Mes derniers avis


jeudi 23 janvier 2014

Belle Epoque

Auteur : Elizabeth Ross
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : YA, Historique, Drame
Sortie : 2013
Pages : 416








Mon avis en bref :
Le décor, l'époque et tout ce qui s'y rapporte, le thème du livre, j'ai vraiment beaucoup apprécié tout cela en même temps !






Quatrième de couverture

"Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante."

Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : "On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile." L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? "Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante." Etranglée par la misère, Maude postule... 



Mon avis

Il me tardait vraiment de lire ce livre, déjà parce que la couverture est tout simplement sublime. Ensuite le titre et la fille avec sa belle robe, devant la tour Eiffel, m'intriguaient beaucoup et me donnaient très envie d'en savoir plus. 

1889. Maude est une jeune fille qui s'enfuit de sa ville natale et s'éloigne de son père qui veut la marier de force. Elle tente de vivre son rêve à Paris, mais se retrouve très vite dans la désillusion. Tout coûte cher à Paris, et personne ne veut d'elle et de ses maigres qualités. Elle se voit dans l'obligation d'accepter un poste des plus dégradant, devenir un repoussoir. Elle va être engagée par la comtesse afin d'être le repoussoir de sa fille Isabelle, qui doit bientôt trouver un prétendant digne de ce nom pour son mariage tant attendu par sa mère. Isabelle qui n'est pas du tout au courant du métier de Maude, va se lier d'amitié avec elle...

Une histoire vraiment très agréable à lire ! J'ai plus qu'adoré suivre Maude dans le Paris de 1889, alors que la tour Eiffel commence à s'achever et que personne ne croit vraiment à ce monument, que les dames de la haute société se pavanent dans divers Opéras avec leurs robes somptueuses... D'autant plus que je rêve de visiter Paris depuis tellement longtemps, sans avoir encore eu l'occasion de faire le voyage, c'était encore un plus grand plaisir pour moi de découvrir cette ville à travers les yeux de Maude durant cet époque, avec les descriptions toutes si réalistes, on s'y croirait vraiment, en 1889, comme si l'on visitait cette ville à travers les plus belles cartes postales !

J'ai vraiment adoré l'idée des repoussoirs, idée reprise par l'auteur d'après une nouvelle d'Emile Zola. La pauvre Maude, qui voyait Paris comme un nouveau grand changement dans sa vie, comme une ville qui va exaucer tous ces rêves, très vite elle va se rendre compte que rien ne sera facile et qu'elle aura beaucoup de chemin à accomplir avant de mener la vie dont elle rêve. Dont celui d'accepter d'être prise pour une fille laide, en tant que repoussoir. Elle aura beaucoup de mal, mais qui n'en aurait pas. Il n'est jamais facile de recevoir des compliments, mais encore moins d'accepter les reproches d'autant plus quand cela concerne le physique. J'ai adoré ce thème, qui nous démontre vraiment que la beauté reste quelque chose de très subjectif. Maude va vraiment rentrer dans un univers où tout ce qui est beau est désiré, et où rien n'a plus d'importance que la richesse et les titres. On découvre ainsi la vie des ducs, des comtes, des vicomtes, les mariages arrangés pour l'unique respect de la famille sans penser aux désirs des femmes, des différences de "classes" entre certaines régions, etc...

J'ai vraiment adoré Isabelle, qui ressort du lot avec sa passion pour la photographie, les sciences, les études. Et d'ailleurs, quel plaisir de suivre ce début de la photographie, lorsque prendre un cliché semblait aussi important et réfléchi car très rare. J'ai bien aimé Maude également, tout comme Marie-Josée, que j'ai trouvé toutes deux attachantes de part leur façon de prendre leur travail de repoussoir et leur vie.

Une très belle découverte au final, et un grand plaisir tout au long du livre. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.


D'autres avis sur

Logo Livraddict

14 / 35

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire