Mes derniers avis


vendredi 3 juin 2016

Quand la nuit devient jour

Auteur : Sophie Jomain
Editions : Pygmalion
Genre : Contemporaine
Sortie : 2016
Pages : 238








Mon avis en bref :
Une histoire extrêmement touchante sur un sujet particulier et difficile à aborder mais Sophie Jomain sait trouver les mots parfaitement justes.






Quatrième de couverture

On m'a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m'enfonce une épine dans le pied, décrire l'échauffement d'une brûlure, parler des neufs dans mon estomac quand j'ai trop mangé, de l'élancement lancinant d'une carie, mais je suis incapable d'expliquer ce qui me ronge de l'intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n'est en mesure de m'aider. Dieu, la science, la médecine, même l'amour des miens a échoué. Ils m'ont perdue. Sans doute depuis le début.
J'ai vingt-neuf ans, je m'appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois. Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.




Mon avis

Je connaissais déjà bien évidemment la plume de Sophie Jomain, pour avoir lu sa saga des Etoiles de Noss Head, et également 2 tomes de Félicity Atcock. Il me tardait donc de la découvrir dans un tout autre sujet, très particulier, puisque l'on va suivre l'histoire d'une jeune femme touchée par la dépression depuis de nombreuses années, voir toujours, et qui va faire le choix de mettre fin à ses souffrances grâce à l'euthanasie.

Camille n'a jamais vraiment réussi à être heureuse. Déjà à l'adolescence elle se sentait extrêmement mal dans son corps, elle passe par de nombreuses phases entre le surpoids et l'anorexie, à l'école on se moquait d'elle à cause de cela, mais finalement tout cela n'est que le résultat d'une douleur bien plus profonde. Camille ne se sent pas bien dans ce monde, elle se sent extérieure à tout ce qu'elle vit, elle devient dépressive, et a l'impression de vivre sa vie sans aucune attente, sans ne rien ressentir. Jusqu'au jour ou elle décide du jour de sa mort en partant en Belgique dans un centre thérapeuthique durant quelques semaines avant de se faire euthanasier.

Nous suivons donc l'histoire de Camille durant quelques passages qui nous amènent à comprendre son choix, et ensuite nous la suivrons dans ce centre où elle fera la rencontre d'un étrange médecin, qui lui annonce d'office qu'il n'est pas là pour tenter de lui faire changer d'avis, mais pour essayer d'égayer les derniers jours de son existence et d'améliorer la situation avec ses parents qui, vous vous en doutez, prennent la situation très mal.

J'ai trouvé cette histoire perturbante, car les mots de l'auteur sont vraiment très bien choisis, on ressent tellement bien la détresse de Camille, que l'on ne peut que comprendre son geste (en tout cas ça a été mon cas même si d'un autre côté ça parait horrible). 

Par moment, Camille fait des rencontres qui semblent beaucoup l'aider, et je me surprenais à toujours garder espoir que les choses aillent mieux pour elle, qu'elle change d'avis, qu'elle rencontre une personne qui va la rendre heureuse, comme si c'était aussi simple que cela, et justement l'auteur nous prouve que le choix de Camille n'est pas juste un petit moment de faiblesse, mais qu'elle nous donne au contraire l'impression que toute sa vie se résume à cette date fatidique du 6 avril 2016.

Je félicite l'auteur d'avoir osé se lancer dans l'écriture d'un sujet aussi controversé, car pour moi c'est important de se rendre compte que c'est un récit, mais que cette histoire est l'histoire vraie de certaines personnes, que la dépression, c'est pas juste un petit coup de déprime, qu'il ne suffit pas de se dire : allez hop tout va bien bouges-toi, et que tout va mieux, comme semblent le penser certaines personnes, et que parfois, on ne s'en sort pas de cette maladie, tout simplement... Je me suis sentie aussi touchée par cette histoire car moi-même je vis dans un pays ou le suicide assisté est autorisé depuis quelques années déjà, mais il reste un sujet tabou et souvent controversé.

Cette histoire vaut la peine d'être lue, elle ne laissera sans doute personne indifférent, et elle nous amène à nous poser des questions importantes sur un sujet actuel, pour moi c'est une réussite de l'auteur !


D'autres avis sur

Logo Livraddict

2 commentaires:

colorandbook a dit…

Ce livre me fais vraiment très envie mais je vais attendre de me le procurer en occasion

twogirlsandbooks a dit…

Ce livre à l'air touchant.
Je pense le lire un jour mais avant, j'aimerais bien découvrir Les étoiles de Noss Head de l'auteure.

Enregistrer un commentaire