moment, malgré les longueurs. J'ai apprécié Julia et les personnages qui l'entourent, sa famille, ses amis, ses voisins également. Même si je regrette un peu qu'on n'en sache pas plus sur le commencement et la fin de l'histoire, c'est un peu comme si on prenait un petit morceau de cet apocalypse pour le raconter dans un livre mais qu'on n'en sait pas plus, comme si on ne faisait que regarder un bout d'histoire...


Les avis de Cajou, Belledenuit, et d'autres sur
Logo Livraddict

19/60

1 commentaires:

Mabiblio1988 a dit…

Il est dans ma PAL

Publier un commentaire