Mes derniers avis




jeudi 31 mai 2012

658

Auteur : John Verdon
Edition : France Loisirs
Genre : Thriller
Sortie : 2012
Pages : 594





Mon avis en bref :
Un thriller tourné autour des chiffres très bien trouvé, une histoire plutôt surprenante et dont on a très envie de connaître la suite, mais malheureusement beaucoup trop de longueur à mon sens.





Quatrième de couverture

Ancien alcoolique reconverti en gourou pour milliardaires dépressifs dans une clinique très privée, Mark Mellery reçoit un jour une lettre anonyme, lui demandant de se prêter à un petit jeu d'esprit à première vue inoffensif... Mais l'énigme ne tarde pas à prendre une tournure sanglante et terrifiante.

Appelé à résoudre une enquête en apparence insoluble, semée d'embûches et d'indices trop flagrants pour être honnêtes, le légendaire inspecteur David Gurney, jeune retraité du NYPD bientôt rattrapé par les démons de l'investigation, se lance aux trousses d'un meurtrier aussi inventif que machiavélique — pour qui le décompte macabre ne fait que commencer...



Mon avis


Comme souvent lorsqu'il est venu le temps de faire ma commande de saison chez France Loisirs, j'ai choisi de découvrir un thriller, et le synopsis de 658 m'a donné très très envie de le lire.

C'est justement le côté énigme de l'histoire qui m'a séduite en premier. Un ancien flic au NYPD, David Gurney, se retrouve un jour contacté par une très vieille connaissance lorsque celui-ci reçoit des lettres étranges. Dans la première lettre, deux enveloppe, l'une lui demandant de penser à un chiffre, et la seconde contenant justement ce chiffre mystère. Il se trouve également écrit des morceaux de textes dont il ne parvient pas à déchiffrer la signification, et une adresse au nom d'un inconnu lui demandant d'envoyer de l'argent. Un vrai méli-mélo que les deux hommes tenteront de déchiffrer, surtout lorsque David Gurney se rend compte que toute l'histoire n'est pas qu'un simple jeu, et que la vie de Mark Mellerey pourrait bien être menacée. 

Un thriller avec une histoire principale qui m'a vraiment beaucoup plu ! J'adore ces livres comportant des énigmes, ou la victime ne sait pas du tout ce qu'elle a fait pour se retrouver dans cette situation, ou l'on ne sait rien sur son poursuivant. D'autant plus lorsque l'on a droit à des morceaux de textes que la victime reçoit, avec des phrases qui ne semblent pas avoir de réel sens et que l'on essaye du coup de comprendre, en découvrant un peu plus de choses également sur le passé de Mark, qui pourrait lui en vouloir, à qui l'on peut ou ne peut pas faire confiance, et où tout cela va nous mener, nous ainsi que David Gurney.

Malheureusement, cette lecture reste au finale une petite déception. J'avais vraiment hâte de commencer ce livre, j'en attendais beaucoup, d'autant plus que je ne lis pas souvent des thrillers et si je décide d'en choisir un dans ma pal, j'espère vraiment ressentir des frissons, me retrouver avec le cerveau en bouilli à force d'essayer de comprendre le fin fond de l'histoire. Mais très vite j'ai ressenti pas mal d'ennui tout au long du livre. C'est un petit pavé de presque 600 pages, mais si j'enlève les morceaux ou je trouvais qu'il n'y se passait rien d'intéressant et qui n'amènent rien à l'histoire, je pense que je pourrais lui enlever facilement la moitié des pages. A chaque fois que l'histoire devenait un peu plus prenante, pour finir la sauce retombait et on devait de nouveau attendre un peu trop longtemps à mon goût pour en apprendre un peu plus, et pour avoir un peu plus d'action. Heureusement, j'ai trouvé que la fin remontait également le niveau, qu'il se passe beaucoup plus de choses intéressantes, du coup je ne suis pas mécontente de l'avoir terminé.


Les avis de Jess, paikanne, et d'autres sur Livraddict.

2 commentaires:

Goblin a dit…

Je suis d'accord avec toi. Ce livre n'est pas assez rythmé et il y avait des passages où je m'ennuyais beaucoup. Dommage car l'idée de départ était vraiment bonne.

dasola a dit…

Bonjour, pour un premier roman, j'ai trouvé l'intrigue bien mené et puis la motivation du tueur est autres que sexuelle : ça change. Bonne après-midi.

Publier un commentaire