Mes derniers avis


jeudi 28 février 2013

Lucky Harbor, tome 3 : Eperdument

Auteur : Jill Shalvis
Editions : Milady
Genre : Romance, Contemporaine
Sortie : 2012
Pages : 356








Mon avis en bref :
Sans doute mon tome préféré de la saga pour le moment, j'ai totalement adhéré à la romance entre Chloé et Sawyer. Toujours un gros plaisir de vivre avec eux à Lucky Harbor.
Chloe aime vivre dangereusement et ne s'en prive pas, ce qui ne manque pas d'attirer l'attention du très sexy shérif de la petite ville de Lucky Harbor, où ses soeurs et elle ont repris l'hôtel qui appartenait à leur mère. Sawyer Thompson saura-t-il dompter le caractère rebelle de Chloe ? Se laissera-t-elle apaiser par cet homme étonnant ? Ou, au contraire, le passé agité de la jeune femme l'empêchera-t-il de retrouver l'amour ?
Cette saga est vraiment une petite perle chouchoute à mon coeur ! Une petite baisse de motivation livresque, un petit coup de déprime et hop ! Je sais quoi sortir de ma pal...

J'avais vraiment hâte de lire ce 3ème tome, puisque dès le début de la saga j'ai tout de suite apprécié Chloé, la soeur un peu fofolle, asthmatique, celle qui n'a peur de rien, qui ne regarde pas trop où elle va, et la soeur un peu plus éloignée des autres puisqu'elle fait pas mal de déplacement pour son travail et ne reste donc pas tout le temps à Lucky harbor, n'a pas vraiment un travail fixe à l'auberge. Et puis, il y a Sawyer, le beau chérif de la ville, il a suffit d'un petit passage sur lui pour que je l'apprécie et que je veuille en savoir plus sur le bad-boy et héro des habitants (au passage je ne l'imagine pas du tout comme sur la couverture, en vrai, enfin dans ma tête, il fait beaucoup plus shérif a qui on ne veut pas se frotter :P).

Entre Chloé et Sawyer, ça a toujours plus ou moins été la guerre, mais ça n'est pas très étonnant au vu du caractère de la demoiselle qui n'hésite pas à enfreindre les lois. Malgré tout, il s'est toujours passé quelque chose entre eux, on sent qu'ils tiennent l'un à l'autre, et ils finiront pas le découvrir eux aussi à travers ce tome.

J'ai été un petit peu déçue peut-être par le personnage de Chloé, je pensais qu'elle serait un peu plus casse-cou, parce qu'à part un ou deux trucs elle ne fait pas grand chose. Mais en même temps, ce tome est là pour nous faire découvrir son évolution et sa prise en main, sa maturité, donc c'était compréhensible de la voir s'assagir un peu. Elle se rapproche de plus en plus de ses soeurs dans ce tome, et on sent qu'elle envie un peu leur vie, elle qui ne peut pas faire grand chose à cause de son asthme, et puis elle voit ses soeurs qui se posent, se marient, etc... On en apprend également beaucoup sur Sawyer, sur son passé, sur sa famille, et j'ai beaucoup rigolé quand il s'énerve lorsque les gens le traitent de mignon, et pensent qu'il est tout doux alors que c'était la pire des crapules quand il était jeune.

Une romance qui comporte tout de même certains clichés, mais bon, pour moi ça fait un peu partie du truc, et c'est aussi ça qui fait qu'on a le sourire jusqu'aux oreilles en lisant certains passages (ça fait pas de mal le côté guimauve parfois, au contraire^^).

J'ai super hâte de lire le tome 4 qui se trouve déjà dans ma PAL, même si j'appréhende un peu de devoir quitter les trois soeurs, puisque la suite nous parle d'autres personnages. Mais je fais confiance à Jill Shalvis :)

Les avis de Mycoton32, Liçou, et d'autres sur
Logo Livraddict

8 / 35


Mes avis sur les tomes précédents

Lucky Harbor, tome 1 : Irrésistible
Lucky Harbor, tome 2 : Tendrement

mardi 26 février 2013

Version Beta, tome 1

Auteur : Rachel Cohn
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse, Science-Fiction
Sortie : 2012
Pages : 424








Mon avis en bref :
J'ai passé un excellent moment avec cette histoire de clones. Elysia m'a beaucoup plu, tout comme les différents personnages de la fameuse île de Demesne.
Elle est l'absolue perfection.
Son seul défaut sera la passion.

Née à seize ans, Elysia a été créée en laboratoire. Elle est une version BETA, un sublime modèle expérimental de clone adolescent, une parfaite coquille vide sans âme.
La mission d'Elysia : servirles habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus grandes fortunes de la planète. Les paysages enchanteurs y ont été entièrement façonnés pour atteindre la perfection tropicale. L'air même y agit tel un euphorisant, contre lequel seuls les serviteurs de l'île sont immunisés.

Mais lorsqu'elle est achetée par un couple, Elysia découvre bientôt que ce petit monde sans contraintes a corrompu les milliardaires. Et quand elle devient objet de désir, elle soupçonne que les versions BETA ne sont pas si parfaites : conçue pour être insensible, Elysia commence en effet à éprouver des émotions violentes. Colère, solitude, terreur... amour.

Si quelqu'un s'aperçoit de son défaut, elle risque pire que la mort : l'oubli de sa passion naissante pour un jeune officier...


Déjà totalement charmée par la sublime couverture de ce roman, tout en relief, avec une très belle couleur, j'avais hâte de me plonger dans Version Beta, même si j'appréhendais un peu cette lecture, de peur de me retrouver avec une nouvelle histoire de clones se retrouvant avec des défauts et des sentiments, comme dans pas mal d'autres livres.

Mais dès les premières pages, mes craintes se sont estompées, j'ai tout de suite adoré Elysia, la clone adolescente créée pour satisfaire les besoin d'une famille sur l'île de Demesne, que j'ai trouvé très attachante. On ressent tout de suite qu'Elysia n'est pas vraiment une clone parfaite et vide de tout sentiment, petit à petit, on découvre avec elle qu'elle est capable de ressentir certaines choses comme les humains, d'apprécier certaines nourritures qui devraient lui paraître fade, et d'avoir des avis sur les habitants de Demesne, dont sa nouvelle famille.

Je n'ai pas eu l'impression de me retrouver avec une histoire déjà vue, mais au contraire, d'en découvrir une toute nouvelle, et très réussie !

Mis à part Elysia, on découvre tout un tas d'autres personnages, famille, amis, différents habitants de l'île, et tous m'ont plu et apportaient quelque chose à l'histoire, je n'ai été indifférente à aucun des personnages, et il y en a pas mal.

Le lieu de l'action, l'île de Demesne, m'a beaucoup plu également, et intriguée ! Il se passe pas mal de pages avant que les choses bougent vraiment pour Elysia, mais on découvre avec énorme plaisir la vie sur l'île ce que j'ai adoré ! La nouvelle vie des habitants, très riches, qui font tout pour obtenir le bonheur suprême dans leur vie, les différences d'avec d'autres villes dans le monde, l'avancée technologique sur l'île, comme avec des jeux vidéos plus vrais que nature (oui oui, j'aimerais bien essayer tout ça), plein de descriptions qui donnent juste envie de découvrir toutes ces choses, et de manger certains trucs aussi :P

Un subtile mélange entre action et sentiments, et surtout une grosse dose de rebondissements, surtout à la fin, donnant très très envie d'avoir la suite entre les mains. L'attente va être longue, surtout qu'Elysia me manque déjà !

Un très gros merci à la Collection R pour cette merveilleuse découverte !


Les avis de Reveline, Artemissia, et d'autres sur

Logo Livraddict

9 / 60

lundi 25 février 2013

Le dernier hiver

Auteur : Jean-Luc Marcastol
Editions : Hachette (Black Moon)
Genre : Fantastique
Sortie : 2011
Pages : 450








Mon avis en bref :
Une très chouette histoire apocalyptique, tout en poésie, j'ai beaucoup aimé l'univers froid et sombre, et les idées de l'auteur sur cet apocalypse hivernal.
2035, 31° C en-dessous de 0. Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang. L'Hiver s'est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l'océan dans la banquise. La Malesève, cette armée de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation. Alors, devant la fin d'un monde, que reste-t-il d'autre que l'amour ? L'amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l'amour qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l'amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout laisser derrière eux pour les suivre. L'amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu'elle a fait des hommes ?
Depuis le temps que ce livre était dans ma pal, je me suis enfin décidée à l'en sortir ayant envie de le lire avant l'été :P

Vous savez peut-être que j'adoooreee toutes les histoires se déroulant dans un monde apocalyptique. Et avec Le dernier hiver, j'ai été plus que servie !

Le monde tel que nous le connaissons a bien changé, puisque c'est l'hiver qui règne désormais, avec des températures bien plus glaciales que celles que nous connaissons, transformant l'eau en glace, et donnant que très peu de terres aux humains pour survivre. Mais ce n'est pas tout, puisque les forêts ont également été atteintes d'un mal étrange, les arbres sont devenus des créatures vivantes et assoiffées de sang humain. C'est dans cet univers qu'évolue Johan, qui se mettra en tête de partir à la recherche du grand amour de sa vie, après avoir été séparé d'elle alors que le monde dérivait de plus en plus et que les humains devaient décider dans quel endroit vivre pour être le plus en sécurité. Une grande quête de l'amour commencera...

J'ai tout de suite beaucoup apprécié l'écriture et l'univers mis en place par Jean-Luc Marcastol, tout en poésie, très sombre, avec des passages très bien décrits, à tel point que je ressentais le froid me mordre les joues. J'ai apprécié les deux frères : Johan et Théo, leur complicité m'a beaucoup touché. Les personnages féminins au contraire m'ont moins séduite, je les ai trouvées un peu stupides parfois, et trop têtues, se mettant souvent en danger pour des idioties.

Pour moi le grand point positif du livre est la justesse avec laquelle l'auteur nous plonge dans un monde apocalyptique à la Stephen King, et les sentiments qu'il nous fait passer, l'amour qu'il nous raconte de différentes manières. Ce livre ne laisse pas indifférent, même si j'ai eu parfois des moments où je me suis un peu ennuyée, trouvant certains passages un peu longuets, trop de description peut-être. Mais je ne pourrais pas oublier cette lecture de si tôt, surtout de part la fin de l'histoire, que j'ai trouvé vraiment superbe, avec un grand message que l'auteur voulait faire passer et qui est réussi ! Je ne regrette vraiment pas de l'avoir enfin lu :-)


Les avis de ptitelfe, Jess, et d'autres sur

Logo Livraddict

C'est lundi, que lisez-vous ? N°54



C'est le premier rendez-vous du lundi sur mon blog pour le mois de février, pas eu l'envie d'en faire avant, mais ça revient, tout comme la lecture ^^


Qu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ?




Version Beta : J'ai mis du temps à le terminer, mais ça n'empêche pas que j'ai vraiment adoré ce livre, même si l'histoire des clones n'a rien de très originale, ça m'a beaucoup plu !
Lucky Harbor, tome 3 Eperdument : Mon tome préféré, mes personnages préférés (haaa Sawyer), j'adore cette saga^^
Rebecca Kean, tome 3 Potion Macabre : Impossible de lâcher ce tome, c'est une saga géniale très très addictive, j'aime, j'adoooree
Revenants, tome 1 Plus encore que la vie : 4ème lecture génialissime pour cette semaine, j'ai passé une fois de plus un merveilleux moment avec ce premier tome qui m'a conquise du début à la fin :-)


Qu'est-ce que je suis en train de lire ?

Rebecca Kean, tome 4 Ancestral : Je n'ai pas résisté longtemps à la tentation, les fins de tomes de la saga n'aident pas à passer à autre chose, même si je sens que ça va être dur d'attendre la suite après ce 4ème, comme toujours...


Qu'est-ce que je pense lire ensuite ?




Très bonne semaine à tous, bon courage !

vendredi 22 février 2013

80 notes de jaune

Auteur : Vina Jackson
Editions : Milady
Genre : Romance
Sortie : 2013
Pages : 427







Mon avis en bref :
Contre toute attente, j'ai passé un très bon moment avec ce livre, les personnages m'ont charmée, et même si j'ai moins aimé la fin, l'ensemble me laisse sur un avis plutôt positif.
Prisonnière d'une relation en demi-teinte, Summer, violoniste passionnée, trouve refuge dans la musique. Elle passe ses après-midi à interpréter Vivaldi dans le métro londonien. Quand son instrument est détruit, elle reçoit un message d'un admirateur secret. Dominik, séduisant professeur d'université, se propose de lui offrir un violon en échange d'un concert... très privé.
Dominik et Summer se jettent alors à corps perdu dans une liaison sulfureuse aussi imprévisible qu'excitante. La jolie violoniste laisse livre cours à des pulsions interdites et s'abandonne enfin à la passion, mais elle va découvrir qu'il n'y a pas de plaisir sans souffrance...
Attention, ce livre est destiné à un public adulte et averti !!

J'appréhendais beaucoup la lecture de 80 notes de jaune, j'avais peur d'être déçue, de retrouver les mêmes choses que je n'ai pas aimé dans d'autres livres érotiques, mais en même temps je ne pouvais pas résister à la découverte de cette nouvelle collection Romantica, de chez Milady. Il faut savoir que ce livre est plus érotique qu'autre chose, et pour ceux qui cherchent une romance autour du livre, il faudra repasser, ça n'est vraiment pas ce qu'on retrouve, dans ce 1er tome en tout cas. Même si à mon avis, il y a quand même quelques sentiments derrière et j'ai hâte de lire la suite pour voir ce que ça donne.

Nous entrons dans un monde tout en musique, avec la connaissance de Summer, une violoniste qui consacre sa vie entière à la musique, et à Vivaldi. Le jour ou elle rencontrera Dominik, sa vie va complètement changer, prenant un chemin plus sombre et plus intense...

Etonnamment, je suis rentrée dans l'histoire dès les premières pages, et j'ai tout de suite beaucoup aimé Summer. J'ai apprécié son caractère, le fait qu'elle soit plutôt intelligente, sa passion pour la musique très bien décrite, et la manière dont elle vit sa vie, sans trop se poser de questions. Et puis, par la suite il y a eu Dominik, l'homme qu'elle rencontre et qui va changer sa vie, et entre lui et moi aussi, ça a bien marché, j'ai tout de suite été séduite par ce personnage, troublant, qui ne va pas par quatre chemins. Je ne m'attendais pas à cela mais j'ai vraiment adoré ce couple, et je pense que mon avis positif tiens en grande partie grâce à cela.

L'univers musical du roman m'a beaucoup plu aussi, je trouve que l'auteur arrive parfaitement bien à nous faire ressentir les émotions que ressens Summer lorsqu'elle joue ou écoute de la musique, et certains passages où elle joue pour Dominik étaient vraiment intenses et agréables.

Je suis ressortie de l'histoire en me demandant finalement si j'avais adoré ou si j'avais été déçue. Les trois quart du livres m'ont beaucoup plu, justement grâce aux personnages, à leur rencontre, à leur découverte, et au fait qu'ils deviennent de plus en plus "vivants" à chaque fois qu'ils se rencontrent. Puis, dans le dernier quart du livre, j'ai été déçue par la tournure des événements. Quelque chose va se passer et la relation entre les deux personnages principaux va changer, et ça ne m'a pas plu du tout. Summer et Dominik vont un peu trop loin dans leurs "histoires" et dans leurs découvertes sexuelles, et franchement, les histoires de partages de partenaire, heu bof, c'est vraiment pas le truc que j'aime retrouver dans une histoire, ça casse tout le charme entre les deux personnages principaux. Qu'il n'y ait pas vraiment de romance, si c'est bien écrit comme ici, ça ne me gêne pas plus que cela, mais après faut pas trop pousser non plus.

Bref, j'aurais bien aimé que cette dernière partie n'existe pas, même si finalement ça rajoutera un peu de piquant pour les tomes suivants, et j'ai vraiment hâte de retrouver Summer et Dominik dans un tome 2 et de voir comment leur relation va évoluer, et de découvrir également un peu plus le passé de chacun des deux, comment et pourquoi ils en sont arrivé là.

Finalement, un livre qui peut plaire, si l'on ne s'attend pas à une grande histoire d'amour comme je l'ai dis, mais les sentiments sont quand même présents. Pour ma part, j'ai été charmée par les personnages et par l'écriture de Vina Jackson qui a su me transporter :-)

7 / 35

samedi 16 février 2013

Les vampires de Chicago, tome 4 : Mordre vous va si bien

Auteur : Chloe Neil
Editions : Milady
Genre : Bit-lit
Sortie : 2011
Pages : 459








Mon avis en bref :
Une grosse déception avec ce 4ème tome, j'avais vraiment hâte de retrouver Merit et Ethan, mais je me suis ennuyée tout au long du livre malheureusement...
Le maire de Chicago convoque Merit et Ethan, le maître de la Maison Cadogan. Trois femmes ont disparu après avoir été violemment attaquées par des vampires. Son message est simple, s'ils ne remettent pas de l'ordre dans leur Maison, il prendra les mesures qui s'imposent... Merit doit mener l'enquête, mais difficile de savoir sur qui compter. Elle ne tarde pas à se retrouver plongée au coeur de la société surnaturelle où les êtres les plus cruels sont prêts à réaliser les pires cauchemars des humains.
Les vampires de Chicago est vraiment une saga que j'adore, j'avais dévoré les tomes 1 à 3, et la seule chose qui me retenait de lire le tome 4, c'est la fin dont j'avais entendu qu'elle donnait très envie de lire la suite, et vu que la suite ne sortait pas avant longtemps, j'ai décidé d'attendre... Finalement, c'est la sortie du tome 6 ainsi qu'une LC avec Ptitelfe et le challenge 100% Milady qui m'ont convaincu de sortir enfin ce 4ème tome de ma pal.

J'étais super impatiente de retrouver Ethan, le vampire chef de la maison Cadogan, accompagné de Merit, la jeune vampire qu'il a du transformer afin de lui sauver la vie, et devenue sentinelle afin de le protéger. Comme avec la plupart des Milady, je pensais vraiment que j'allais dévorer ce tome et que j'aurais très envie de lire la suite, les tomes 5 et 6 qui se trouvent déjà dans ma pal. Malheureusement, cette lecture a été un looonnnngggg chemin sinueux plutôt qu'une belle promenade de santé :P

Je me suis malheureusement ennuyée durant les trois quarts du livre. L'auteur nous amène tout un tas d'action en même temps, il se passe plein de choses différentes, à commencer par la menace qui pèse sur les vampires à cause des humains, et puis sur la découverte de cadavres de femmes ayant été attaquées par des vampires. Entre Merit et Ethan les choses ne seront pas de tout repos non plus. Tout ce qu'il faut pour faire un bon tome, mais non, rien n'est approfondi, on reste en surface et je n'ai trouvé aucune scène vraiment prenante. Les personnages secondaires que j'adorais dans les premiers tomes m'ont également beaucoup manqués.

J'ai beaucoup apprécié retrouver Merit, qui reste fidèle à elle-même, une sentinelle qui me plaît beaucoup, mais j'ai été déçue par la relation qu'elle entretien avec Ethan durant ce tome, jouant au jeu du chat et de la souris tout au long de l'histoire, ça en devient un peu pénible à la longue. Il y a également pas mal de longueurs qui ne m'ont pas aidé à rentrer dans l'histoire, et je n'avais aucun mal à reposer mon livre pour faire des pauses avant de le reprendre espérant y trouver un peu plus d'action et de rebondissement.

La fin me donne tout de même très envie de lire le tome 5, j'ai hâte de savoir comment Merit va s'en sortir et comment l'auteur va nous amener la suite de l'histoire au vu de la fin de ce tome.

Malheureusement, Ptitelfe n'a pas apprécié ce tome plus que moi, et d'ailleurs, on s'est demandé pourquoi ce tome avait autant d'avis positifs sur bibliomania vu comme on s'est ennuyée durant cette lecture... Pour lire son avis c'est par ICI.

Les avis de Chookette, Candyshy, et d'autres sur

Logo Livraddict


2 / 35


Mes avis sur les tomes précédents

mardi 12 février 2013

Les menteuses, tome 1 : Confidences

Auteur : Sara Shepard
Editions : Fleuve Noir (Territoires)
Genre : Chick-Lit
Sortie : 2008
Pages : 294







Mon avis en bref :
Un premier tome où il ne se passe pas grand chose, mais l'énigme de l'histoire se met bien en place pour les prochains tomes, tout comme la découverte des personnages.
Salut les filles... Surprise ! Vous savez qui vous parle ? Non, vraiment pas ? Il faut dire que depuis l'Affaire Jenna les pertes de mémoire vous arrangent bien... Mais moi je n'ai rien oublié et vous n'avez pas fini d'avoir de mes nouvelles. D'ailleurs j'espère que vous appréciez mes petits mails et textes amicaux qui vous rappellent que je suis là, tout près de vous... Car vous avez été de très très vilaines filles, Aria, Spencer, Emily et Hanna. Vous ne méritiez pas l'amitié d'Alison. Vous qui étiez comme les cinq doigts de la main, sa disparition ne semble pas vraiment vous avoir affectées... Il faut dire que vous lui aviez fait des confidences plutôt... compromettantes, hein ? Sa disparition vous est bien tombée pas vrai ? Mais maintenant c'est fini, vous allez payer... Je crois voir que vous perdez votre sourire les miss Perfection ! Il fallait y songer avant les filles, c'est pas beau de mentir ! -A
Il y a quelques mois maintenant j'ai découvert la série Pretty Little Liars, et au bout de quelques épisodes j'étais déjà accro, rattrapant mes 2 saisons de retard en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et visionnant chaque semaines les nouveaux épisodes diffusés aux US. Rien d'étonnant donc à ce que je décide de découvrir la saga dont se base la série télé : Les menteuses, de Sara Shepard. D'autant plus que l'intégrale 1 avec les 4 premiers tomes vient de sortir, impossible d'y résister.

Evidemment, je ne m'attendais pas vraiment à être surprise par ce 1er tome, étant donné que je connais les grands événements et énigmes de l'histoire, mais j'étais très curieuse de voir si j'apprécierais autant les livres que la série, au niveau des personnages, et j'avais hâte de voir les différences avec la série.

Dans Confidences, Sara Shepard pose les grandes bases de la saga, à savoir l'histoire de 4 filles qui se retrouvent quelque temps après la disparition d'Alison, la 5ème fille et meilleure amie du groupe. Personne ne sait ce qu'elle est devenue, si elle est toujours vivante ou morte. Mais étrangement, une personne réunira Spencer, Emily, Aria et Hanna... Celles-ci se mettront à recevoir des messages étranges, et cette personnage s'amusera avec elle, révélant des secrets que seule Alison connaissait, et signant les messages d'un mystérieux -A. De plus en plus de mystères vont apparaître autour de la disparition d'Alison, et il sera bien difficile aux 4 filles de garder leurs secrets bien gardés...

Pas de mystère donc dans ce 1er tome, mais j'ai passé un bon moment durant cette lecture. J'ai appris à redécouvrir les 4 meilleures amies, puisqu'il faut dire que ce 1er tome nous raconte un bon morceau de leur vie et ces passages prennent beaucoup de place dans le livre, au détriment de l'histoire, et vers la moitié du livre j'avoue que je commençais à en avoir un peu marre et à avoir envie que les choses avancent, puisque tout au long du livre j'étais vraiment très impatiente de découvrir les mystères qui entourent les 5 amies à travers, parce que comme toujours, j'adoooreee lire une histoire que j'ai déjà vu en film ou en série ^^

Ce 1er tome n'a rien de vraiment transcendant au final, mais il a le mérite de nous faire tourner dans tous les sens à force d'essayer d'explorer les diverses pistes quand à la disparition d'Alison ou au sujet du fameux -A. L'ambiance est assez sombre, et c'est ce que j'adore dans cette série. Un subtile mélange entre Gossip Girl et Desperate Housewives, des mystères à vous faire frissonner, mais à la sauce ado et lycée. Pour autant je n'ai pas trouvé cette histoire trop jeunesse ou ado justement, j'ai beaucoup apprécié l'écriture de Sara Sheperd qui arrive à nous mener par le bout du nez, et j'ai vraiment hâte de lire la suite et d'avancer un peu plus dans l'histoire, parce qu'il est vrai que même si le livre n'est pas gros, l'histoire est vraiment minime, mais au moins on s'attache beaucoup aux personnages principaux et ça, ça me plaît. 

Je pense que je sortirais le 2ème tome de ma PAL très vite. Je crois que l'histoire s'arrête au tome 8, mais un 9ème tome vient de sortir, avec un petit retour en arrière. Je pense que vu le succès de la série, l'auteur a décidé de se remettre un peu autour du sujet :P


Les avis de Sabruhu, Tiphaine, et d'autres sur

Logo Livraddict

mercredi 6 février 2013

Le diable s'habille en tartan

Auteur : Teresa Medeiros
Editions : Milady
Genre : Romance, Historique
Sortie : 2012
Pages : 429








Mon avis en bref :
Une romance historique qui n'a certes rien de très original mais avec laquelle j'ai passé un très agréable moment, et des personnages que j'ai bien aimé.
Emmaline Marlowe est sur le point d'épouser le puissant chef du clan Hepburn afin de sauver sa famille de la ruine, quand Jamie Sinclair l'enlève. Ennemi juré de Hepburn, le ravisseur d'Emma est tout l'inverse de son fiancé : beau, viril, audacieux...
Jamie s'attend à tomber sur une Anglaise timorée, pas sur une beauté troublante au caractère bien trempé. Les deux jeunes gens ne peuvent se permettre d'oublier qu'ils sont ennemis, pourtant leur attirance va troubler les règles du jeu.
Pour le Challenge Milady de janvier, j'étais bien contente de sortir cette petite romance historique de ma pal et de découvrir Teresa Medeiros dans un premier roman. Et bien cette romance est tombée pile au bon moment puisque c'était exactement ce dont j'avais envie, une histoire sympathique qui me fasse passer un agréable moment, ni plus ni moins.

J'ai tout de suite été charmée par l'écriture de Teresa Medeiros, et moi qui pensait ne lire que quelques pages au départ, je me suis finalement retrouvée à la moitié du livre sans même m'en rendre compte tellement j'ai été prise par l'histoire. Et pourtant elle n'a rien de vraiment transcendante, puisque nous découvrons une jeune fille, Emmaline, le jour de son mariage avec un vieil homme tout rabougri. Vous l'aurez compris, Emmaline n'est pas vraiment attirée par cet homme, mais elle se doit de l'épouser car c'est un puissant chef du clan Hepburn, et en échange sa famille reçoit une grande somme d'argent qui va les aider à surmonter un peu la misère dans laquelle ils vivent et redonner du baume au coeur de son père, notamment, qui passe son temps à dépenser de l'argent aux jeux et à boire...

Malheureusement (enfin, heureusement pour elle plutôt...), durant la cérémonie, Emmaline va se faire enlevée par un puissant guerrier de la lignée des Sinclair, les grands ennemis des Hepburn. Servant de monnaie d'échange contre de l'argent, Emmaline va tout faire pour tenter de fuir aux mains de ses kidnappeurs, mais elle va finalement se rendre compte que les méchants et les gentils ne sont pas forcément ceux que l'on pense, et qu'on ne lui a pas tout révélé sur l'histoire des Hepburn et des Sinclair...

Une histoire qui m'a beaucoup plu, j'ai adoré la découverte des deux clans principaux, les histoires de guerres qui les opposent depuis des années et des années, et j'ai adoré également en savoir plus sur la famille de Jamie Sinclair, ainsi que sur les guerriers qui composent sa troupe, certains plus agréables avec Emmaline que d'autres, mais qui m'ont bien fait rire.

J'ai également beaucoup apprécié l'histoire entre les deux personnages (heureusement vu que c'est une romance...), et la situation cocasse dans lequel se trouve Emmaline m'a fait sourire. J'adore quand deux personnages sont ennemis, et veulent tout faire pour s'éloigner l'un de l'autre parce qu'ils sont sensés se détester, mais que finalement ils apprennent à se connaître, un peu par obligation ^^ Chacun des deux a également un caractère bien trempé qui ajoute également un peu de piquant à l'histoire.

Ce roman m'aura également donné très envie de retrouver Teresa Medeiros, j'ai d'ailleurs "Pour un tweet avec toi" qui m'attend dans ma PAL, et je suis sûre que l'écriture de l'auteur saura me transporter une nouvelle fois :-)


Les avis de Candyshy, Liçou, et d'autres sur
Logo Livraddict


6 / 35