Mes derniers avis




mardi 29 novembre 2011

Le journal d'Aurélie Laflamme, tome 4: Le monde à l'envers



Quatrième de couverture

Un vent de changement souffle dans la vie d'Aurélie Laflamme. Son école privée-de-filles-avec-uniforme ayant fermé, elle se voit contrainte (après avoir perdu un féroce combat de roche-papier-ciseaux contre sa meilleure amie Kat) de fréquenter une école publique-sans-uniforme-et-remplie-de-garçons.
Aurélie est désormais aux prises avec un problème quotidien et apparemment insoluble, dont elle n'avait jamais mesuré la portée auparavant: quoi porter ce matin? (Horreur!) Après tout, elle devra être en possession de tous ses moyens pour affronter sa plus récente pire ennemie, qui ne sait même pas qu'elle a acquis ce statut peu enviable: la nouvelle blonde de son ex-amoureux, Nicolas.Comme si ce n'était pas assez, sa mère semble souffrir d'une maladie étrange qui l'oblige à parler à la première personne du pluriel, et son chum François Blais (alias Satan réincarné) est de plus en plus envahissant, ce qui devient tout à fait insupportable.Pendant que le climat de la planètre se déchaîne, les émotions d'Aurélie menacent aussi d'exploser.


Mon avis

Quel plaisir de retrouver enfin la petite Aurélie Laflamme !! Qui soit dit en passant à bien grandit dans ce tome 4.

Aurélie a désormais quinze ans, elle et ses deux amis commencent une nouvelle année scolaire, dans un lycée public. C'est toute une histoire ! Surtout lorsqu'Aurélie peut désormais croiser à chaque coin de l'école son ex petit ami Nicolas, accompagné de sa nouvelle copine. Ce qui n'est vraiment pas drôle à vivre pour Aurélie, laquelle ressent toujours quelques sentiments pour ce fameux Nicolas. Aurélie devra également surmonter la grande présence dans sa famille du nouveau copain de sa maman, qui d'après elle monopolise un peu trop leur espace vital !


L'objet livre est semblable aux autres tomes. Il possède toujours ce côté que j'adore, avec des couleurs flash, des dessins, des paillettes, et ce fameux élastique qui nous donne l'impression de tenir un vrai journal intime. C'est un livre qu'on a plaisir à tenir et à avoir dans sa bibliothèque. Pareil pour les débuts de chapitres, qui sont en fait des début de mois durant l'année, avec de jolis dessins qui nous montrent un peu tout ce à quoi on doit s'attendre durant ce mois, avec une petite pointe d'humour. On retrouve vraiment notre Aurélie Laflamme au travers de ces dessins.

Je me suis plongée avec bonheur dans ce 4ème tome, qui est arrivé à point nommé, puisque j'avais un grand besoin de douceur dans mes lectures, de simplicité, et de rigolade. Rapidement, je me suis rendue compte que ce 4ème tome était encore meilleur que les autres. Je ne sais pas si c'est parce qu'Aurélie est maintenant une adolescente et qu'elle réagit d'une façon un peu plus adulte, mais je l'ai encore d'avantage aimée que dans les précédents livres. Elle se retrouve comme toujours dans des situations vraiment cocasses qui ne peuvent arriver vraiment qu'à elle, comme par exemple se faire enfermer dans les toilettes du lycée la première heure de son nouveau jours de cours. Des situations dont on ne peut s'empêcher de rigoler. J'ai beaucoup apprécié la nouvelle vie d'Aurélie qui commence dans ce lycée public, le fait qu'elle grandit, qu'elle s'intéresse aux garçons de son école. Il y a plein de petites situations qui m'ont rappelé mes années à moi, lorsque j'avais son âge, et que je faisais attention à toutes ces petites choses qui nous semblent le plus important au monde mais qui ne sont finalement pas si importantes que cela.

Dans ce tome, Aurélie doit commencer à se poser de sérieuses questions sur son avenir, ce qui nous offre de très sympathiques passages sur les futurs métiers qu'elle envisage ou qu'elle s'interdit d'envisager comme par exemple :

A rayer de la liste de carrière potentielle : chanteuse. ça me coûterait trop cher en fenêtres.

Même si j'ai toujours apprécié mes lectures du Journal d'Aurélie Laflamme, j'ai encore d'avantage apprécié ce tome, qui a su me faire passer par tout un tas d'émotions différentes. Je suis passée du rire aux larmes comme rarement dans un livre, et j'ai été très touchée par certains passages et par le courage d'Aurélie.

J'ai hâte que le tome 5 sorte, parce que c'est une saga que j'apprécie à avoir dans ma bibliothèque pour les moments ou un peu de douceur et d'humour me ferait du bien.

Aurélie Laflamme reste un livre jeunesse, et je sais que cela pose problème à quelques personnes. Mais le fait que ça soit un journal intime change à mon avis les choses, on à l'impression de suivre la vie d'Aurélie Laflamme, et non pas une histoire racontée pour les enfants. Je conseil donc aux gens de tenter l'expérience avec un tome, car c'est une saga très sympathique qu'il faut essayer de lire :-)


Petit passage sélectionné que j'ai adoré.

Aurélie ne supporte pas trop que sa maman ait un nouveau copain qui prend autant de place dans sa vie, ce qui donne ça :

Ma mère: Aurélie, quand tu finis la bouteille de lait, ne la remets pas au frigo. Avertis-nous pour qu'on puisse aller en racheter.

Avertis-nous ? Qui ça ? Elle et... Dieu ? A ce que je sache, nous sommes deux à habiter ici.

A l'agenda : Me renseigner sur la schizophrénie.

En résumé: Un tome encore meilleur que les précédents. Une saga jeunesse très drôle mais aussi émouvante. Un livre que l'on dévore rapidement, et qui fait du bien au moral.




Le journal d'Aurélie Laflamme, tome 4
Le monde à l'envers
India Desjardins
Editions Michel Lafon
Publié en 2011

Note



Mon avis sur les tomes précédents

Le journal d'Aurélie Laflamme, tome 3 : Un été chez ma grand-mère

4 commentaires:

Hylyirio a dit…

Il va falloir que je me le procure, celui-là :) j'ai adoré les précédents

AzArIeL a dit…

Oui il est vraiment chouette ce tome :)

Luna a dit…

Tu me donnes envie de découvrir Aurélie !

Frankie a dit…

Je partage tout à fait ton avis, j'ai encore plus aimé ce tome 4 que les précédents surtout parce que j'ai trouvé qu'Aurélie avait grandi et était moins pénible que dans le 2 et 3. Elle m'a fait beaucoup rire dans ce tome !

Publier un commentaire