Mes derniers avis


lundi 28 décembre 2015

The Dark Duet, tome 1: Captive in the dark

Auteur : CJ Roberts
Editions : Pygmalion
Genre : Romance, dark-erotic
Sortie : 2015
Pages : 276








Mon avis en bref :
Un livre à la fois sombre, choquant, émouvant, mais surtout très addictif malgré la dureté de certains passages...






Quatrième de couverture

La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son "arme" doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera. La fille qu'il surveille de l'autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proies habituelles. Elle n'est pas consentante, elle n'est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée... Elle sera sa conquête. Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore possible ?



Mon avis

Tout d'abord, attention, ce livre est destiné à un public adulte et averti, il ne conviendra de loin pas à tout le monde !

Après avoir lu de bons avis sur ce 1er tome, notamment celui de Candyshy qui en a fait un coup de coeur, je me suis décidée à tenter l'expérience malgré le sujet qui me faisait un peu peur. Et je dois dire que ça a été une expérience troublante et particulière...

Ce livre nous raconte l'histoire d'une jeune femme qui se fait kidnapper par un homme qui voudra faire d'elle une esclave de sexe, afin de la revendre à un homme riche dont il veut se venger et le tuer. Nous allons suivre l'histoire du point de vue de la fille, ainsi que de son bourreau, ce qui a grandement contribué à ce que j'apprécie cette histoire, puisque l'on se rend compte, non sans peine au départ, que chacun des deux vit l'histoire différemment, mais malgré tout, on comprend le point de vue des deux personnages.

Je ne sais pas vraiment comment l'auteur a réussi cet exploit, mais j'ai trouvé ce livre terriblement addictif. Au départ, je dois avouer que je me suis vraiment demandé dans quoi je m'étais embarquée. Le kidnappeur est juste un salaud que j'ai détesté, tandis que j'ai eu énormément de pitié pour sa victime. Il y a vraiment des scènes hyper difficiles au départ, on a l'impression d'être un voyeur, de regarder quelque chose que l'on ne devrait pas, il faut dire que ça commence quand même par une femme séquestrée, que son kidnappeur voudra détruire pour faire d'elle rien de plus qu'une chose. Et en même temps, lorsque l'on découvre l'histoire avec les yeux du kidnappeur, on arrive à lui pardonner, à comprendre presque son acte, et surtout, on se rend compte qu'il n'agit pas de bon coeur, mais qu'il se sent comme pris au piège entre le fait de vouloir se venger coûte que coûte (et l'histoire est encore plus compliquée que ça), et le fait de ne pas vouloir faire de mal à cette jeune femme avec qui il va, petit à petit, nouer un lien un peu plus fort que prévu, et se prendre d'affection pour elle.

Je l'ai commencé un soir tard et fatiguée, et pourtant j'ai eu énormément de peine à le reposer même en ayant les yeux qui me brûlaient. Ce n'est qu'après avoir atteint la moitié du livre que je me suis décidée à le continuer le lendemain, ce qui a été la première chose que j'ai faite en me réveillant, c'est dire si ce 1er tome est addictif !

Je pense que rarement un livre m'aura fait passer par autant d'émotions du début à la fin. D'habitude je peux être touchée par une histoire mais ça ne se voit pas vraiment, alors que là, impossible de faire autrement que d'extérioriser mes émotions. J'ai pleuré durant certains passages vraiment poignants et difficiles à lire, j'ai souri à certains moments beaucoup plus tendre et doux, j'ai eu peur pour la vie des deux personnages que l'on suit, j'ai eu peur de ce que nous réservait l'auteur pour la fin de l'histoire, car comme vous devez vous en douter, on espère que tout ne se finira pas comme c'était prévu au départ, évidemment.

Ce livre n'est pas un coup de coeur, mais il m'a énormément surprise. Je ne pensais pas du tout que j'apprécierais autant, surtout avec un sujet comme celui-ci (je n'avais encore jamais lu de dark erotic), mais au contraire, d'un côté je ne voulais pas m'arrêter de lire pour savoir ce qui allait arriver, et de l'autre je ne voulais absolument pas arriver à la fin de ce livre, surtout en ne sachant pas quand la suite sera éditée en français (j'espère qu'elle le sera).

En tout cas, si vous êtes au courant de l'histoire et que vous êtes un peu prévenu qu'il y a des passages difficiles, mais que vous êtes quand même tenté, je vous recommande la découverte de ce 1er tome, peut-être que ça ne passera pas, ou alors peut-être que vous adorerez, comme ça a été mon cas, et je ne regrette absolument pas de m'être lancée malgré les quelques réticences que j'avais.

D'autres avis sur
Logo Livraddict

samedi 26 décembre 2015

In the After, tome 1

Auteur : Demitria Lunetta
Editions : Lumen
Genre : Science-fiction, Jeunesse/YA
Sortie : 2014
Pages : 410









Mon avis en bref :
Un 1er tome que j'ai trouvé excellent, plein de rebondissements et d'action, j'ai hâte de lire la suite !







Quatrième de couverture

Ils entendent le plus léger des bruits de pas...
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs...
Et leur traque ne prendra fin qu'à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo... Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d'où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. A l'abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper... mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu'elles survivent en autarcie, quand d'autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé... mais il ne fait que commencer !



Mon avis

Depuis le temps que ce livre me faisait de l'oeil dans ma pal, je me suis enfin décidée à me lancer, et j'ai bien fait puisque ce 1er tome a été une magnifique surprise, presque un coup de coeur !

Dès les premières pages j'ai été totalement emportée par l'histoire. On suit la vie d'Amy, une jeune fille qui se retrouve toute seule à survivre après que des extraterrestres affamés de sang ont envahis la terre. Un jour, Amy va rencontrer Baby, une petite fille qui se débrouille aussi très bien pour rester la plus silencieuse possible et échapper aux créatures, ce qui convainc Amy de la prendre avec elle dans sa maison protégée par une clôture électrifiée. Ensemble elles vont continuer à vivre leur vie tant bien que mal après cette apocalypse...

C'est vraiment le genre d'histoire que j'ai toujours adoré, une invasion d'extra-terrestres (ou d'autres créatures), l'apocalypse, de voir comment certains se débrouillent pour survivre... Et avec ce 1er tome je n'ai pas du tout été déçue de ce coté là puisque on a vraiment ce côté survie très intéressant, avec le fait qu'Amy et Baby ont du s'inventer un langage des signes pour ne faire aucun bruit tout en communiquant, le fait qu'elles marchent à pieds nus pour se déplacer et trouver de la nourriture tout en étant le plus discrètes possibles, etc...

Ce livre est rempli d'action du début à la fin ! J'ai eu très souvent le souffle coupé, j'étais ultra tendue, j'avais peur pour ces deux personnages que l'on suit et auxquels on s'attache énormément, et j'ai été aussi énormément étonnée par la tournure des événements. Ce 1er tome se découpe en plusieurs grosses parties, et à chaque fois à la fin de ces parties, ça a été la grosse surprise car je ne m'attendais pas du tout à un aussi chouette retournement de situation. L'histoire devient totalement différente, mais reste toujours aussi géniale !

Tout est vraiment fait pour que l'on ne veuille jamais s'arrêter de lire et d'en savoir plus. Les fins de chapitres donnent déjà toujours enfin d'en lire un de plus, ils sont courts, on avance vraiment très très vite dans l'histoire, et pareil pour les fins des trois (ou quatre je ne suis plus sûre) gros chapitres. Il y a des passages où l'on va se retrouver dans le futur, avant de revenir dans le présent, ce qui nous donne encore plus envie de continuer pour savoir ce qui a bien pu passer pour qu'on en arrive là dans le futur, et petit à petit l'auteur nous offre ces indices, mais toujours de façon à garder le suspense le plus longtemps possible, et il y a énormément de moments que je n'avais pas du tout vu venir jusqu'à ce que la révélation soit découverte par les personnages eux-mêmes, c'est dire si le suspense a été à son comble tout au long du livre.

Ce tome est vraiment à la limite du coup de coeur pour moi, je pense d'ailleurs sortir le tome 2 très très vite de ma pal, en espérant passer un aussi bon moment qu'avec ce 1er. En tout cas, si vous n'avez pas encore découvert la série In the After, je vous la recommande sans hésiter !


D'autres avis sur

mercredi 23 décembre 2015

Malenfer, tome 1 : La forêt des ténèbres

Auteur : Cassandra O'Donnell
Editions : Flammarion
Genre : Jeunesse, Fantasy
Sortie : 2014
Pages : 224









Mon avis en bref :
Une sympathique histoire de fantasy jeunesse qui plaira sans aucun doute aux jeunes enfants autour des 9 ans.







Quatrième de couverture

Malenfer, la forêt maléfique, grandit et s'approche chaque jour davantage de la maison où vivent Gabriel et sa petite soeur Zoé. Seuls depuis le départ de leurs parents, partis chercher de l'aide en terre de Gazmoria, les enfanta doivent faire face aux ténèbres qui recouvrent lentement Wallandar. Mais aussi à un tout nouveau danger : ni les visions de Zoé, ni ses pouvoirs magiques ne parviennent encore à l'identifier.



Mon avis

Je connaissais déjà bien l'auteur de Malenfer, puisque je suis une très grande fan de la saga Rebecca Kean, également écrite par Cassandra O'Donnell. Il me tardait donc de lire un nouveau livre de cet auteur, dans un registre plus jeunesse, et il faut dire que j'avais grandement craqué sur la couverture de ce premier tome, ce qui m'a convaincu encore un peu plus de tenter l'expérience.

Malenfer, c'est l'histoire de deux jeunes enfants qui vivent seuls depuis quelques mois, car leurs parents ont du partir pour un petit voyage afin de trouver une solution au terrible sort qui menace de mettre fin à leur village, la forêt de Malenfer et son pouvoir malveillant.

Nous allons suivre Zoé et Gabriel qui continuent à vivre leur petite routine habituelle en se rendant à l'école. Très vite, leur quotidien va être bouleversé par la disparition d'un de leur camarade, et par les pouvoirs de la jeune Zoé qui vont s'amplifier, et révéler que Malenfer n'est pas le seul mal qui les menace...

Ce premier tome se lit vraiment très vite, je pense qu'il convient parfaitement aussi bien aux jeunes enfants autour de 9 ans qui n'ont pas toujours l'habitude de lire, qu'à ceux qui ont déjà leur petite bibliothèque personnelle.

L'écriture est vraiment très adaptée au public ciblé, et on ressent fortement que Cassandra O'Donnell en a préalablement discuté avec une classe d'enfants pour leur demander ce qui les intéresseraient comme histoire, avant de la retranscrire sur le papier pour en faire une saga littéraire.

Même en tant qu'adulte on passe un moment vraiment sympathique, même si l'histoire reste tout de même plutôt banale, dans le sens que de retrouver deux jeunes enfants qui vont mener une quête et se découvrir des pouvoirs qui vont les aider à sauver leurs amis, ça reste un peu du déjà vu, tout comme l'univers. Mais on passe au-dessus et on prend plaisir à suivre ce qu'il va se passer dans leur vie d'enfant, leurs décisions que j'ai trouvé très correct pour leur âge. On ne se retrouve pas avec des enfants qui agissent en tant qu'adulte, ce qui arrive souvent et ne correspond pas à la réalité, ici ils agissent avec leurs yeux d'enfants, leur peur d'enfants aussi, mais tout en restant tout de même assez mature et débrouille pour leur âge.

J'ai eu l'impression de me plonger dans un de ces contes que je lisais étant enfant, avec ce côté magique, j'imaginais ces petites maisons dans ce village, avec cette forêt maléfique qui l'entoure. Et puis, on ne se retrouve pas non plus avec des enfants laissés à l'abandon mais on y retrouve aussi des adultes qui paraissent tout ce qu'il y a de plus normal, mais qui vont très vite se révéler un peu plus au courant de tout le côté fantastique qui tourne autour du village, eux-mêmes ayant chacun un don particulier.

Il me tarde de lire le second tome de cette saga, de retrouve ces personnages que j'ai bien appréciés, et surtout d'en savoir un peu plus sur Malenfer, car on reste très en surface pour le moment, c'est plutôt la découverte des pouvoirs des personnages qui prend le plus de place dans ce tome.

Un livre à offrir sans hésiter à un jeune lecteur, il sera forcément conquis par cet univers, en tout cas je suis sûre que j'aurais vraiment eu un coup de coeur pour ce livre si j'avais eu la chance de le lire lorsque j'avais 8-10 ans.


D'autres avis sur
Logo Livraddict

vendredi 18 décembre 2015

Avec tes yeux

Auteur : Sire Cedric
Editions : Presse de la Cité
Genre : Thriller
Sortie : 2015
Pages : 550









Mon avis en bref :
Une histoire que j'ai adoré dès les premières pages, mais j'ai un peu moins accroché aux personnages...







Quatrième de couverture

Thomas ne croit que ce qu'il voit, mais personne ne le croit. Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D'épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu'il a déjà fragile. Si ce n'était que ça ! Après une séance d'hypnose destinée à régler ses problèmes d'insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d'un autre, torturant une jeune femme... Persuadé qu'un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.



Mon avis

Depuis que j'ai découvert la plume de Sire Cedric, il y a 4 ans, je suis devenue totalement fan de cet auteur et je ne résiste jamais à la sortie de chacun de ses livres, qui avaient pratiquement tous été des coups de coeur jusqu'à présent. C'est donc avec énorme impatience que j'attendais de pouvoir découvrir ce nouveau thriller :)

Dès les premières lignes, le ton était donné, et j'ai senti que cette histoire allait énormément me plaire. C'est d'ailleurs ce que j'ai préféré dans ce livre, l'histoire d'un homme qui se décide à tenter l'hypnose pour en finir avec l'insomnie, et qui va se retrouver avec des visions violentes de tortures sanglantes et de meurtre, puisqu'il verra carrément à travers les yeux d'un tueur comme s'il commettait lui-même ces actes.

Le début de l'histoire était tellement génial, plein d'action, de scènes à couper le souffle, que je me demandais comment j'allais tenir jusqu'à la fin du livre, et j'étais d'autant plus pressée de le continuer car je me disais que, encore une fois, Sire Cedric avait écrit une histoire à la hauteur de mes attentes. Malheureusement, même si j'ai adoré du début à la fin, j'ai quand même trouvé qu'au fil des pages, l'histoire s'essoufflait presque un peu, on se retrouve avec des passages un peu moins prenants.

Il m'a fallu très peu de temps pour lire ce thriller de 550 pages, ce qui représente un exploit compte tenu de mon temps de lecture des derniers mois, mais une fois commencé, impossible de lâcher ce livre, je l'ai d'ailleurs lu en même pas 2 soirs si mes souvenirs sont bons. C'est dire si j'ai été embarquée dans cette histoire, mais malgré cela, j'ai tout de même eu une petite note de déception. Par rapport à la fin notamment, qui m'a déçue, je m'attendais à quelque chose de fort, de surprenant, et au final ça n'a pas été le cas pour moi, comme si je m'y attendais et que ça m'avait un peu fait ni chaud ni froid.

Mais ce que j'ai le moins aimé dans ce livre, ce sont les personnages que l'on suit, Thomas, son ami virtuel qui va l'aider dans son enquête, et la flic qui va le découvrir sur le lieu du meurtre et qui va le croire coupable. Je n'ai pas eu le coup de coeur pour eux, que j'ai pu avoir pour Eva et Alexandre Vauvert, par exemple (il faut dire qu'ils avaient mis la barre très haut). J'ai quelques fois été un peu énervée par les décisions prises par chacun des personnages, que j'ai trouvé irréfléchies.

Toutes ces petites choses ont fait que je n'ai pas eu le coup de coeur pour ce livre contrairement aux précédents, mais ça reste du Sire Cedric, ce qui veut dire une plume toujours aussi belle avec des descriptions plus vraies que nature, beaucoup de moments hyper surprenants (je me suis fait avoir 2-3x comme une débutante dans les pièges de l'auteur), une histoire géniale, et un auteur qui aura toujours une place particulière dans ma vie de lectrice.. Il me tarde énormément que l'auteur sorte son prochain livre, mais ça ne sera évidemment pas pour tout de suite ^^


D'autres avis sur
Logo Livraddict

lundi 14 décembre 2015

Phobos, tome 2

Auteur : Victor Dixen
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Science-Fiction, Jeunesse/YA
Sortie : 2015
Pages : 490









Mon avis en bref :
Une suite qui n'aura malheureusement pas été à la hauteur de mes attentes, même si l'univers reste génial.






Quatrième de couverture

ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d'avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS

Sur Mars, Leonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son coeur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

MEME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE,
IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.



Mon avis

Après mon gros coup de coeur pour le 1er tome de Phobos, il me tardait tellement la sortie du tome 2, et je n'ai pas attendu longtemps pour le lire une fois reçu.

Alors autant le dire tout de suite, j'en suis la première désolée, mais cette suite n'a malheureusement pas été à la hauteur de mes attentes (il faut dire que j'en avais beaucoup...).

Le premier tome nous laissait sur un joli cliffhanger, et le 2ème continue sur la même lignée. Les douze jeunes futurs habitants de Mars doivent faire un choix crucial : continuer leur aventure malgré ce qu'ils ont découvert, et atterrir sur Mars pour y vivre leur petite vie du mieux possible, ou alors faire demi-tour alors qu'ils n'y survivront probablement pas.

J'ai eu énormément de plaisir à retrouver les douze personnages principaux de cette saga, dont Leonor et Marcus, mes deux chouchous. Pour moi, ce sont vraiment eu qui font la grande force de l'histoire, et j'apprécie de suivre leur petite vie, personnelle et en même temps tous ensemble dans la navette.

Comme pour le 1er tome, on aura différents points de vue, celui de Leonor, celui de la grande directrice du programme Genesis, et celui d'un autre personnage extérieur qui sera un allié de choix sur terre pour les douze qui sont à des milliers de kilomètres.

Comme on s'attend à voir nos personnages évoluer assez rapidement sur Mars durant cette suite, je pense que j'avais peut-être envie que les choses bougent beaucoup plus rapidement. J'ai trouvé le temps un peu lent entre la prise de décision fatidique, la fin du voyage, etc... C'est un tome assez long, mais pour moi il aurait clairement pu être raccourci pour que l'histoire reste prenante du début à la fin,  au lieu de se retrouver avec des moments géniaux, et d'autres beaucoup moins intéressants qui gâchent un peu l'engouement (en tout cas pour moi).

Il m'a fallu pratiquement la moitié du livre pour vraiment entrer dans l'histoire et ne plus avoir envie de le lâcher. Pour moi, c'est dans cette seconde moitié que j'ai pu y retrouver un peu ce qui m'avait tant plu dans le 1er tome : beaucoup de suspense, de retournements de situations, de l'émotion, etc... Et comme sait si bien le faire l'auteur, on se retrouve avec une fin qu'on n'avait pas vu venir, et qui donne furieusement envie d'avoir la suite sous la main. Mais pour moi ça n'a pas suffit à enlever cette impression de déception que j'ai ressenti à la fermeture du livre. Sans doute parce que j'avais mis la barre très haut après mon engouement pour le 1er tome.

Il va sans dire que j'ai tout de même énormément envie et hâte de lire la suite, de retrouver ces personnages que j'adore, dans un univers spatial qui me plaît tout autant, et j'espère que la petite fausse note de ce tome sera largement rattrapée par le 3ème.

D'autres avis sur
Logo Livraddict

lundi 7 décembre 2015

Je t'ai rêvé

Auteur : Francesca Zappia
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Contemporain, Jeunesse/YA
Sortie : 2015
Pages : 442









Mon avis en bref :
Une histoire très touchante avec des personnages que j'ai adoré dès les premières pages !






Quatrième de couverture

Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite soeur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?



Mon avis

Après avoir vu quelques bons avis sur ce livre (dont celui de Mylène ICI), je n'ai pas attendu plus longtemps avant de le sortir de ma pal, en espérant qu'il me plairait car en ce moment j'ai de la peine à rester plus que tant les yeux plongés dans un bouquin. Et j'ai bien fait de choisir ce livre, puisque je l'ai tout simplement adoré et qu'il frôle même le coup de coeur pour moi.

Dans "Je t'ai rêvé", on découvre l'histoire d'une adolescente, Alex, atteinte de schizophrénie. Elle ne sait jamais si ce qu'elle voit est la réalité ou le fruit de son imagination, alors elle utilise un moyen imparable, son appareil photo, afin de visionner, plus tard, les clichés pour voir si ce qu'elle voyait était vrai ou non. Alex a été renvoyée de son ancienne école et elle se retrouve pour un nouveau départ, dans une école ou elle fera la rencontre d'autres ados, dont Miles, un garçon qui la perturbe avec ses yeux bleus, car il lui rappelle ce fameux garçon qu'elle avait cru voir étant petite, et qui l'avait aidé à libérer des homards d'un aquarium...

Dès les premières pages, je me suis totalement attachée à Alex. Je l'ai trouvée à la fois bouleversante, avec sa maladie qu'elle tente de surmonter pour mener une vie d'ado normale, et je l'ai trouvé aussi très forte, car qui ne serait pas totalement déstabilisé en apprenant que la plupart des choses que l'on voit se trouve être en fait le fruit de notre imagination. Mais Alex nous montre qu'elle a réussi, plus ou moins, à accepter sa maladie, à vivre avec, et qu'elle a même réussi à l'apprivoiser. Mais certaines choses vont venir bouleverser son quotidien et avec sa rencontre avec Miles, elle aura de plus en plus de peine à choisir entre le fait de se faire des amis et de rejoindre une bande, pour faire comme tout le monde, et le fait de rester en retrait pour que personne ne découvrir qu'elle est schizophrène.

Je n'avais encore jamais lu de livre abordant le thème de la schizophrénie, et j'ai trouvé que l'auteur avait vraiment trouvé les mots qui paraissent juste, pour nous parler de cette maladie, et pour nous faire ressentir une quantité d'émotions tout au long du livre.

Tout comme Alex, on se pose beaucoup de questions sur ce qu'elle voit et sur ce qu'elle nous raconte, on se demande sans cesse si c'est la réalité ou si on se laisse avoir tout comme elle. L'histoire va donc de surprises en surprises, et j'avoue que j'avais imaginé beaucoup de choses mais je ne m'attendais pas du tout à cette fin.

J'ai eu beaucoup de peine à reposer le livre, une fois commencé, et même à me détacher de cette histoire lorsque je devais me concentrer sur autre chose. J'avais vraiment l'impression de faire partie de la vie d'Alex, d'être auprès d'elle avec ses amis, auprès de Miles qui au départ, nous laisse presque un peu indifférent, mais qui se révèle très vite adorable et tout aussi attachant qu'Alex. Aussitôt après avoir terminé cette lecture, c'était comme si je n'avais pas du tout envie de sortir de cet univers. J'avais hâte de la reprendre, avant de me rappeler que non, l'histoire était bien terminée.

Comme dit précédemment, ce livre est presque un coup de coeur, je vous le recommande donc sans hésiter, c'est un livre tout doux, qui parle d'un sujet fort, avec des personnages attachants, mais un livre qui m'a fait un bien fou au moral.


D'autres avis sur
Logo Livraddict

lundi 30 novembre 2015

Appelle-moi

Auteur : Sophie McKenzie
Editons : France Loisirs
Genre : Thriller
Sortie : 2015
Pages : 478








Mon avis en bref :
Un thriller plutôt prenant, dans lequel on se pose énormément de questions pour tenter de trouver ce qui a bien pu arriver.








Quatrième de couverture

"Appelle-moi. Besoin de te parler".
C'est le dernier message de Julia à sa meilleure amie... avant d'être retrouvée morte.

Samedi soir, quand Livy reçoit le texto de Julia, elle ne trouve pas le temps de la rappeler. Mais lorsqu'elle sonne à sa porte le dimanche matin, son amie ne lui ouvre pas. Car Julia est mort. Suicide, conclut la police. Pourtant, Livy connaît Julia mieux que personne. La jeune femme n'aurait jamais mis fin à ses jours. Une seule explication : elle a été assassinée, comme l'avait été la propre soeur de Livy vingt ans plus tôt...

Qui a tué Julia ? Pourquoi ? C'est ce que Livy veut découvrir à tout prix. Comment imaginer que son passé, terrifiant, va la rattraper ?




Mon avis

Etant dans une période thrillers, je me suis laissé tenter par celui-ci lors de mon achat saisonnier chez France Loisirs, après avoir entendu quelques bons avis. Et je n'ai pas été déçue puisque ça a été plutôt une bonne lecture qui s'est révélé assez surprenante dans son dénouement.

Appelle-moi, c'est l'histoire de Livy, qui reçoit un message de sa meilleure amie qui lui demande de la rappeler au plus vite. Comme Julia est occupée à une soirée avec son mari, elle décide de répondre quand elle aura le temps. Malheureusement, c'est le dernier message qu'elle recevra de sa meilleure amie, car le dimanche à midi lorsqu'elle se rend chez celle-ci avec ses deux enfants pour diner, Livy va retrouver Julia étendue sur le canapé, morte. 

Tout laisse présager qu'elle s'est suicidée, et la police n'ira pas plus loin. Mais Livy est persuadée que c'est faux et qu'elle a été assassinée. Elle va avoir la lourde tâche de mener l'enquête toute seule, alors que personne ne la croit et qu'ils pensent plutôt qu'elle est folle.

L'histoire était posée, on a donc très vite hâte d'arriver à cette fameuse enquête, mais malheureusement l'auteur prend un peu son temps, ce qui fait que j'ai trouvé le début longuet. La découverte de Julia arrive assez rapidement, mais ensuite il y a tout une grosse partie funérailles, famille, etc... Et on sait que Livy ne croit pas à la thèse suicide, mais il se passe un long moment avant qu'elle ne mène réellement l'enquête...

Par contre, j'ai trouvé plutôt impressionnant la force de caractère qu'elle possède, car elle arrive à rester sur sa position et à continuer son enquête alors que tout le monde autour d'elle pense qu'elle s'imagine n'importe quoi, et qu'elle doit forcément se sentir un peu responsable étant donné qu'elle n'avait pas répondu à Julia au moment où celle-ci avait peut-être le plus besoin d'elle.

Livy va découvrir des choses qu'elle ne soupçonnait pas du tout, dans la vie de sa meilleure amie. Et elle se rendra compte qu'elle ne la connaissait pas si bien que cela et que Julia gardait certains secrets. Elle va s'allier dans ses recherches avec un homme dont elle ne connaissait pratiquement pas l'existence, et qui s'avérera le seul à soutenir la théorie du meurtre.

Tout comme Livy, on soupçonne tout et tout le monde, et surtout, on imagine mille histoires différentes pour deviner qui a bien pu tuer Julia, et pourquoi. J'avoue que tout de suite, il y a un personnage que je pensais coupable, et j'avais peur d'avoir raison et d'être énormément déçue par la fin. Mais non, la fin a bien été une surprise pour moi, puisque je ne m'attendais pas à ce dénouement. Par contre, la déception a tout de même été présente, puisque je suis restée totalement de marbre face à cette révélation. J'imaginais tellement quelque chose de surprenant, un personnage dont on n'aurait rien vu venir, alors que là je me suis juste dit : "ha c'est lui, ha bon ok cool, fin de l'histoire..."

Au final, c'est un thriller sympathique, qui se lit très vite, mais je ne l'ai pas trouvé transcendant non plus. La preuve c'est que je l'ai lu il y a un mois et je me suis rendu compte en commençant à écrire mon avis, que je n'avais finalement gardé que très peu de souvenirs de cette histoire...

D'autres avis sur
Logo Livraddict

vendredi 13 novembre 2015

Twilight édition 10ème anniversaire : A la vie, à la mort

Auteur : Stephenie Meyer
Editions : Black Moon
Genre : Fantastique, Jeunesse/YA
Sortie : 2015
Pages : 792








Mon avis en bref :
Totalement fan de la saga d'origine, j'attendais beaucoup de cette édition 10ème anniversaire, mais le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai été déçue du début à la fin...







Quatrième de couverture

Stephenie Meyer a souhaité marquer l'anniversaire de la saga :"Je n'en reviens pas que dix ans aient passé depuis la première publication de Twilight", déclare-t-elle. "Pour moi cet anniversaire célèbre les fans, et toute leur incroyable passion et implication. Je suis heureuse de les retrouver à cette occasion".

Pour fêter comme il se doit cet anniversaire, Black Moon vous dévoile une édition double de Twilight, qui associe à l'histoire d'amour culte une réécriture complète du roman signée Stephenie Meyer intitulée "A la vie, à la mort". Audacieuse, surprenante, celle-ci réinvente l'histoire en inversant les genres des personnages : c'est l'histoire d'un jeune adolescent Beau, qui tombe amoureux d'une vampire Edythe...



Mon avis

Comme beaucoup, Twilight est une saga chère à mon coeur. LA saga qui m'a redonné autant le goût à la lecture et qui m'a ensuite amené à ma petite vie de lectrice sur Livraddict, sur la blogosphère, etc... Inutile de vous dire donc que j'attendais énormément de cette édition spéciale 10ème anniversaire, pour moi il était évident qu'ils nous sortiraient un livre à la hauteur de toute la passion qui anime les fans depuis ces 10 ans. Malheureusement, pour moi c'est un raté complet, et j'en suis désolée...

Déjà, j'ai été déçue en voyant que pour la couverture, rien n'avait été fait de particulier. Super, ils nous reprennent la même couverture que pour le premier tome, mais avec une pomme verte, déception. Ensuite, j'ai mieux compris cette reprise de couverture lorsqu'on a appris que l'histoire serait la même mais en inversant les genres. C'était déjà mal parti pour moi mais, comme je suis fan de la saga, j'ai décidé de donner sa chance à cette réécriture et d'avoir peut-être une belle surprise.

J'étais déjà un peu énervée contre l'auteur d'avoir pris cette décision, mais avant le 1er chapitre, elle nous explique qu'elle s'excuse pour la déception des fans et pourquoi elle a fait ce choix de réécrire Twilight aussi simplement, et aussi son gros manque de temps lorsqu'on lui a demandé de faire quelque chose pour les 10 ans (en gros, on l'a prise au dépourvu car elle ne voulait rien faire de particulier elle).

L'histoire se trouve donc être exactement la même que Twilight (pour le 90% du livre) mais en inversant les noms masculins/féminins, j'ai commencé ma lecture en mettant tous mes préjugés de côté et en essayant de ressentir ce que j'avais tant adoré dans Twilight, mais après quelques pages j'ai vite compris que ça me serait impossible...

Les phrases sont reprises mot à mot, un enfant aurait pu réécrire ce livre (j'exagère à peine), on dirait simplement qu'elle a fait un "modifier dans le texte" pour les prénoms et les accords, parce que pour rire, j'ai repris mon 1er tome original et je ne pouvais pas m'empêcher de rigoler tellement tout est copié/collé...

Mis à part la fin, qui change un peu car l'auteur ne s'est pas arrêtée à la même fin du premier tome qui nous donne une suite, mais a voulu donner une vraie fin à ce livre unique, donc il se termine différemment de l'original et on a enfin droit à quelques ajouts et nouveautés.

Pour couronner le tout, l'auteur nous explique qu'elle a voulu inverser les genres car certains disaient que c'était toujours la fille qui était en danger, et le mec qui vient la sauver, etc... Mais ça ne colle pas du tout, parce qu'on se retrouve avec des clichés du style : Beau est un mec alors il fait des trucs de mecs comme jouer aux jeux vidéos à la place de faire ce que Bella faisait, et au lieu de se faire agresser par des mecs mal intentionnés comme Bella, il rencontre un groupe de gens qui le prennent pour un flic alors qui veulent s'en prendre à lui, désolée mais cette scène m'a juste fait pitié tellement c'était ridicule o_O

Enfin bref, je ne vais pas descendre ce livre encore plus, je n'ai vraiment pas l'habitude d'être aussi déçue, mais cela vient aussi du fait que cette saga tiens une place particulière dans mon coeur (désolée je me répète un peu...). 

Je dois dire que je ne comprends pas que l'auteur ait pu penser que les fans seraient heureux de cette histoire (hormis le fait que beaucoup attendaient Midnight Sun), mais quand on a autant aimé une saga, c'est juste impossible de ressentir quelque chose pour exactement la même histoire mais avec des noms différents. Pour moi, c'était comme si on détruisait mon idée de la saga car on rend l'histoire plus du tout réel alors que justement, quand on aime vraiment une histoire, on a envie d'y croire, de se dire que c'est vrai, on se laisse emporter, on oublie que c'est inventé par un auteur, alors qu'ici on ne pense qu'à ça...

J'espère que d'autres personnes ont mieux apprécié que moi ce tome anniversaire, mais pour moi, si vous appréciez vraiment la saga, je vous conseille de passer votre chemin, pour ma part je préfère l'oublier..!


D'autres avis sur

Logo Livraddict

samedi 31 octobre 2015

Les clans Seekers, tome 1

Auteur : Arwen Elys Dayton
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Aventure, Jeunesse/YA
Sortie : 2015
Pages : 473








Mon avis en bref :
Un univers plutôt original et des personnages intéressants, mais je suis malheureusement restée très en retrait de l'histoire tout au long du livre...







Quatrième de couverture

Il y a des vérités qui tuent...
Lorsque Quin aura prêté serment, elle deviendra enfin ce pour quoi elle s'est entraînée toute sa vie : une Seeker. Un honneur qui se mérite tout autant qu'il s'hérite.
Une fois initiée, Quin pourra se battre aux côtés de ses deux compagnons les plus proches, Shinobu et John, pour protéger le pauvre et l'opprimé. Ensemble, ils iront porter la flamme au coeur des ténèbres. Et elle sera avec celui qu'elle aime, qui n'est autre que son meilleur ami.
Mais la nuit ou elle prête serment, tout bascule. Les masques tombent et Quin découvre qu'elle a été élevée dans le mensonge. Ni sa mission, ni sa famille, ni même ses amis ne sont ce qu'elle croyait. Et il est trop tard pour faire marche arrière...



Mon avis

Il me tardait vraiment de découvrir cette nouvelle saga écrite par Arwen Elys Dayton. Tout d'abord parce que la couverture m'a vraiment donné envie au premier coup d'oeil, et ensuite parce que derrière le livre, il est écrit que c'est une saga à la croisée entre Hunger Games et Game of Thrones, et inutile de préciser mon amour pour ces deux univers. J'avais lu pas mal d'avis plutôt mitigés, mais je ne me suis pas trop attardée dessus, j'espérais qu'au contraire de ceux-ci, j'apprécierais beaucoup ce 1er tome. Malheureusement après cette lecture, mon avis est plus que mitigé...

L'univers m'a vraiment bien plu, on découvre 3 jeunes amis qui s'entraînent durement car ils vont bientôt devoir prêter serment pour devenir des Seekers, qui sont sensés amener un minimum de paix dans le monde et protéger les personnes défavorisées.

Imaginez que tout ce qu'on vous ait dit, tout ce autour de quoi vous aviez décidé de faire tourner votre vie, se résume finalement à un mensonge. C'est un peu ce qui arrive pour Quin, elle qui faisait confiance en son père, en sa famille, et qui va découvrir finalement que tout n'est pas aussi droit et rose que ce qu'elle pensait chez les Seekers. Tout va basculer du jour au lendemain pour elle et pour ses 2 amis John et Shinobu.

Comme je le disais, j'ai apprécié l'univers assez différent de ce que j'avais déjà pu lire auparavant, j'ai aimé les armes futuristes que l'on découvre dans ce monde, les méthodes de combats particulières... Mais je n'ai pas réussi à m'immerger totalement dans cette histoire, ni à apprécier les personnages autant que je ne l'espérais.

Pourtant il y a tout pour bien faire, un univers très riche (presque trop même, car au final on ne sait que très peu de choses sur tout ce qui entoure les personnages et sur cette mythologie), et l'auteur a eu la bonne idée de partager les chapitres selon chacun des personnages principaux, donc on s'immisce dans la vie de chacun et on apprend mieux à les découvrir. Mais cela n'a malheureusement pas suffit à ce que je m'attache à eux et à tout ce qui va leur arriver tout au long de leur histoire.

Je pense que l'auteur a presque trop caché certains aspects de son histoire, et également certaines choses de la vie de ses personnages et du coup il manque quelque chose pour qu'on les apprécie vraiment. Certes, il y a des réponses qui arrivent vers la fin du tome, mais j'ai été un peu perdue par moments de ne pas être sûre de savoir de quoi on me parlait ni quel rôle avaient certains personnages gentils ou méchants et aussi parce qu'il y a de nombreux sauts dans le temps qui ont également contribué à me perdre.

Malheureusement ce 1er tome n'a pas tellement marché avec moi, même si j'ai apprécié la plume de l'auteur et toutes les bonnes idées qui font partie de cet univers particulier, mais je pense que parfois une histoire n'est tout simplement pas faite pour nous, on ne peut pas toujours tout aimer. Je ne lirai pas la suite, mais je remercie tout de même la Collection R pour m'avoir permis de découvrir Les Clans Seekers.




D'autres avis sur
Logo Livraddict

mardi 13 octobre 2015

Le prince des ténèbres, tome 3 : Combustion spontanée

Auteur : Jeaniene Frost
Editons : Bragelonne
Genre : Bit-lit
Sortie : 2015
Pages : 288









Mon avis en bref:
Un tome sympa, rempli d'action dans lequel j'ai apprécié voir Vlad évoluer. Mais je ne peux pas en dire autant pour Leïla...






Quatrième de couverture

Vlad n'a jamais craint personne. Pas même le terrible Mihaly Szilagyi, un vampire aussi âgé et puissant que l'Empaleur lui-même. Pourtant, il a peur pour sa femme, Leïla. Ses ennemis savent qu'il est prêt à tout pour elle et n'hésiteront pas à se servir de cette faiblesse. Alors que les fantômes du passé ressurgissent et que la guerre sanglante l'opposant à Szilagyi fait rage, Vlad laissera-t-il son amour pour sa jeune épouse précipiter sa perte ?



Mon avis

Comme beaucoup, j'étais totalement fan des livres de Jeaniene Frost auparavant. Je dis auparavant, car pour cette saga qui met en scène Vlad, un personnage que j'adore, c'est un peu comme pour "Chasseuse de la nuit", ça démarre avec un coup de coeur et finalement c'est un peu plus décevant pour moi passé le/les premiers tomes. J'ai préféré ce 3ème tome au second, ce qui est déjà une bonne chose, mais je reste tout de même assez loin de mon engouement pour le 1er tome du Prince des ténèbres...

Cette fois, nous retrouvons nos deux jeunes mariés face à un personnage encore plus puissant et sadique que ce que l'on avait eu précédemment. Leïla se fera kidnappée par Szilagyi, un vampire qui connaît Vlad depuis de nombreuses années, et qui se révèle être presque aussi puissant que lui. Mais lorsque l'on touche à l'amour de Vlad, c'est le "monstre" qui prend l'avantage sur lui, et Vlad se révèle rapidement être une machine de guerre avec des pouvoirs encore plus puissants. Il mettra tout en scène pour récupérer la femme qu'il aime, quitte à mettre son château à feu et à sang.

Vlad reste fidèle à lui-même dans ce tome, c'est vraiment le seul personnage qui ne m'a jamais déçue tout au long des tomes. Et dans celui-ci encore plus, car vu la situation, on le découvre encore plus énervé et puissant que jamais, et c'est ce Vlad la que j'espérais retrouver. D'un côté on s'inquiète pour lui, et d'un autre on se dit que pratiquement rien ne peut l'atteindre.

Leïla reste aussi fidèle à elle-même, malheureusement pour nous je dirais même... Elle m'a moins dérangée que dans le 2ème tome où on l'a retrouvait beaucoup trop et son caractère prenait la place de toute l'histoire. Ici, on se concentre plus sur l'histoire de Vlad, même si l'histoire tourne aussi autour de Leïla. J'ai vraiment de la peine avec ce personnage. En fait, je n'imaginais vraiment pas Vlad avec une personne de son genre. Je la trouve trop "faible", fleur bleue, elle prend des décisions souvent idiotes sur un coup de tête et se met tout le temps en danger pour rien, et je ne la trouve pas toujours crédible dans son rôle.

Heureusement que Vlad remonte le niveau de l'histoire parce que sans ça, j'aurais déjà abandonné depuis longtemps avec Leïla. Il y a également des personnages secondaires auprès de Vlad que j'ai beaucoup apprécié découvrir un peu plus dans ce tome. Et bien sûre, on retrouvera nos chouchous de "Chasseuse de la nuit" Cat, Bones, et Mencheres, qui seront vraiment d'une grande aide pour Vlad. Ce qui est un peu déconcertant et à la fois amusant, c'est que dans les tomes qui les concernent, on a l'impression qu'ils sont super puissants, imbattables, etc... Et face à Vlad, on se rend vite compte de qui fait la loi chez les vampires :P

L'histoire n'a rien de très originale, Leïla qui se fait kidnapper et Vlad qui va tout faire pour la retrouver et tuer le grand méchant, c'est du vu et revu, mais j'ai plutôt bien apprécié quand même, encore une fois grâce à la prestance de Vlad et au fait que l'on découvre encore un peu plus de quoi il est capable, et aussi parce que l'action est pratiquement présente du début à la fin durant le livre ce qui fait qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer.

C'est un 3ème tome sympathique, qui se lit très rapidement, et j'ai plutôt hâte de lire le 4ème et dernier tome pour avoir le fin mot de la saga !


D'autres avis sur